Les politiques non plus ne mettent pas de capotes » Emett Legrand

Editeur : Editions Ethen

Kindle : ICI

Amandine de Beaujolais est une femme originaire de la banlieue toulousaine (avec toute la litanie des clichés que cela accompagne) promise à la fonction ô combien prestigieuse et convoitée de présidente de la République Française. Pourtant, à quelques heures d’une élection annoncée comme victorieuse, un événement important va venir remettre en cause les ambitions de la présidentiable. En effet, Amandine de Beaujolais va accoucher sans savoir préalablement qu’elle était enceinte. C’est donc un déni de grossesse

 

⭐⭐⭐, 5

Ce n’est pas la première parution de cet auteur que je découvre, j’ai vous a déjà parlé de  Même les sans-abris ont des pères  et Depuis 60 l’Afrique s’est trompée , c’était donc avec plaisir que je me lançais dans cette nouvelle sur un thème très peu développé dans la littérature.

Le déni de grossesse, je ne me souviens même pas avoir lu sur ce thème, et pourtant je lis depuis de nombreuses années. J’étais curieuse de voir comme il serait amené ici, de quelle manière l’auteur l’avait introduit dans cette nouvelle. On y parle cette de déni de grossesse, dans un contexte particulier vu que nous sommes en pleine élections et que la personne concernée par ce déni n’est autre que la potentiel futur présidente. Mais j’ai malgré tout un regret, je le trouve peu développé, par contre tout le reste des enjeux politiques l’est un peu trop à mon goût. Au final, de personnage principal, la potentiel futur présidente, passe au second plan, et je trouve cela dommage.

Le déni en lui-même aurait pu être plus mit en avant, ainsi que les conséquences sur la mère et sur l’entourage. Je ne dis pas que l’histoire n’est pas bien écrite, je mentirais, je ne dis pas non plus qu’elle n’est pas assez prenante à lire, mais je trouve réellement dommage que le sujet principal est passé ainsi au second plan.

Cela ne m’empêchera certainement pas de continuer de lire cet auteur, j’aime sa plume et les sujets de ses parutions que l’on ne trouve pas partout. Malheureusement pour cette fois, je ne suis pas convaincue.


Merci à Emett Legrand pour sa proposition de service presse.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *