L’Indé Panda N°6 » Collectif

Editeur : L’Indé Panda

Kindle : ICI

Un procès version 2.0, écho d’un monde rivé aux réseaux sociaux. Un « J’aime » peut-il vous sauver ?

Les robots sont de plus en plus évolués, mais où se situe la frontière entre le robot et l’humain ?

Seule et enfermée aux mains d’un homme terrible, la malice peut-elle surpasser la force pure ?

Et si le bonheur se trouvait dans les plaisirs simples et la communion avec la nature ?

Faites attention à qui vous laissez entrer chez vous, certains ne veulent pas que votre bien.

Une mère porte plusieurs casquettes, on le sait, mais que fait-elle quand elle n’est pas à la maison ? Mènerait-elle une double vie ?

Les contes de fées des temps anciens font souvent sourire par la naïveté des héroïnes, mais finalement, feraient-elles mieux aujourd’hui ?

L’amitié indéfectible d’un chat pour son maître, qui l’entraînera dans de multiples péripéties.

Le chant de la sirène résonne au loin, entraînant dans son sillon les âmes en peine jusqu’à leur dernière demeure.

Des reliques anciennes peuvent recéler des pouvoirs immenses. Une simple superstition ? Essayez pour le savoir…

Une dernière danse saura-t-elle embraser votre cœur et vous délivrer de vos peines et vos douleurs ?

Voyagez dans le temps à l’occasion d’un bal de village en plein 14 juillet. On danse et on rit, mais ce bonheur peut-il durer indéfiniment ?

***

Bouffanges – Le procès participatif
Catherine Loiseau – Dan
Laurent Buquet – Un caveau sans vitrail
Céline Saint-Charle – Maïa et l’homme en blanc
Khalysta Farall – L’étrangère qui vit chez moi
Nicolas Chevolleau – Maman est une espionne
Nathalie Bagadey – Tout compte fait
Marie Havard – Dans l’impasse du chat
Vincent Ferrique – Le dernier chant de Cindy
Patrice Dumas – Le numismate
Valéry Bonneau – La dernière danse
Zia Odet – Bal du 14 juillet

***

Pour ce numéro-anniversaire, L’Indé Panda vous invite à plonger dans un lot de nouvelles aux genres bien différents. De la dystopie, de la science-fiction, du fantastique, du policier au contemporain en passant par des contes… Laissez-vous emporter par ce caléidoscope d’auteurs indépendants !

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Depuis le tout premier numéro de L’indé-Panda, je suis curieuse de lire les nouvelles d’auteurs que je ne connais pas, même si je les ai chaque pris sur Amazon, je n’ai pas trouvé le temps de me lancer. Il va falloir que je remédie à mon retard, car maintenant que j’ai lu ce sixième numéro, j’ai franchement envie de me plonger dans les précédents numéros.

Pour celui-ci, il n’y a que deux auteurs que j’ai déjà lu auparavant, dont une tout récemment. J’ai donc commencer ma lecture avec les nouvelles écrites par ses deux auteurs, ensuite, retour au début du livre et hop je me suis lancée dans la réelle découverte. C’est la principale chose que j’aime dans ce genre de recueil, j’y découvre des plumes qui me sont inconnues, j’y adhère ou pas, mais c’est une découverte pour moi. Comment découvrir des auteurs mieux qu’avec un recueil ? En général, si une plume vous plaît avec un texte court, vous ne pourrez qu’aimer également une parution plus longue.

En ce qui concerne les nouvelles des deux auteures que j’ai déjà pu lire, j’ai fait le chemin inverse, en premier une parution plus longue. Bien que cela ne soit pas un problème, mais du coup je savais que j’allais aimer au moins deux des nouvelles de ce recueil, pour le reste eh bien je ne savais pas trop à quoi m’attendre.

Je ne vais pas vous donner un avis pour chacune des nouvelles, mais un avis global, qui reprend mon ressenti dans son entièreté, je pense que c’est plus simple que de faire tout séparément. Dans ce sixième numéro de L’indé-Panda, comme dans chaque recueil que je peux lire, il y a forcément des plumes auxquelles j’ai plus accroché que d’autres, mais dans sa globalité, j’ai aimé chaque univers découvert, chaque plume à divers niveau.

Si je devais vous donner un top 3 des nouvelles ayant eu ma préférence, ce serait : Nathalie Bagadey – Tout compte fait / Khalysta Farall – L’étrangère qui vit chez moi / Bouffanges – Le procès participatif. Mais honnêtement ce n’est pas simple de faire un « classement » parce que j’ai aimé chacune des nouvelles. Par contre, une chose est certaine, c’est que je vais m’intéresser de plus près à chacun des auteurs, peut-être pas dans l’immédiat, je le confesse, mais chaque chose en son temps.


Merci à L’Indé Panda ainsi qu’au site Simplement.Pro.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *