Carpe Diem » Sharon Kena

Editeur : Sharon Kena

Livre : ICI

Cassandra vit les jours comme ils viennent, bien enfermée dans sa routine de lycéenne. Sa seule distraction est son amie Nora, avec qui elle passe le plus clair de son temps.
Enzo est du genre téméraire, son besoin d’adrénaline le pousse à faire des courses de rue. C’est également un moyen de se faire de l’argent facile.
C’est deux-là n’auraient jamais dû se rencontrer. Et pourtant…

⭐⭐⭐⭐

Commençons par le seul point négatif de ma lecture, après il n’y aura lus que du positif. Les récits à la troisième personne m’empêche de m’attacher aux personnages, peu importe que celui-ci soit masculin ou féminin, mais cela m’empêche également de m’immerger totalement dans l’histoire et je trouve cela vraiment triste parce que j’ai aimé le contexte de Carpe Diem, et que j’aurais du coup apprécié de pouvoir me sentir plus en adéquation avec les différents protagonistes, pouvoir entrer dans leurs pensées.

C’est terminé pour le côté négatif 🙂 Passons à tout le reste ^_^

Ce que j’ai aimé, c’est le fait que deux univers opposés se retrouvent à se côtoyer, à s’apprivoiser et se connaître, cela donne souvent lieu à des situations rocambolesques, mais non moins cohérentes. Essayez d’imaginer : une jeune fille de bonne famille qui rencontre le milieu des courses de motos illégales … c’est certain que cela pimente son quotidien, mais quelles seront les conséquences de cette rencontre entre ces deux mondes que tout oppose ?

Malgré mon souci de la narration à la troisième personne, j’ai trouvé que cette histoire se lisait sans difficulté et devenait très vite addictive grâce aux nombreux rebondissements ainsi que les personnages eux aussi nombreux et complexes. Mon soucis étant uniquement que je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, cela ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture, de passer un très bon moment. Cela doit principalement venir du fait que je lis énormément de parutions à la première personne, du coup dès que ce point est différent, cela change la manière de découvrir l’intrigue, j’ai toujours cette impression d’éloignement, comme si je regardais un film plutôt que de vivre l’histoire.

Sharon Kena a d’ailleurs réussi à me surprendre avec cette fin, je n’ai rien vu arriver, et franchement c’est juste parfait. Ce n’est pas la première parution de Sharon Kena que je lis, et certainement pas la dernière.

Cassandra rougit lorsqu’Enzo se recule. Attendri, il dépose un bisou sur son nez.
– Toujours partante pour un ciné ?
– Ou… oui, bafouilla-t-elle.
Elle a envie de se mettre des baffes pour ne pas parvenir à rester normale en sa présence. Il suffit qu’il l’embrasse, et ça y est, elle en perd ses moyens !

Merci à Aurélie et aux éditions Sharon Kena pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *