Le Donjon de Naheulbeuk – Intégrale 1 » John Lang

Editeur : J’ai Lu

Livre : ICI

Il était une fois un barbare en quête d’action, un voleur ne reculant devant aucun larcin, une candide fée des bois, un nain revêche, une magicienne entretenant des rapports ambigus avec un ogre peu loquace et un ranger inexpérimenté.
Rien ne les prédestinait à se rencontrer, sinon une insatiable faim d’aventures et une prédisposition à l’échec critique!

 

⭐⭐⭐⭐, 5

Depuis le temps que j’entendais parler de cette saga, il était temps que je la découvre enfin. Du coup, quoi de mieux que des intégrales ? De plus, la prochaine parait bientôt, je pourrai à nouveau me replonger dans cet univers à la fois étrange et addictif.

Je ne vais pas vous donner des avis différents sur chaque tome présent dans cette intégrale, ce que je pensais faire au départ, mais vu certains événements, il est préférable que je fasse un avis général, je partirais trop vite dans le spoiler en faisant tome par tome.

Dans le premier tome, A l’aventure compagnons, nous rencontrons les divers protagonistes qui formeront la petite troupe totalement improbable qui partira à l’assaut du donjon de Naheulbeuk afin d’y trouver une statuette. Si au départ, leur petite équipe d’aventuriers n’est pas des plus simple de par leur race, leur origine, certaines races ne s’entendent pas entre elles par exemple, au fil des pages ils apprennent à se connaître. Pas forcément à s’aimer, mais une certaine entente va finalement s’installer, car ils n’ont qu’un seul et unique but et celui-ci est commun, alors autant faire que l’ambiance soit bonne.

Notre fine équipe va devoir affronter divers dangers au cours de leurs quêtes, ils vont affronter des épreuves qui vont les mettre en péril s’ils ne comprennent pas très rapidement qu’ils doivent œuvrer ensemble et pas individuellement. Des situations parfois complètement loufoques qui ont réussi à me faire rire, des réparties parfois pas piquées des vers.

D’une certaine manière, cela m’a un peu fait penser au Seigneur des anneaux, uniquement dans le fait que des personnages totalement différents et qui ne feraient certainement pas équipe s’ils n’avaient pas un objectif commun. Cela apprend également à connaître les différentes races, les us et coutumes de chacun. Des personnages tellement différents, mais tellement complémentaires face aux épreuves.

Sur Facebook, la question de savoir pour quelle tranche d’âge était cette parution, j’ai répondu que d’après moi c’était plus pour les enfants de plus de douze ans, en arrivant à la fin de cette première intégrale, je confirme mon avis, je ne le donnerais pas à lire à un enfant plus jeune en tout cas.

Eh bien voilà, maintenant j’attends la suite avec impatience, car même si ce sont de jolis pavés pas top à emporter dans son sac, j’ai aimé l’univers dans lequel je me suis entièrement immergée, et je suis prête pour de nouvelles aventures 🙂

Le Barbare leva son verre et ricana :
– La Magie, c’est pourri. Les gens de mon clan l’ont toujours dit.
L’érudite, un peu rouge, ne savait pas vraiment ce qu’elle devait répondre et plongea le nez dans sa chope.

Merci aux éditions J’ai Lu pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *