Et tu embrasseras mes larmes » Fleur Hana

Éditeur : Harlequin

Livre : ICI

Depuis le drame qui a bouleversé sa vie quelques semaines plus tôt, Angie est perdue. Elle en est convaincue, son cœur est détraqué : elle réagit au quart de tour pour des broutilles, mais est incapable de verser les larmes qui la rongent de l’intérieur.
Depuis qu’il a compris qu’aimer quelqu’un, c’est prendre le risque de souffrir, Valentin a décidé de verrouiller ses sentiments. Les potes, il les garde à distance ; les filles, il les consomme à la chaîne, sans jamais s’attacher. Parce que c’est bien plus simple de ne rien ressentir.
Lorsque Angie et Valentin se croisent ce soir-là, chacun reconnaît sa propre douleur dans le regard de l’autre. Et si, en dépit des apparences, ils étaient très exactement ce dont ils ont besoin ?


❤️❤️❤️❤️❤️

Pour la petite histoire, j’avais depuis très longtemps envie de lire « Les bottes rouges », qui est la première version de « Et tu embrasseras mes larmes ». J’ai d’ailleurs réussi à me le trouver en occasion, je ne pouvais pas passer à côté de cette chance d’avoir un collector dans ma bibliothèque.

Je suis toutes les parutions de Fleur Hana, c’est un rendez-vous que je ne raterais pour rien au monde, « Et tu embrasseras mes larmes » n’a pas fait exception. Ce nouveau roman, c’est une véritable ode à la vie, à l’amour et à la reconstruction de soi.

Fleur Hana y traite la difficulté de faire son deuil, les failles que cela creuse dans nos fondations si fragiles après la perte d’un être aimé. C’est une romance particulièrement touchante, mais c’est bien plus que cela. Ce serait tellement réducteur de n’y voir là qu’une histoire d’amour.

Angélique et Valentin sont deux êtres qui ont traversés des épreuves similaires mais à des périodes différentes de leurs vies respectives. Ils doivent tous les deux vivre avec le poids du manque, Angie est en phase de deuil quand Valentin a déjà une expérience plus ancienne de la perte d’un être cher. Angie est comme anesthésiée, pourtant elle voudrait pouvoir pleurer, évacuer toute cette douleur qu’elle ne peut contrôler. Valentin lui se sent incapable d’aimer, il sait qu’aimer une personne c’est prendre le risque de la perdre, et plus jamais il ne veut ressentir ce manque… Mais ensemble, ils pourront peut-être se faire du bien, qui sait ?

Ce roman est arrivé à point nommé, j’avais prévu de vous en parler pour sa sortie, ce que je n’avais pas prévu c’est d’être hospitalisée cette semaine, j’ai donc lu ce merveilleux roman dans mon lit d’hôpital, attention je ne cherche pas à faire pleurer dans les chaumières, je le mentionne car cela a accentué toutes les émotions que j’ai ressenti durant ma lecture.

Il faut savoir que le thème principal du roman est le deuil, et le deuil j’en ai une expérience concrète, je me suis identifiée aux deux personnages car j’ai éprouvé toutes les émotions d’Angie qui vit un deuil récent, mais je me suis reconnue aussi en Valentin. J’ai perdu mon père il y a maintenant dix ans, et pourtant je dirai que je suis loin d’avoir fait mon deuil, comme le dit si bien Valentin… on apprend à vivre avec, la douleur s’estompe avec le temps, mais les souvenirs restent.

Ce roman a eu une saveur particulière car le thème est très touchant, parce qu’il m’a touché de très près. Mais « Et tu embrasseras mes larmes » c’est surtout une merveilleuse histoire de reconstruction, la rencontre de deux âmes écorchées par la vie. Angie et Valentin ont su se frayer un chemin dans mon cœur, j’ai puisé dans leurs forces et leurs faiblesses tout au long de ma lecture. Si vous connaissez Fleur Hana, vous devez savoir qu’elle excelle dans l’écriture d’histoires qui mêlent habilement fiction et réalité. L’intensité des émotions de ce roman est saisissante, j’ai eu le cœur serré, les larmes aux yeux à plusieurs reprises mais j’ai aussi sentie l’espoir à chaque page. Le processus de deuil est très bien représenté, Angie passe par différents stades qu’elle ne sait pas gérer, elle se prend tout de plein fouet et c’est normal, ça la déstabilise, ça la pousse à faire des choses irréfléchies pour essayer de faire taire la douleur. J’ai trouvé la psychologie des personnages extrêmement fine, Fleur Hana ne se départit jamais de son style piquant et elle met encore en avant une femme indépendante et forte qui passe par une période difficile dont on ne ressort pas indemne. Fleur Hana a réussi à retranscrire des émotions vraies et légitimes. Nos héros sont pleins de doutes, ils sont imparfaits et réalistes. Ils sont ancrés dans leur convictions, leurs peurs les dominent quelque peu, quoi de plus naturels vous me direz…

Angie est une jeune femme qui va vous toucher, alors pour les lecteurs qui n’ont jamais connus le deuil, vous n’allez peut-être pas comprendre toutes ses réactions, à commencer par la culpabilité. Quand on perd un être cher, la culpabilité n’est pas toujours présente dans la phase de deuil, tout dépend des circonstances du décès. Pour ma part, mon histoire m’a fait ressentir beaucoup de culpabilité quand j’ai perdu mon père. Etre confronté à l’histoire d’Angie m’a secouée, véritablement, cela a forcément eu un écho en moi car ce qu’elle vit, je l’ai vécu. Et c’est pour cela que je suis à même de vous dire que Fleur Hana a fait un travail exceptionnel sur la psychologie de ses deux héros. Elle ne cherche jamais à façonner ses personnages de manière à ce qu’ils soient parfaits, sérieux des gens parfaits ça existe ? Je ne crois pas non, Angie et Valentin sont « humains ». Je me suis énormément attachée à eux.

L’intrigue mêle deuil, reconstruction et romance. Il y a un véritable cheminement dans tous les aspects de l’histoire, on se sent vite proche de tous les personnages, les amis de nos héros sont excellents, ils apportent énormément de soutien dans la vie d’Angie et Valentin. Ils ont un véritable rôle à jouer, ils ne sont pas spectateurs, ils sont acteurs de cette tranche de vie qu’ils partagent tous ensemble. La notion d’amitié est bien représentée, et je l’ai trouvé crédible. Les amis sont là dans la joie comme dans la douleur, ils n’hésitent pas à secouer nos héros. Le scénario est addictif, je me suis tout de suite sentie à ma place dans l’histoire, j’ai compris les convictions de chacun et j’ai aimé le dénouement que Fleur Hana nous a offert.

Le récit est émouvant, déchirant et ô combien touchant. Vous allez me dire, mais mon dieu ce n’est pas trop dramatique quand même ? Et c’est là que je vous réponds, non, bien sûr que non ! Il y a un équilibre qui se fait entre le fond dramatique et la personnalité haute en couleur de nos personnages. Fleur Hana a toujours le chic pour mettre une bonne dose d’humour dans ses romans. Les personnages sont plein d’autodérision, ils ont des personnalités atypiques et un peu borderline par moment, et c’est tout ce que j’adore. Je peux vous dire que j’ai versé des larmes, j’ai eu des fous rires et j’ai aussi eu un peu chaud par moment, parce que mon dieu mais ce roman s’avère très sexy par moment. En même temps, Valentin est un beau spécimen, vous voyez le genre, un peu bad boy, tatoué mais assez mystérieux, je ne l’ai pas trouvé cliché du tout, il est à part, on le découvre aux côtés d’Angie mais aussi dans le passé. J’ai A-DO-RE le clin d’œil pour d’autres personnages d’une autre série de Fleur Hana, franchement c’était génial !

L’écriture de « Et tu embrasseras mes larmes » mélange subtilité, tact, émotions, humour et psychologie. La plume de Fleur Hana distille énormément de sentiments, c’était vif et incisif, drôle et décomplexé comme à son habitude. Elle arrive à donner une identité différente à chacun de ses romans. C’est une histoire qui parlera forcément à tous les lecteurs, sans parler de la romance qui est addictive au possible, qui m’a fait soupirer, grincer des dents, transpirer et enfin… rougir de plaisir. L’histoire d’amour est la cerise sur le gâteau dans ce récit profondément humain. Nos personnages sont sans cesse en train de se remettre en question, ils apprennent de leurs erreurs et essayent d’aller de l’avant tout simplement.

En bref, ce roman est un vrai coup de cœur. Il a fait battre mon cœur, il m’a fait penser à mon père partit bien trop tôt… J’ai été touchée par les personnages qui sont vrais et sincères, ils ne travestissent jamais leurs émotions pour être quelqu’un d’autre. Fleur Hana nous offre une romance touchante, vibrante et intemporelle. Comme toujours, l’écriture est moderne, pétillante et sexy mais elle se démarque par les émotions qu’elle distille. J’espère que vous aurez envie de vous plonger dans l’histoire d’Angie et Valentin. Vous devez lire ce roman, et pourquoi pas venir débattre ici des thèmes, des personnages et du travail de Fleur Hana.

Cette chronique était un peu plus personnelle, plus longue aussi et je comprendrais que vous n’ayez pas forcément tout lu, mais il est de ces romans qui vous marquent plus que d’autres, qui vous rappellent que la vie est ce qu’elle est et qu’il faut vivre avec. Ce roman est plein d’espoir, et avec le recul je ne garde que les beaux souvenirs de mon papa même si je souffre toujours autant du manque.

Parfois, l’univers nous envoie des signes et il faut savoir les accepter pour ce qu’ils sont. Peut-être que ce n’est pas un hasard si Eric m’a plaqué par SMS et que je suis venue noyer mon chagrin ici. Peut-être que ce n’était pas un hasard si Valentin était juste derrière moi et s’est pris mon téléphone sur la tête. Ou peut-être que je divague, c’est fort probable, même. Mais au final, le résultat est là, et je craque sur un pote de mon frère.

Valentin a réussi à m’envoyer au septième ciel dans mon sommeil, si ça, ce n’est pas de la prouesse ! S’il me fallait une énième confirmation, je l’ai : je suis un cas désespéré.

Merci à Mélanie et aux éditions Harlequin pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

3 commentaires sur “Et tu embrasseras mes larmes » Fleur Hana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *