La lettre d’amour interdite – Episode 1 » Lucinda Riley

Éditeur : Charleston

Kindle (et autres formats) : ICI

Livre (en précommande) : ICI

Un amour interdit, un dangereux secret et une histoire qui se répète…
1995, Londres.
L’année ne pourrait pas plus mal commencer pour Joanna Haslam, jeune et brillante journaliste londonienne. Non seulement elle vient d’être abandonnée par l’homme au côté duquel elle pensait passer le reste de sa vie, mais elle est tirée du lit par son patron pour aller couvrir les funérailles de sir James Harrison, monstre sacré du cinéma britannique, qui vient de s’éteindre à l’âge vénérable de 95 ans. Un reportage mondain qui a peu de chance de lancer sa carrière…
Et pourtant, sous le luxe et le glamour qui entourent la dynastie Harrison, Joanna ne tarde pas à remonter la piste d’un secret. Déterminée à lever le voile sur plus de soixante-dix ans de mensonges et de mystère, la jeune femme comprend qu’elle est devenue la cible de personnes haut placées, prêtes à tout pour empêcher la vérité d’éclater. Marcus Harrison, le charismatique – et très troublant – petit-fils du grand acteur, sera-t-il un allié ou un ennemi dans cette quête de vérité ?

 

⭐⭐⭐⭐

Lorsque j’ai vu l’annonce de la prochaine parution de Lucinda Riley sur la page Facebook des éditions Charleston et que j’ai lu le résumé, j’ai noté le titre sans hésiter. Mais lorsque j’ai vu qu’en plus il était possible d’en découvrir le début gratuitement, j’ai foncé sur 7Switch et hop je me suis lancée directement dans cette découverte.

C’est vrai que ce début ne nous apprend pas grand chose, nous faisons connaissance avec certains personnages et nous comprenons directement que cette histoire ne sera pas des plus simples, qu’elle renferme certains secrets de famille, pas mal de souffrance, des personnages quelque peu torturés. Mais honnêtement, je suis totalement frustrée, je veux absolument la suite ! Il faut bien dire que la plume de Lucinda Riley c’est un véritable régal, que dis-je un régal, c’est un festin royal, et me voilà carrément affamée, en attente de pouvoir poursuivre.

Ce n’est pas évident de donner un avis sur un début de roman, mais je peux déjà vous certifier que d’après moi, cela risque de frustrer pas mal de personnes de ne pouvoir lire que cette partie du livre. Je suis patiente en général, mais encore faut-il que je ne découvre pas une partie de l’histoire, parce que là je suis au supplice !

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *