A première vue » Colleen Hoover

Editeur : Hugo & Cie

Livre : ICI

Date de parution : 11/10/2018

Certaines erreurs méritent d’être pardonnées
Merit Voss sait qu’elle est une fille un peu bizarre. Elle collectionne, par exemple, les trophées qu’elle n’a pas gagné. C’est en voulant en acquérir dans une brocante qu’elle fait la connaissance d’un séduisant jeune homme, Sagan. Il lui plaît immédiatement mais elle va vite réaliser que la situation risque d’être un peu plus compliquée qu’elle ne le pensait et que l’alchimie qu’elle a cru percevoir entre eux, a peu de chances de se développer.

Rien n’est jamais simple dans la famille Voss. Ses parents sont séparés officiellement mais vivent encore sous le même toit, celui d’une ancienne église désaffectée. Son père a épousé l’infirmière de son ex-épouse, qui l’a assistée lorsqu’elle a eu un cancer. Ses frères et soeurs ont des traits de caractère qu’elle n’apprécie pas et qui le rendent aussi étranges que leurs parents. Merit ne supporte plus cette famille dont elle juge sévèrement chaque membre.

Mais, le pire est peut-être à venir quand elle découvre que les apparences sont peut-être trompeuses. Quand la vérité se dévoile, lorsque des secrets bien gardés commencent à émerger,
Merit est confrontée à une tâche difficile : remettre toutes ses certitudes en question.


❤️❤️❤️❤️❤️

Chaque nouvelle parution de Colleen Hoover a une saveur particulière… [A première vue] sort une fois de plus des sentiers battus… C’est un récit particulier qui a su me toucher !

Colleen Hoover nous propose des romances atypiques, ici je dirais même que l’histoire d’amour est vraiment secondaire, elle est là mais elle n’éclipse absolument pas les autres thèmes abordés par l’autrice… Il faut aussi préciser qu’il ne s’agit pas d’une new romance, c’est assez important de le prendre en compte car certaines lectrices pourraient être déçues si elle se focalise sur la new romance.

Que vous évoque le titre ? [A première vue] ? Je le trouve très parlant, il colle parfaitement à cette histoire. On a toujours tendance à juger les gens, à s’arrêter sur la « première impression » sans vraiment cherche à voir plus loin… Colleen Hoover pointe du doigt cette fâcheuse manie en mettant en scène une famille très particulière. Elle a si bien construit son histoire que ce roman se classe directement dans mes coups de cœur.

Que voulez-vous, j’aime ce qui sort de l’ordinaire, j’aime que mon esprit soit obligé de fureter pour comprendre les gens… Colleen Hoover nous propose de vivre avec Merit Voss, son héroïne. Cette jeune femme atypique qui collectionne des trophées qu’elle n’a pas gagné… On pourrait dire que Merit est bizarre, que toute sa famille l’est et c’est ce qui en ressort à « première vue » si on s’arrête à l’impression qu’ils nous donnent.

C’est assez complexe de vous donner mon avis sur ce roman. J’ai du mal à trouver mes mots… J’ai aimé ce roman car il nous démontre que le monde est vaste, que l’on a tous notre place et que parfois on ne rentre dans aucune case. J’ai envie d’assumer le fait que j’aime les récits atypiques, les histoires misent en place avec une certaine psychologie. La famille Voss est la famille que l’on pointe du doigt, celle dont on parle sans cesse… Et j’avoue qu’au premier abord, on peut se demander où on est tombé ! Tous les membres de cette famille sont fascinants, Colleen Hoover aborde un thème différent avec chacun d’entre eux. Et si l’on ne sait pas trop où on va au début, je peux vous dire que la fin de l’histoire est limpide… C’est un joyeux bordel qui s’éclaire au fil des pages. Cette autrice assume ses récits totalement borderline, et je pense que c’est pour cela que j’aime tant lire ses romans.

Cette new romance est inclassable, indéfinissable et remarquable. C’est du grand Colleen Hoover, je cherche sans cesse ce genre d’histoire qui pointe du doigt certaines inégalités, qui mettent en scène des personnalités originales. Merit est au centre de l’histoire, c’est notre narratrice, elle se retrouve dans une situation des plus inconfortables, perdue au milieu d’une famille dysfonctionnelle elle va devoir ouvrir les yeux et voir au-delà des apparences. Mais est-elle prête à découvrir les moindres secrets de sa famille ?

Ce roman est extrêmement bien construit… De telle manière qu’il déstabilise le lecteur, il y a une certaine manipulation mentale que j’ai adoré ressentir, j’étais aux prises avec mes émotions, cherchant où cela allait me mener. Ce ne fut pas difficile de me mettre à la place de Merit, j’étais quelque peu fascinée par sa vie et son environnement. C’était peut-être de la curiosité malsaine, jusqu’à ce que je comprenne le message de ce roman.

Colleen Hoover n’hésite pas à casser les codes de la romance, ici il y a bien une histoire d’amour, et je l’ai trouvé très belle d’ailleurs car elle n’est pas intrusive, elle est naturelle, teintée d’hésitation et de doute. Elle éclaire le chemin de notre héroïne… L’amour est au centre du récit, pas simplement le sentiment amoureux, mais aussi l’amour fraternel et familial. Il y a beaucoup de réflexion dans ce livre, il ne se lit vraiment pas comme une romance finalement.

L’intrigue se déroule naturellement, le lecteur découvre la vie de notre héroïne avec sa famille… Les rebondissements permettent une belle ouverture d’esprit, j’ai aimé le dénouement de l’histoire, les masques tombent et on comprend les tenants et les aboutissants d’un tel roman.

En bref, [A première vue] est un récit atypique qui met en lumière beaucoup de thématiques peu abordées, attention il ne s’agit pas d’une new romance !!! C’est important de le mentionner. Colleen Hoover nous offre une véritable réflexion sur nos liens familiaux, sur notre manière à juger les autres trop vite. J’ai été prise dans ce tourbillon psychologique qui s’est soldé sur un coup de cœur ! En outre, la romance est vraiment sympa et originale, un roman qui sort des sentiers battus, du grand Colleen Hoover !

Toutes les erreurs ne méritent pas une conséquence. Certaines n’appellent que le pardon.

Merci aux éditions Hugo & Cie pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *