A rebours » Alix d’Angalie

Editeur : Editions du Monde Premier

Livre : ICI

Paris, Belle Époque
Jean Loiseau, enfant de l’Opéra Garnier, tombe secrètement amoureux d’une jeune danseuse. Lorsqu’elle quitte brusquement Paris, il retourne à son quotidien sans imaginer qu’un médecin lui diagnostiquera bientôt une amnésie extrêmement rare.
Promis à un avenir tragique, il se met en tête de retrouver son amour de jeunesse.
Le temps presse, car la folie rôde et menace sa quête.
De combien de temps dispose-t-il avant de s’oublier lui-même ?

 

⭐⭐⭐⭐

Franchement, vous ne trouvez pas que cette couverture est sublime ? Dites-moi comment j’aurais pu résister à l’envie de découvrir ce qu’elle cache !

Le sujet de l’amnésie est souvent utilisé dans les films, trop rarement dans les livres, pourtant cela donne vraiment de belles histoires, surtout si la plume est attirante. Ici, c’est un type rare d’amnésie, et j’avoue que c’est cela aussi qui m’a donné envie de découvrir ce livre, je voulais voir comment Alix d’Angalie parlerait de cette maladie, comment le sujet serait traité. Je peux vous dire, que c’est fait d’une manière émouvante et délicate.

Dans un premier temps, nous rencontrons Jean, un jeune garçon qui vit avec ses parents à l’Opéra Garnier où ceux-ci travaillent. Tout en restant dans l’ombre, il tombera sous le charme d’une des danseuses, il ne connaît pas son prénom et la surnomme Léa. Un jour, suite à de multiples moment d’absences, son père l’emmènera voir un médecin qui lui diagnostiquera cette fameuse amnésie assez rare que pour être inquiétante. Au fil des jours, Jean risque de perdre complètement la mémoire, jusqu’à oublier qui il est. Afin de palier ce problème de mémoire à venir, il va tenir à jour un journal, celui-ci va s’avérer plus qu’utile par la suite.

Alors que Léa ne vient plus à l’Opéra Garnier, Jean s’en inquiète, il va alors apprendre qu’elle n’est plus là et pas uniquement absente. Un peu plus tard, il prendra la décision de partir à sa recherche, il en fait le but de sa vie, il doit la retrouver avant que ses souvenirs soient tous disparus.

Finira t-il par retrouver celle qui fait battre son cœur ? Si oui, quelle sera sa réaction face à ce garçon ? Quel souvenirs garde t-elle de lui qu’elle n’a jamais réellement connu ?  Le parcours de Jean est parsemé d’embûches, parsemé de souvenirs qui s’envolent comme la neige fond au soleil, heureusement il a toujours son journal avec lui pour lui rappeler qui il est, ce qu’il fait là, ce qu’il a parfois fait la vieille.

Ce combat quotidien l’amènera à rencontrer beaucoup de problèmes, il finira également par retrouver d’autres personnes qui sans s’en souvenir font partie de sa vie depuis toujours. C’est une histoire émouvante de bien des manières, pour diverses raisons, que je ne vais pas vous révéler ici. Le récit est bel et bien à la hauteur de ce que j’en attendais, que ce soit au niveau des émotions ou des personnages, ou encore de ce décor des années 1900, c’est simplement un très bon moment de lecture qu’il m’est impossible de regretter. Un livre que je ne peux que vous conseiller de découvrir vous aussi.

Il m’a fallu plusieurs jours pour m’y résoudre, mais je suis désormais prêt à franchir le pas.
Mon bouclier contre la maladie qui me ronge sera ce carnet. En cuir brun, assez petit pour tenir dans ma poche et assez épais pour supporter l’insipide compte-rendu de mes journées durant les dix prochaines années. Je le remplirai chaque soir avant de me coucher.
Je le sais déjà : il sera aussi plein de Léa que de moi.

Merci à Charlotte et aux éditions du Monde Premier pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

2 commentaires sur “A rebours » Alix d’Angalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *