Passionnels rendez-vous #1 » Beth Kery

Editeur : J’ai Lu pour Elle

Livre : ICI

Alice Reed vient d’être recrutée pour encadrer des adolescents au prestigieux Camp Durand, dont le propriétaire n’est autre que Dylan Fall. Pourquoi ce dernier l’a-t-il engagée, elle ? Alice l’ignore. Une chose est sûre : lorsqu’elle rencontre le séduisant P-DG, l’attirance est immédiate. Comment résister à son regard de braise et à ses avances ? Impossible. Alice succombe et découvre à son côté, nuit après nuit, dès que le camp est endormi, les plaisirs d’une passion charnelle. Or, si expérimenté et aimant soit Dylan, elle devine en lui un être tourmenté qu’il lui tarde de percer à jour…

 

⭐⭐⭐⭐

Si vous recherchez une romance chaude, voir très chaude, alors n’allez pas plus loin, je vous promet que les moments érotiques de cette première partie de Passionnels rendez-vous sont carrément brûlants !

Cette première partie pourrait encore être divisée en deux, d’une part celle où nous apprenons à connaître Alice, ses ambitions dans la vie, ses attentes, un peu de son caractère, de ce qu’elle a vécu, sa première rencontre avec le fougueux Dylan qui la mettra déjà dans tout ses états alors qu’il ne se passe absolument rien. Dans cette première partie, nous assistons donc à cette première rencontre, qui n’aurait même pas du se faire, mais les aléas de la vie feront qu’elle aura lieu. En effet, Alice a l’opportunité de participer à un camp organisé par une très grosse entreprise de la finance, mais elle doit avant tout passer un entretien avec un des membres du comité, et de là, si sa candidature est reprise, eh bien elle pourra participer à ce fameux camp de l’entreprise Durand, voir même au final se faire une place dans l’entreprise. Le jour de l’entretien, la personne qu’elle doit voir est remplacée par Dylan, un des membres encore plus haut placé, voir le plus haut même. Cet homme a un charisme de feu, il semble même dangereux de prime abord, il paraît hautain et sans cœur.

Peu de temps après cet entretien, Alice va donc participer à ce fameux camp qui ne s’annonce pas de tout repos. Alice a toujours peur que ses origines plus que modestes ne soient découvertes et que cela lui porte préjudices dans cette jungle qu’est la finance, surtout que tout les participants sont issus de la bourgeoisie, ou du moins de famille aisées. Elle part avec un sérieux handicap, selon elle, mais ses compétences sont pourtant reconnues, autrement elle ne serait pas présente dans ce camp ou il n’y a que l’élite malgré tout. Durant la première semaine, c’est plutôt un genre de formation pour les participants, les trois suivantes sont plus une mise à l’épreuve, mais d’une manière un peu inattendue car ils ne seront pas en entreprises, mais bien dans un camp de vacances pour jeunes et eux seront les moniteurs. Cela permet de voir qui peut résister à des épreuves de stress, et bien d’autres choses qui entrent en compte et qui sont communes avec le monde de la finance.

Avant l’arrivée des enfants, les participants vont assister à un repas organisé dans la demeure principale du camp, à savoir la demeure de Dylan, Alice n’est pas trop à l’aise à l’idée de le revoir, mais elle n’a pas trop le choix, cette soirée est obligatoire. Finalement, beaucoup de stress pour pas grand chose, cette soirée se déroulera à merveille. Entre elle et l’énigmatique PDG, cela crépite. Len lendemain matin, après avoir été réveillée à cause d’un cauchemar, Alice décide d’aller courir, cela lui remettra les idées en place avant l’arrivée des enfants dont elle sera en charge durant trois semaines. Après une autre frayeur, elle se retrouvera dans les écuries, où elle reverra à nouveau le ténébreux Dylan. C’est là que tout va partir en cacahuètes, enfin, dans le bon sens du terme… Cela va être chaud et salvateur, mais Dylan ne comptant pas arrêter là, fait bien comprendre à Alice qu’elle va devoir venir le retrouver dès ce soir en sa demeure. Bien qu’elle soit contre au départ, elle ne peut nier qu’une certaine attirance l’oblige à rendre les armes rapidement.

Bien que cela soit malgré tout une évidence entre eux, elle est prise de doutes, elle se pose pas mal de questions sur sa présence dans ce camp, sur son avenir, que ce soit le professionnel ou le personnel. Dylan de son côté va tenter de la rassurer, mais n’y parviendra pas forcément. On ressent de la noirceur en lui, un côté sombre qui pourrait faire peur, ce côté de lui est développé dans le second tome, pourtant lorsqu’il est avec Alice, il semble totalement différent, un peu comme si elle avait le pouvoir de l’apaiser, de calmer ses démons intérieurs.

L’histoire en elle-même est bien ficelée et l’intrigue est entraînante, voir mystérieuse, il reste pas mal de questions en arrivant à la fin, j’ai hâte d’avoir les réponses, hâte de voir commet Dylan va pouvoir apaiser ses tourments, voir comment Alice va s’en sortir sachant qu’un des participants ne lui a pas caché être fortement attiré par elle, alors qu’elle, elle l’est par Dylan. L’érotisme est torride et bien écrit, il ne peut que donner envie d’être à leur prochaine rencontre nocturne, une véritable régal. Cette première partie de Passionnels rendez-vous est une excellente mise en bouche qui pose les bases de la suite, qui d’après moi ne va pas être de tout repos pour notre couple.

Sa peau était douce et épaisse, son biceps dur comme la pierre.
– Tu trouves ça étrange que je te désire ?
– Oui, admit-elle.
Mais il ne s’agissait pas que de cela, et elle songea que Dylan s’en doutait aussi. L’attirance qu’elle éprouvait vis-à-vis de lui était également inédite et… électrique.

Merci aux éditions J’ai Lu pour Elle pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Un commentaire sur “Passionnels rendez-vous #1 » Beth Kery

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *