Betty Angel #1 – La mort me va si bien » Louisa Méonis

Editeur : Milady

Livre : ICI

Moi, c’est Betty. J’ai passé ma vie à jouer la bonne poire dont tout le monde profitait, pour finir noyée dans mes toilettes… Ma mort est aussi naze que l’était mon existence.

Et comme si ça ne suffisait pas, je me retrouve catapultée dans une série d’épreuves terrifiantes pour devenir l’apprentie du bien trop sexy pour être honnête Ange de la Mort !

Il y a erreur sur la personne, ce n’est pas possible ! Il est où mon repos éternel ?

Le moins que l’on puisse dire c’est que j’imaginais la vie après la mort plus paisible que ça. Sans compter que des anges disparaissent de manière inexpliquée… C’est quoi encore cette histoire ?! Est-ce qu’un ange peut « mourir » ? Et pourquoi ai-je l’horrible pressentiment que ces disparitions ont un lien avec moi ?

 

⭐⭐⭐⭐

Depuis que j’ai découvert Louisa Meonis avec Lola, je peux dire que je suis fan de sa plume, je ne pouvais donc passer à côté de celle-ci, surtout que vu son résumé, elle annonçais clairement encore de bons moments un peu loufoques.

Aaah Betty, des comme elle, je pense qu’il n’y a que Lola dans le même genre, y a pas de doute, elle sont toutes les deux issues de la même plume ! Betty, c’est un peu la femme invisible, elle vit avec sa grand-mère et pas moins de 14 chats qu’elle a recueilli au fil du temps, c’est clairement une bonne pâte. Elle a aussi l’art et la manière de se mettre dans des situations complètement loufoques, et la mort ne l’épargnera pas sur ce point, c’est le moins que l’on puisse dire. Déjà avec sa façon de mourir, il a fallu qu’elle fasse autrement que tout le monde, qu’elle y mette sa petite touche personnelle. Ben oui, qui peut dire qu’il est passé de vie à trépas en se noyant dans les toilettes ?

Et pourtant, ce n’est pas encore terminé, vous pensez bien !!!

Après avoir du passer plusieurs épreuves, la voici au Paradis, oui j’ai bien dit au Paradis. Là, chaque nouvel arrivant va devoir suivre un Maître, afin de devenir un ange. Pas de chance pour elle, c’est la Mort qui la choisi, mais pourquoi ? En plus, la Mort n’est autre qu’un homme hyper craquant, avec des yeux dans lesquels tout le monde adorerait se noyer, un regard à vous faire fondre en quelques secondes.

Au fil des pages, on se rend compte que Betty n’est pas comme les autres, elle est totalement différente sur pas mal de choses, hormis son physique. On apprend également que La Mort ne prend pas d’apprenti, alors pourquoi avoir décidé que Betty serait une exception ? Pourquoi semble t-elle être la seule à continuer de ressentir des émotions alors que ce n’est pas le cas pour les autres ?

Cette fois encore, Louisa Meonis a su mettre à mal mes zygomatiques, je n’ai qu’une hâte, pouvoir me plonger dans la suite des aventures de Betty. Je pense que l’on va avoir pas mal de surprises dans la suite, bien que nous ayons un indice à la fin de ce premier tome, je suis persuadée que nous ne sommes pas au bout de nos peines, tout come Betty et Azraël (la Mort et non pas le chat de Gargamel le sorcier des Schtroumpfs).

– Eh bien, je suis… désolée, mais effectivement je ne rêve plus d’escarpins roses puisque je suis morte ! Je ne vois pas en quoi mes rêves ont une importance à l’heure actuelle. Personne ne m’a demandé mon avis ! Je n’ai jamais voulu devenir un ange ou je-ne-sais-quoi, et je suis désolée d’avoir des rêves étranges, d’être étrange tout court et de ne pas être la super apprentie que vous attendez ! je m’énerve en croisant les bras sur ma poitrine. Je crois voir un léger sourire en coin sur son visage l’espace d’une milliseconde et je me demande comment il peut être aussi beau, sombre et chiant en même temps !


Merci aux éditions Milady pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

2 commentaires sur “Betty Angel #1 – La mort me va si bien » Louisa Méonis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *