Pretty dead girl > Monica Murphy

PARU LE 14 JUIN 2018 AUX EDITIONS LUMEN

LIEN D’ACHAT – ICI

Belles à tomber.
Parfaites en tout point.
Sauvagement assassinées.
Leur corps est apprêté avec méticulosité, disposé dans une position bien particulière. Leurs visages, parfaitement maquillés, sont tournés selon l’angle le plus flatteur, leurs vêtements coûteux brossés et défroissés. Seul leur cou ouvert d’une oreille à l’autre vient démentir ce tableau idyllique. Seul leur regard vide trahit la vérité : elles sont mortes et bien mortes.
Les filles les plus populaires du campus sont tuées les unes après les autres et la reine de la promotion, Penelope Malone, présidente du club qui les réunit, est terrifiée à l’idée d’être la prochaine sur la liste. La seule issue, pour elle ? Fouiner un peu, chercher qui peut bien être ce tueur en série qui menace la tranquillité de cette petite ville côtière de Californie, un havre de paix habité par certaines des plus grandes fortunes du pays. Ses soupçons se portent d’abord sur Cass Vicenti, d’autant qu’il était étrangement proche de certaines des victimes malgré son statut de nerd de service. Mais échapper au tueur va demander à la jeune fille de se faire beaucoup, beaucoup plus maligne qu’elle ne le pensait…


⭐⭐⭐⭐,5

BELLES A TOMBER. PARFAITES EN TOUT POINT. SAUVAGEMENT ASSASSINÉES.

Monica Murphy nous revient avec un thriller young adult tout à fait saisissant. J’ai adoré ce roman du début à la fin… Un parfait mélange de genre qui donne offre un récit plein de mystère et de rebondissements.

Nous plongeons dans un univers très addictif dès les premières pages, ne vous y trompez pas, les apparences ne sont pas toujours ce qu’elle semble être et Penelope Malone va très vite s’en rendre compte. Notre narratrice est la présidente des Cygnes Blancs, une association caritative composée de cinq élèves de première et de cinq élèves de terminale du lycée privé de Cape Bonita. Notre héroïne a la tête sur les épaules, elle fait partie de l’élite et évolue dans les hautes sphères, avec sa meilleure amie Danielle Sanchez, elle vit sa petite vie de privilégiée.

« Elle, c’est la rêveuse, moi, la fille qui a les pied sur terre. Moi, je suis un chat, échaudé de trop nombreuses fois. Je ne me fie plus à personne ; j’ai trop souffert d’accorder ma confiance sans réfléchir. »

Vous comprendrez donc que dès le premier meurtre, Penelope sera sur ses gardes. Notre héroïne ne croit pas au fait que ce soit un inconnu qui est commis le meurtre de Gretchen, la première victime… car d’autres vont suivre ! Penelope va mener l’enquête et elle ne sera pas seule, elle aura pour compagnon, Cass Vicenti, un garçon en marge de la société, un peu étrange mais ô combien attirant.

« GARDE TES AMIS LE PLUS PRES POSSIBLE DE TOI ET TES ENNEMIS ENCORE PLUS PRES. »

Penelope applique cet adage à la lettre. Elle est sur tous les fronts, elle doute de tout et de tout le monde. L’étau se resserre autour des Cygnes blancs, quelqu’un leur veut du mal et notre héroïne est bien décidé à découvrir le coupable.

J’ai tout de suite trouvé Penelope très intéressante, elle est un peu le stéréotype de la jeune fille bien sous tout rapport, elle souhaite réussir et elle s’en donne les moyens. Ce que j’ai aimé c’est qu’elle soit encline à se remettre en question. Toute cette sombre affaire lui ouvre les yeux sur la personne qu’elle est… Elle se rend compte qu’elle est loin d’être parfaite, qu’elle a commis beaucoup d’erreurs. Elle fait la part des choses et j’ai aimé qu’elle en soit capable.

« A peine ces mots ont-ils franchi mes lèvres qu’ils m’apparaissent comme terriblement hypocrites. Je ne vaux pas mieux que Courtney… Loin de moi l’idée de souhaiter la mort de qui que ce soit, bien sûr… Cependant, si j’ai été très proche de Gretchen à une époque, ces dernières années en revanche, notre amitié a connu plus de bas que de hauts. Difficile de dire quand exactement, le changement s’est opéré, mais ce n’était plus pareil, et sa disparition m’oblige à me confronter, encore et encore, à la dégradation de nos relations. »

Cass Vicenti, notre héros à part entière, est bien mystérieux. J’avoue que cela fut difficile de le cerner surtout que nous n’avons pas son point de vue dans le roman. J’ai adoré ce jeune homme qui assume sa différence, il sort des sentiers battus et son personnage est excellent dans l’intrigue. Les autres personnages incarnent à merveille leur rôle, j’avoue que j’y suis allé de mon avis sur chacun d’entre eux. Et encore une fois… les apparences sont trompeuses.

UNE INTRIGUE BIEN FICELÉE, PLEINE DE SUSPENSE ET HAUTEMENT ADDICTIVE !

Le scénario est diablement bien écrit… Je n’ai eu de cesse d’essayer de deviner le coupable et plus j’avançais dans le roman plus mes hypothèses s’avéraient fausses… Je vous avoue que Monica Murphy nous donne les indices au compte goutte… Les rebondissements nous permettent de mettre en place des suppositions mais le doute plane quand même sans répit. Nous avons quelques chapitres du point de vue du tueur, j’ai adoré ces chapitres, ils sont intenses, cruels et angoissants. Sans jamais nous dévoiler l’identité du coupable…

Penelope ne sait plus où donner de la tête à mesure que les meurtres surviennent, elle n’a plus aucune certitudes, comment le pourrait-elle alors qu’elle risque d’être la prochaine sur la liste… Saura-t-elle faire preuve de clairvoyance ?

« Mon intuition à moi, c’est qu’aucun élève n’est impliqué dans ce meurtre… En tout cas, ce serait un vrai soulagement si cette théorie se confirmait. Toutefois sans le moindre élément d’information, difficile de se prononcer… »

UN ROMAN INTENSE AVEC DES SENTIMENTS MIS A RUDES ÉPREUVES.

Monica Murphy nous offre un roman parfaitement équilibré, c’est un thriller vraiment machiavélique et les émotions n’en sont que plus intenses. Les interactions entre les personnages sont absolument addictives, les pages défilent à une vitesse ahurissante pour arriver à la toute fin. J’ai aimé qu’une romance se glisse discrètement dans cette intrigue à suspense, cela m’a vraiment plu. Mais je ne vous en dis pas plus, chut !

UNE PLUME PERCUTANTE ET DÉMONIAQUE !

J’adore Monica Murphy, elle excelle dans des genres qui diffèrent. J’ai adoré la retrouver dans un récit plus sombre et plus pesant. L’ambiance est vraiment angoissante et en même temps hyper intrigante, j’ai adoré !

EN BREF : 

Monica Murphy nous offre un excellent thriller young adult qui ne manquera pas de vous faire frissonner ! J’ai adoré l’intensité et l’ambiance de ce roman qui met en scène des personnages intéressants dans une intrigue vraiment addictive et intelligemment exécutée. A découvrir !


Gretchen n’était pas une fille bien, loin de là. C’était une petite snob, une sale vipère qui adorait rabaisser son entourage. Je l’ai vue, de mes yeux vu, piquer le petit copain de certaines de ses meilleures amies juste sous leur nez. Comme incapable de résister à la tentation, comme électrisée par la perspective de briser un interdit.

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

2 commentaires sur “Pretty dead girl > Monica Murphy

    1. J’avoue que les éditions Lumen nous proposent vraiment des romans géniaux. Et celui-ci ne déroge pas à la règle 🙂 J’espère que tu aimeras autant que moi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *