Brooklyn Paradis – Saison 1 » Chris Simon

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Courtney Burden à tout : un riche et beau mari, Jeb ; deux magnifiques enfants, Cameron et Sawyer ; un métier créatif et une brownstone de trois étages à Brooklyn, New York, là où tout le monde veut vivre. Alors pourquoi chine t-elle dans les rues ? A-t-elle un problème ? Est-elle cinglée ? Non, juste une chineuse compulsive qui adopte les objets pour se rassurer… Avait-elle besoin de ramasser ce canapé au petit matin au bord du fleuve et de le ramener chez elle ? Non, mais elle le croyait abandonné sur ce parking paumé. Sauf qu’il ne l’était pas. Et qu’il appartient à des gars pas cool du tout, qui tiennent à leurs affaires… Et que ces gars, super vénères, vont tout faire pour le récupérer. Et ça, c’est le début de la fin pour Courtney et les siens. Cocaïne, gangsters, argent et sexe : les meilleurs ingrédients pour faire exploser une famille modèle. Il y a une bonne dose d’humour aussi… pour sauver les meubles.

 

⭐⭐⭐⭐

Eh bien, heureusement que je ne l’ai pas lu au moment où cela sortait en épisode, j’aurais eu énormément de mal à patienter entre chacun d’eux ! Un peu comme avec les séries télés où il faut chaque fois attendre l’épisode suivant, avouez que c’est souvent une véritable torture !

J’ai découvert Chris Simon via Simplement.Pro avec son livre 3 à Manhattan dont je vous ai parlé au mois de septembre, j’avais alors passé un excellent moment et j’étais conquise par sa plume. Je récidive cette fois avec sa série pulp Brooklyn Paradis, et franchement, quel plaisir que de découvrir cette série, j’ai eu l’impression de me trouver dans une réelle série télé. Je l’imagine d’ailleurs très facilement en série télé, mais pas en couleur, je la vois bien en noir et blanc, un peu comme la couverture, je trouve que cela lui donnerait un autre style qu’en couleur, cela nous plongerait encore plus dans l’univers de l’auteure.

Entre situations loufoques et d’autres plus profondes, entre sérieux et humour, entre bourgeoisie et truand, il n’y a parfois qu’un pas, lorsque celui-ci est franchi, cela donne des situations encore plus étranges. C’est ce que va expérimenter Courtney en ramassant un canapé qui traînait dans un parking. Cette mère de famille a toujours adoré passer son temps à ramasser ce que les gens jetaient, des choses en parfait état qui n’auraient pas du se trouver sur le trottoir à attendre que quelqu’un d’autre les ramassent, mais certaines personnes se débarrassent de tellement de choses encore en parfait état, que ce serait triste de les laisser à l’abandon, alors Courtney se fait une joie de les ramasser et de leur donner une seconde vie.

Cette fois, c’est un canapé qu’elle trouve sur un parking, un canapé qui n’a apparemment aucun défaut, aucun dégât, alors que fait-il seul abandonné sur un parking ? Ni une ni deux, elle décide de l’embarquer, ce qu’elle ne sait pas à ce moment-là, c’est qu’elle aurait mieux fait, pour une fois, d’écouter son mari et de le laisser là. En effet, celui-ci appartient déjà à quelqu’un et pas à n’importe qui, ce canapé vaut des millions, il est rempli de sachet de cocaïne, alors vous pensez bien que son véritable propriétaire va tout faire pour le récupérer.

Dans un style assez différent de ce que j’ai pu découvrir de cette auteure, mais tout aussi intense à lire, les pages tournent à une vitesse folle et nous arrivons à la dernière sans avoir eu le temps de dire ouf. Je suis franchement curieuse de découvrir ce que nous réserve la suite, que j’ai sous la main, donc je ne vous cache pas que je m’y plonge dans la foulée 🙂


Merci à Chris Simon pour sa confiance ainsi qu’au site Simplement.Pro.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Un commentaire sur “Brooklyn Paradis – Saison 1 » Chris Simon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *