La vie dure trois minutes > Agnès Laroche

PARU LE 12 SEPTEMBRE 2018 AUX EDITIONS RAGEOT JEUNESSE

LIEN D’ACHAT – ICI

Quand Automne a appris que ses parents avaient accepté d’accueillir Chloé pour son année de terminale, elle a soupiré. Et puis Chloé est arrivée. Chloé solaire, Chloé généreuse… et elles deviennent inséparables. A son contact, Automne la silencieuse s’épanouit. Son talent pour la danse se révèle. Et elle rencontre Mehdi..


⭐⭐⭐,5

Le titre et le résumé avaient suffit à me convaincre qu’il fallait que je découvre ce roman. Il faut savoir que le roman est assez court et l’histoire percutante, laissant un écho derrière elle après la dernière page tournée.

Je n’ai pas écris mon avis de suite, j’avais besoin de réfléchir à l’impact que ce roman a eu sur moi. Le fait que le roman soit si court, cela permet au lecteur de se poser les bonnes questions sur les tenants et les aboutissants d’un tel récit.

[La vie dure trois minutes] c’est l’histoire d’Automne, jeune fille assez réservée, qui va s’épanouir aux côtés de Chloé, cette jeune fille à qui tout réussit. Dans ce roman, Automne se confie au lecteur, la narration est partagée entre présent et passé… J’ai aimé la forme du récit, et la manière dont l’héroïne nous raconte son histoire. Le lecteur sait très rapidement de quoi il retourne, on assiste donc à ce qu’ont vécu nos personnages, je me suis sentie quelque peu impuissante face à toute l’histoire. Et pourtant, il y a une véritable réflexion au fil des pages.

Agnès Laroche nous offre une histoire complexe et déchirante. Un roman qui marque les esprits et qui résonne encore après la lecture. Je vous avoue que j’ai aimé ce roman, d’une part il se lit vite et bien. La plume de l’autrice est très accessible, les jeunes lecteurs auront facilement la possibilité de s’identifier aux personnages qui ont des personnalités bien distinctes. Ils m’ont touché à leur manière malgré l’aspect dramatique de l’histoire.

Ce livre aborde des thèmes difficiles et ce, d’une manière très juste qui laisse la possibilité aux lecteurs de se mettre à la place de nos héros. Je me suis posé énormément de question en terminant ce roman, j’étais un peu perplexe et perturbée par l’issue de l’histoire, et finalement c’est ce qui fait la force de ce roman… Au fil des pages, on découvre avec stupeur ce qu’il se trame, j’ai été assaillie par une myriade d’émotions allant de la joie à l’incompréhension pour finir avec de la colère et de la tristesse. Agnès Laroche évoque la perte et la manière dont on s’en sort.

En très peu de pages, Agnès Laroche arrive à mettre en lumière des thèmes difficiles qui collent parfaitement avec les personnages. La danse est un des piliers de l’univers d’Automne, et c’est grâce à Chloé qu’elle est sortie de sa coquille mais finalement, n’avait-elle pas cette force en elle pour devenir celle qu’elle est devenue… Parfois, il suffit d’un rien, d’une rencontre, pour se trouver réellement.

En bref, [La vie dure trois minutes] est un récit percutant qui offre au lecteur une véritable réflexion. Agnès Laroche s’adresse à de jeunes lecteurs, mais pas que… Le récit a différentes nuances et les thématiques abordées sont passionnantes. Impossible de rester insensible face à une telle histoire, je suis ravie d’avoir lu ce livre, et je le recommande chaudement à tous les lecteurs.


Je vais ME raconter notre histoire, pas tout, uniquement les moments marquants, les étapes. Je l’écrirai, puis je la déposerai dans une boite que j’enterrerai loin d’ici.

Aux oubliettes, à jamais.

Saboureau, ma prof de français cette année, assurait que l’écriture aide à apaiser des peines passagères et les grands chagrins, à prendre du recul.

A renaître même, parfois.

Renaître…

Exactement ce dont j’ai besoin.

Retrouver la fille que j’étais, et qui m’échappe, s’efface, au risque de disparaître tout à fait.

Oui, renaître, pour ne pas mourir à petit feu.

Je remercie Sandrine et les éditions Rageot pour cette lecture.

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

3 commentaires sur “La vie dure trois minutes > Agnès Laroche

  1. Je n’avais jamais entendu parler de ce livre mais je suis rarement déçue par les parutions de Rageot Jeunesse alors je vais très certainement me laisser tenter, il y a de fortes chances qu’il me plaise ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *