Intime idée > Nicolas Dagorn

PARU LE 4 OCTOBRE 2018 AUX EDITIONS HUGO NEW WAY

LIEN D’ACHAT – ICI

Roxane vit dans un quartier tranquille d’une petite ville. Son quotidien : les copines, l’école et une vie de famille un peu tourmentée. Depuis quelques mois, le handicap de Noah, son plus jeune frère, chamboule la donne à la maison. Heureusement, son frère cadet Alex, jeune sportif au grand coeur, endosse le rôle de protecteur face à une mère effacée et un père distant.
Sur le trottoir d’en face, le foyer. Hugo vient d’y être placé par le juge pour enfants. Tant bien que mal, il découvre son nouvel environnement où popularité et pouvoir se gagnent à coups d’alliances et d’intimidations… Le tout orchestré par Enzo, éternel chef de bande, prêt à tout pour conserver son trône. Deux trajectoires bien distinctes. Deux destins que rien ne prédisposait à s’entrechoquer. Et pourtant, Roxane et Hugo vont être malgré eux les témoins de la rivalité opposant Enzo et Alex. De part et d’autre de la rue, ils devront apprendre à panser les blessures indélébiles que la vie inflige parfois.


❤❤❤❤❤

La première chose qui me vient à l’esprit en débutant cette chronique, c’est de dire merci à Nicolas Dagorn… Merci pour ce roman, merci pour ce coup de cœur. J’écris cet avis le cœur gros, je suis encore sous le coup de l’émotion alors que j’ai terminé cette lecture depuis plusieurs heures maintenant. Cette histoire résonne encore en moi, je crois que j’ai été touchée profondément par ce récit tragique.

UN COUP DE CŒUR MONUMENTAL ! COUP DE CŒUR OU CRI DU CŒUR ? 

C’est indéniable, ce roman est un coup de cœur… Mon cœur crie encore plusieurs heures après avoir tourné la dernière page. Nicolas Dagorn nous signe là un chef d’oeuvre tant sur le fond que sur la forme. Je préfère rester vague sur le contenu du livre, je vais me contenter de vous livrer mon ressenti. Ce livre je n’avais pas spécialement prévu de le lire, honte à moi, mais je remercie Marion des éditions Hugo & Cie de m’avoir fait la surprise en me l’envoyant. Je ne m’étais pas imaginé ce que j’allais vivre aux côtés de nos personnages, aux côtés de ces jeunes qui ne mesuraient pas les conséquences de leurs actes.

LE HARCÈLEMENT… CE FLÉAU QUI NOUS RONGE ! 

Nicolas Dagorn aborde le thème du harcèlement, il ne se limite pas au harcèlement scolaire, il en fait une généralité même si les acteurs de ce roman sont des adolescents et des jeunes adultes. Cet auteur m’a bluffé, tout d’abord grâce à sa plume et son style qui sont saisissants et criants de vérité. Ce roman fait mal, il ouvre les yeux, il percute le lecteur de plein fouet ne lui laissant aucun répit, le guidant vers l’inéluctable destinée de nos héros. J’ai eu des frissons en lisant ce livre, j’étais atterrée et blessée profondément.

UNE NARRATION ET UN STYLE SINGULIERS. 

L’auteur a choisi de nous raconter cette histoire grâce aux points de vue de deux personnages. Roxane et Hugo. Grâce à eux, nous avons les deux versants de l’histoire. J’ai aimé cette narration si particulière qui m’a heurté tellement c’était bien écrit et bien narré. Nicolas Dagorn a su illustrer la personnalité de tous les personnages qui peuplent ce roman même si nous avons davantage le ressenti de Roxane et Hugo. La construction de ce livre est particulièrement intelligente, elle pousse le lecteur à comprendre très vite les tenants et les aboutissants de l’histoire. Vous vous en doutez cette histoire tragique va vous prendre aux tripes, ce roman va s’emparer de vous d’une telle façon que vous allez vivre cette histoire avec nos héros. J’ai souffert avec ce livre, j’ai pleuré, beaucoup ! J’ai appris énormément de choses sur le milieu des foyers d’accueil. Nicolas Dagorn sait de quoi il parle étant donné qu’il est éducateur spécialisé pour adolescents depuis plus de vingt ans. Il avait donc matière à développer ce sujet particulier.

UNE INTRIGUE QUI HEURTE ET QUI SENSIBILISE LE LECTEUR ! 

Nicolas Dagorn n’a eu aucun mal à se mettre à la place des personnages. Tout semblait tellement vrai que ça en devenait troublant. J’ai assisté à la destinée de nos héros en me sentant impuissante, l’auteur pointe du doigt les dérives du système d’accueil des adolescents en difficulté, je ressors grandie de cette lecture car j’ai été captivée par les thèmes abordés, car il n’y a pas que le harcèlement qui figure dans cette histoire. Nicolas Dagorn aborde les thèmes de la famille, normale et dysfonctionnelle, il parle du handicap et de ce que cela induit dans une famille, il pointe du doigt les problèmes que les adolescents rencontrent, qu’ils soient dans une cellule familiale classique ou placés dans un foyer d’accueil. On a les deux versants de cette histoire rondement menée et racontée par deux de nos héros.

DES PERSONNAGES SAISISSANTS ET RÉELS.

Tous les personnages de ce roman sont saisissants, ils m’ont semblé réels, ancrés dans leur réalité, luttant avec leur quotidien parfois trop lourd à porter. Je me suis énormément attachée à certains, j’en ai détesté d’autres et j’ai appris à aimer ceux qui restaient. Nicolas Dagorn a travaillé la psychologie de ses personnages, finement en omettant jamais les constantes de leurs vies respectives. Il a su les faire vivre tout simplement.

UNE PLUME EXCEPTIONNELLE !

Je le redis, Nicolas Dagorn a une plume exceptionnelle. Il faut dire que je lis plus d’autrices que d’auteurs et j’ai vu la différence avec ce roman. Nicolas est allé au bout des choses, il a suivi un fil conducteur de façon crédible et cohérente. Il nous raconte une histoire tragique de manière intime et sans voyeurisme. J’ai aimé la réflexion de ce roman qui heurte suffisamment pour que le message passe. J’en ai déjà parlé à ma fille de quatorze ans qui veut absolument lire ce roman et je l’encourage vivement car ce livre devrait être abordé dans les écoles.

EN BREF : 

Je pense que je pourrais vous parler de ce roman pendant des heures, en débattre avec vous car cela voudrait dire que le message est passé, cela voudrait dire que ce roman a réussi à vous ouvrir les yeux. Je pense que nous devons être vigilants, ce roman est un énorme coup de cœur, il vibre encore en moi ! Merci à Nicolas Dagorn pour ce qu’il nous offre avec cette histoire tragique mais ô combien touchante, émouvante et porteuse d’un message universel.

LE HARCÈLEMENT, PLUS JAMAIS ! 


« Les pièces de cet immense puzzle se sont dessinées les unes après les autres. Aujourd’hui, il est facile de les identifier et de voir la manière dont elles se sont imbriquées : l’ouverture du foyer, l’obstruction de ces jeunes, l’après-midi au lac, le tournoi de foot, la main tendue d’Alex, le point fermé d’Enzo, l’arrivée de Michelle, la lutte de pouvoir entre tous, la popularité et l’ego de chacun. Chacune de ces pièces, en soi, ne représentait rien, ou pas grand chose, mais la combinaison de toutes a été dévastatrice.
Nous aurions dû le voir, l’analyser, l’anticiper, mais nous n’avons rien fait. Nous avons été les spectateurs impuissants d’une tragédie qui s’écrivait là, sous nos yeux. C’est dingue quand j’y pense.
Ce soir-là, en mangeant, nous aurions pu changer le cours des choses, qui sait ? Mais comment ? Toutes ces questions me hantent. »

Un immense merci à Marion et aux éditions Hugo & Cie pour cette lecture. 


Je vous invite à lire l’interview de Nicolas Dagorn réalisée par mon amie Noémie du blog, « Les chroniques d’Holly ». On y apprend beaucoup de chose sur le roman et sur l’auteur. 

INTERVIEW DE NICOLAS DAGORN PAR "LES CHRONIQUES D'HOLLY"

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Un commentaire sur “Intime idée > Nicolas Dagorn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *