LMEDML fête Halloween #Alouqua



Editeur
: Pocket

Livre : ICI

Date de parution : 09/03/2017

Pour survivre à la famine qui sévit, Ivar, Kaya et Oswald n’ont pas d’autre choix que de braconner. Mais le Jarl, le maître des terres, les surprend. Dans l’échauffourée qui s’ensuit, il tombe de la falaise et perd ses deux jambes. Ivre de vengeance, il lance ses Walkyries à leur poursuite. Arrêtés, jugés, les trois pauvres hères ne doivent leur survie qu’à la cruauté du Jarl : il les condamne à se transformer en monstres, à devenir trois de ses fidèles berzerkirs.
Il leur reste sept jours d’humanité. Sept jours pour trouver le roi des fauves, le seul à pouvoir les arracher à leur funeste destin.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Pourquoi avoir choisi ce livre pour cette chronique spécial Halloween ? Eh bien à cause de sa couverture tout simplement, je trouvais qu’elle représentais assez bien le thème dans son ensemble, bien que l’on y parle pas d’halloween !

C’est pour moi une première expérience des parutions d’Aurélie Wellenstein, mais je vous certifie que ce ne sera pas la dernière ! Je suis rapidement devenue complètement accro à sa plume, elle est addictive à un point extraordinaire, que ce soit le décor ou les personnages, que ce soit le contexte ou l’histoire, que ce soit les rebondissements ou l’intrigue, tout, je dis bien tout y est. J’ai carrément frôlé le coup de cœur pour Le roi des Fauves !!!

Si j’ai trouvé le départ un peu lent, je n’ai pas eu cet effet très longtemps, je me suis retrouvée en immersion totale dans cet univers glaciale du nord, un univers où il vaut mieux ne pas mettre un pied de travers sous peine de vous retrouvez dans une situation qui échappera à tout contrôle. C’est l’expérience que feront ce trio d’amis en voulant braconner sur les terres du Jarl, mais la faim fut plus forte que les dangers possibles qu’ils auraient pu rencontrer sur leur chemin. Ils auraient peut-être du y réfléchir un peu plus avant de se lancer dans cette chasse au gibier, même si les estomacs crient famine, il y a des situations que l’on ne préfère pas devoir affronter juste pour se remplir l’estomac, bien que la faim ne donne pas forcément de bons conseils et qu’elle serait plus du genre à vous faire faire n’importe quoi pour être satisfaite.

Le monde où nous plongeons n’est clairement pas celui des Bisounours et des licornes, ce serait plutôt peur, terreur, froid, tristesse, courage, ténèbres. Nous entrons dans un univers sombre et froid où la limite entre l’humain et l’animal est presque transparente, un univers où la folie de l’homme pourrait causer sa perte.

Et le final on en parle ??? Majestueux tout comme tout le reste de cette aventure qui vous glacera le sang !

Si je vous le recommande ? Sans hésiter, quand à moi, je vais sans conteste partir à la découverte des autres parutions d’Aurélie Wellenstein parce que je suis devenue accro à sa plume avec uniquement ce livre !

– Mon cher ami, répéta-t-il. Toi qui vas pénétrer dans mon monde, montre-moi ton âme.
– Qui es-tu .
– Je m’appelle Falko et je suis le roi des fauves? Tu viens d’avaler le lehrling et, de ce fait, tu es devenu l’un de mes sujets. Je peux t’aider.
– Comment ?
– J’empêcherai le parasite de dévorer ton âme.
Il croisa les bras, et les ténèbres, comme un brasier noir, se refermèrent sur lui. Seule sa voix persista dans l’obscurité :
– Viens me trouver.

Prix des Halliennales 2015
Finaliste du Prix Elbakin.net 2015
Finaliste du Prix des imaginales des lycéens 2016
Finaliste du Prix des Imaginales catégorie jeunesse 2016
Finaliste du Grand Prix de l’imaginaire 2016
Finaliste du Prix des Futuriales 2016
Sélection du Prix des Lecteurs en Seine 2016

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *