Minecraft – Le choc » Tracey Baptiste

Editeur : Castelmore

Livre : ICI

Un roman officiel MINECRAFT !

Bianca était plutôt impulsive, jusqu’à ce qu’elle se retrouve dans un terrible accident de voiture.

À son réveil à l’hôpital, elle est clouée au lit, sans pouvoir bouger un orteil.

En attendant de se remettre, elle se plonge dans Minecraft grâce à un casque de réalité virtuelle ultra perfectionné.

Mais elle découvre bientôt que le jeu est affecté par ses pensées et ses émotions : les biomes se déplacent, des objets disparaissent de son inventaire et les créatures qu’elle croise sont effroyablement agressives…

Comment survivre ? Bianca va-t-elle rester piégée à jamais dans Minecraft ?

 

⭐⭐⭐⭐, 5

Voici donc ma deuxième expérience dans le monde de Minecraft. Une deuxième expérience un peu différente, vu que maintenant je sais plus ou moins à quoi m’attendre au niveau de ce que je peux rencontrer comme ennemis lorsque je rentre dans ce monde.

J’ai trouvé ce second livre plus intense émotionnellement, il y a beaucoup plus de choses en jeu, surtout pour un des personnages, Bianca. Pour elle, le jeu va devenir plus qu’un simple jeu, qu’une simple échappatoire à son séjour à l’hôpital. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais pour elle cela prendre plus un rôle de mise à l’épreuve, d’acceptation de la réalité.

Bianca et Lonnie sont amis depuis de nombreuses années, il a toujours été présent pour elle. Un jour où ils se rendent à un événement sportif, ils vont être victime d’un accident de voiture, Bianca se réveillera très mal en point à l’hôpital. Elle tente de savoir par sa famille, par son médecin, comment va son ami, malheureusement, personne ne semble vouloir lui donner de réponse, elle aperçoit pourtant certaines réactions, certains regards lorsqu’elle veut savoir. Sa priorité doit être de se remettre sur pied, du moins c’est ce que lui disent sa famille et le médecin, elle se qu’elle veut c’est simplement des nouvelles de Lonnie.

Durant son séjour, elle fera la rencontre d’un autre enfant hospitalisé, A.J., il est plus jeune qu’elle. Il va la faire entrer dans le monde de Minecraft, mais un monde différent de celui qu’elle connaît et auquel elle joue avec Lonnie, celui-ci est à travers un casque de réalité virtuelle et non face à un écran et ce n’est pas la même manière de jouer, ici ses pensées peuvent influencer le déroulement du jeu et donner des situations plus que dangereuses. Lorsqu’elle sera dans le jeu, elle va rencontrer un PNJ qui ressemble très fort à l’avatar qu’utilise son ami, ni une ni deux, elle va vouloir l’approcher et lui parler, mais celui-ci est différent de son ami, il ne parle pas, il regarde dans le vide, comme s’il était une coquille vide. Cependant, Bianca est persuadée que c’est bel et bien son ami, elle va vouloir tout faire le ramener à la surface, lui faire reprendre son apparence normal, cela deviendra son objectif principal. Pour l’aider, elle aura Esme et Anton, deux autres jeunes patients qu’elle ne connaît pas. Eux aussi semble vouloir lui faire comprendre que la situation n’est pas des plus simple en ce qui concerne son ami, mais elle est têtue et ne veut rien entendre.

Anton, Esme et Bianca, vont apprendre à se connaître dans le jeu, ils vont affronter pas mal de dangers ensemble, cela va forcément les rapprocher. Mais plus que les dangers, ils vont devoir affronter leurs propres peurs, leurs angoisses, ils vont apprendre à maîtriser leurs émotions qui peuvent se montrer très dangereuses vu qu’elles influencent le jeu lui-même. Mais Bianca n’est plus seule pour affronter la vérité, même si elle ne veut pas l’entendre, quelque part au fond d’elle, elle connaît déjà cette vérité que personne ne semble vouloir lui dire.

Pour moi, ce second livre que je découvre sur l’univers Minecraft, est donc plus centré émotions, mais il est également une quête de la vérité, une prise de conscience. Pour moi, il est également plus abouti que le premier, mais peut-être est-ce parce que je n’étais plus dans une totale découverte de ce monde très carré. Une belle découverte que je vous conseille sans hésiter, que vous soyez ou pas adepte de ce jeu.

Que ce qui connectait nos cerveaux au jeu n’ait pas incorporé nos papilles gustatives était vraiment une bonne chose, parce que j’imagine que la chair de cochon zombie n’est pas le délice culinaire pour lequel les gens sont prêts à faire des folies. Mais je me forçai à avaler ma portion, quitte à risquer l’intoxication alimentaire, vu que c’était la seule nourriture qu’il nous restait. Heureusement, je ne tombai pas malade. Par ailleurs, j’eu aussitôt l’idée de créer, dans Minecraft, un restaurant de spécialités locales que je pourrais imaginer une fois qu’on serait sortis de là.

Merci aux éditions Castelmore pour leur confiance.

Retrouvez mon avis sur le précédent roman officiel Minecraft :

L'île perdue

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

2 commentaires sur “Minecraft – Le choc » Tracey Baptiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *