Dracula – Les origines » Dacre Stoker & J.D. Barker

Editeur : Michel Lafon

Livre : ICI

Pour tous ceux qui savent que les monstres existent
À partir de pages inédites retrouvées dans les dossiers du célèbre créateur de Dracula, son arrière-petit-neveu, Dacre Stoker, a coécrit avec J. D. Barker, auteur de littérature fantastique, ce roman fascinant qui dévoile les véritables origines de Dracula, mais aussi celles de Bram Stoker.

1868. Bram Stoker, vingt et un ans, est reclus dans une tour, confronté à un mal indescriptible. Armé d’un crucifix, d’eau bénite et d’un fusil, il prie pour survivre à cette nuit, la plus longue de son existence. Décidé à coucher sur le papier ce dont il a été témoin, Bram écrit sans relâche, narrant les événements qui l’ont conduit jusqu’ici…
Enfant maladif, Bram a passé ses premières années alité chez ses parents, à Dublin où sa nanny, Ellen Crone, a pris soin de lui, à sa manière… Quand une série de morts surprenantes se produit dans une ville voisine, Bram et sa sœur Matilda constatent l’étrange comportement d’Ellen. Le mystère s’épaissit de façon terrifiante jusqu’au jour où leur nourrice disparaît subitement de leur vie.
Des années plus tard, Matilda, de retour d’un séjour d’études à Paris, révèle à son frère qu’elle y a aperçu Ellen… et le cauchemar qu’ils pensaient terminé depuis longtemps ne fait que commencer.

 

⭐⭐⭐⭐, 5

Dracula de Bram Stoker, un des premiers livres que j’ai lu, je ne pouvais donc pas passer à côté de celui-ci sans avoir envie de le découvrir.

Bien que j’aie trouvé la première partie un peu lente, et parfois avec quelques longueurs, je dois dire que dans sa globalité, j’ai adoré ma lecture. Heureusement, parce que je pense que le cas contraire m’aurait vraiment contrariée, moi qui ai toujours adoré tout ce qui est vampire et créature nocturne. J’ai mes préférences, forcément, mais avouez que Dracula c’est juste mythique, et la version de Bram est la number one (oui un peu d’anglais de temps en temps se glisse dans mes chroniques). Je pense d’ailleurs la relire dans peu de temps, ce livre m’a donné envie de m’y replonger, un livre dont je ne me lasserai jamais.

Je ne vous cache pas que le fait que l’auteur aie un lien de parenté avec Bram m’a encore plus donné envie de le lire que si c’était un autre auteur, je trouve que cela donne un rendu peut-être plus intime et juste que si une autre personne l’avait écrit. C’est peut-être bête comme raisonnement, mais c’est le mien.

Avec ce livre, nous apprenons à connaître Bram, d’abord dans sa jeunesse, ensuite nous le voyons évoluer. Nous assistons impuissant à sa maladie, au fait qu’il ne peut presque rien faire, ensuite vient sa guérison un peu miraculeuse. La disparition d’Ellen, cette femme qui c’est occupée de lui et qui va jouer un rôle déterminant dans la vie du jeune Bram. J’ai adoré le personnage de Matilda, la sœur de Bram, elle est d’une force incroyable, elle a un caractère comme je les aime, une femme qui ne se laisse pas marcher sur les pied.

Le fait de « voyager » entre passé et présent, rend le récit encore plus captivant, il nous permet d’encore mieux comprendre les choses, elle rend certains événements encore plus intenses. Ce livre nous fait comprendre comment Bram en est arrivé à écrire Dracula, le cheminement qu’il a parcouru pour en arriver là. Honnêtement, je trouve que cela me donne une toute autre perspective du livre de Bram, je le lirai peut-être différemment à partir de maintenant.

Une chose que j’ai franchement appréciée, c’est le fait que les auteurs nous explique pourquoi ils se sont lancés dans cette aventure, le pourquoi de ce livre retraçant la vie de Bram. Je trouve que cela donne plus de poids au récit et que cela le rend encore plus captivant à découvrir. Une lecture que je ne peux regretter, et que je recommande à toute personne voulant en savoir plus sur qui était Bram Stoker.

– Il s’agit d’une légende, rien de plus, nous sommes d’accord ? intervint Bram.
– Cette histoire est aussi réelle que celle du Dearg-Due, que votre nanny a couchée sur le papier – et que je pense fermement être sa vie d’autrefois. Toutes les histoires sont inspirées de faits authentiques, après tout.
– Vous estimez donc que cet « homme en noir » est un Dracul ? déduisit Matilda.

Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *