My Cross » Léa Trys

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Chacun doit porter sa croix. La mienne, je la porte au quotidien. Chaque jour est fait de souffrance. Jusqu’à lui…Mais quand le passé refait surface, je replonge un peu plus dans les Ténèbres…

 

⭐⭐⭐⭐, 5

La chose qui m’a attirée vers ce livre, c’est principalement la couverture, j’aime énormément, elle dégage énormément de mystère, il ne m’en fallait pas plus pour avoir envie de découvrir l’histoire cachée derrière celle-ci, et ce, même sans en lire le résumé. Encore une fois, c’est une très belle découverte que j’ai pu faire via le site Simplement.Pro, je ne compte plus le nombre de découvertes que j’ai pu faire grâce à ce site.

Mais ce livre me fait également me poser une question, que je me suis d’ailleurs déjà posée pas mal de fois, mais je n’y ai toujours pas trouvé de réponse. Pourquoi faut-il toujours que je tombe sous le charme, que ce soit comme ici dans un livre, ou encore dans la vie réelle, d’un homme gay … car oui, même dans ma vie réelle, le grand amour de ma vie, qui en plus est mon meilleur ami depuis plus de 20 ans, est gay … je pense ne jamais trouver de réponse malheureusement … Enfin bref, c’était le petit moment perso 🙂

Gwen est une jeune fille qui m’a énormément touchée, elle n’a que 18 ans, et pourtant la vie ne l’a pas épargnée. En l’espace de deux semaines, elle perd ses parents. Si pour sa mère c’était assez prévisible et qu’elle y était préparée vu sa maladie, pour son père, impossible de s’y attendre. La mort de ses parents vient s’ajouter au secret qu’elle porte en elle depuis plusieurs années, un secret que peu de personnes partagent avec elle. Il y avaient ses parents, qui ne sont plus là, et son meilleur ami David. David qui est d’ailleurs le seul à réussir à lui redonner un peu le sourire face aux drames, sa tante et son oncle, chez qui elle est maintenant n’y arrivent pas, ils font pourtant ce qu’il peuvent pour l’aider. Malgré leurs efforts, Gwen sombre de plus en plus chaque jour.

Lucas est un jeune homme qui ne s’attache pas aux femmes, ce serait plutôt le genre de mec avec qui cela défile. Mais avec Gwen, il change carrément du tout au tout, il va vouloir la protéger, l’aider, toujours cette envie de rester près d’elle. Encore faudrait-il que la jeune fille s’autorise à s’ouvrir un peu, qu’elle accepte sa présence, ce qui n’est franchement pas gagné d’avance, et qui ne le sera peut-être jamais. Il ne lâchera pourtant pas l’affaire, il est du genre coriace, et quelque part, il a peut-être raison de vouloir s’accrocher ainsi, mais pourra t-il recoller les morceaux de Gwen, cette jeune fille brisée ?

Léa Trys a failli avoir ma peau au niveau émotionnel, déjà rien qu’avec le tout premier chapitre je savais que j’allais prendre cher, mais attention que ce n’est rien de négatif, que du contraire, mais il faut être bien accroché pour ressentir autant d’émotions, parfois contradictoires. A plusieurs reprises, je me suis surprise moi-même de ressentir tout ce que Gwen pouvait ressentir, comme si ses souffrances devenaient les miennes, comme si son histoire n’était plus la sienne, mais bien la mienne. C’est effrayant et en même temps totalement addictif. La plume est juste parfaite et indéniablement douée pour ce genre de récit qui prend le lecteur aux tripes. C’est clairement le genre de livre qui doit se trouver dans ma bibliothèque, le genre de livre que j’aime relire et relire encore sans jamais me lasser.

Conclusion : Tout le monde a droit au bonheur, tout le monde peut trouver le bonheur.

Elle a arrêté de danser et se retourne pour regagner sa table, mais je pose mes mains sur ses hanches. Elle sursaute et relève les yeux vers moi. Mes mains attrapent les siennes pour venir les placer autour de ma nuque. Nos regards ne se quittent pas alors que je replace mes mains sur elle, dans son dos, pour la rapprocher au plus près de moi. Je peux sentir son coeur livrer bataille dans sa poitrine. Le mien n’est pas mieux. Mais à cet instant, je ne veux être nulle part ailleurs. Doucement, nos corps s’accordent sur la musique. Nos regards s’accrochent, nos corps vibrent l’un contre l’autre… et je crois bien que je n’ai jamais été aussi bien qu’à cet instant…


Merci à Léa Trys ainsi qu’au site Simplement.Pro.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *