Company of Killers #1 – A la recherche de Sarai > J.A. Redmerski

by

PARU LE 22 AOÛT 2018 AUX EDITIONS MILADY

LIEN D’ACHAT – ICI

Elle devrait le fuir, mais pour rester près de lui, elle est prête à tout… même à tuer !

Sarai n’a que quatorze ans quand sa mère l’abandonne au Mexique entre les mains d’un trafiquant de drogue. Neuf ans plus tard, elle attend toujours une occasion inespérée de s’enfuir. Persuadée de trouver un allié en Victor, un tueur à gages engagé par l’homme qui la séquestre, elle profite d’une visite de celui-ci pour monter dans sa voiture.

Même si la jeune femme n’a peur de rien, elle ne tarde pas à découvrir que Victor est aussi dangereux que le criminel qu’elle vient de quitter. Pourtant, quelque chose en lui l’attire et la rassure. Et au lieu de le fuir, elle se découvre prête à tout même l’irréparable pour ne plus le quitter.


⭐⭐⭐⭐⭐

La saga [Company of Killers] commence très fort avec ce premier opus qui pause les bases d’un récit sombre et haletant. On y découvre des personnages endurcis par une vie rythmée par la violence, la contrainte et la peur.

Sarai notre héroïne a perdu tout espoir de s’enfuir un jour de l’enfer qu’elle vit depuis neuf longues années. Sarai a toujours gardé un instinct de survie sur-développé, encaissant toutes les horreurs que son bourreau lui fait subir… Mais un jour pas fait comme un autre, elle entrevoit la possibilité de s’échapper. C’est grâce à la venue d’un tueur à gage engagé par l’homme qui la détient que Sarai tente de fuir, mais elle va vite comprendre que cet inconnu, qui se prénomme Victor, est tout aussi dangereux. Mais elle préfère suivre son intuition qui la lie directement Victor, il a un effet magnétique sur elle et malgré le danger elle se sent en sécurité auprès de lui. Sarai sait-elle réellement où elle met les pieds ? Est-elle prête à reprendre une vie « normale » après ce qu’elle a vécu ?

Je peux d’ors et déjà affirmer que ce premier opus est excellent. Le récit est captivant et plein de rebondissements. L’ambiance est assez sombre et les tenants et les aboutissants de l’histoire vous emmèneront sur des chemins que vous n’aurez pas forcément envie d’emprunter, pourtant cela sera plus fort que vous, et comme moi, vous aurez sûrement l’impatience de découvrir la fin qui arrivera bien trop tôt je vous l’assure.

Il faut savoir que c’est un genre particulier et que les personnages sont vraiment singuliers. Exit les héros classiques, ici nous avons d’un côté une héroïne que l’on ne peut considérer comme victime car elle a un sacré tempérament et de l’autre un homme dangereux qui travailler pour une organisation dont on ne sait que très peu de choses. Sarai est vraiment une jeune femme admirable, elle a souffert depuis de nombreuses années, quelque part elle est brisée mais cela ressort comme une force car elle est prête à tout pour s’en sortir. Aux côtés de Victor, elle va découvrir l’envers du décor, une vie dangereuse et électrisante. C’est une héroïne qui m’a énormément plu car elle conserve une part d’humanité qui lui permet de ressentir énormément d’émotions. Victor quant à lui est très intriguant. Les chapitres qui lui sont consacrés sont peu nombreux ce qui permet de conserver une aura de mystère. Mais Victor c’est aussi un homme guidé par l’instinct, c’est un tueur à gage qui sait ce qu’il fait, il est méthodique et il excelle dans sa discipline. Victor est loin d’être un homme dépourvu de moralité, malgré ses actes il nous offre une porte vers ses idéaux. J’ai hâte de les retrouver dans la suite.

Les personnages secondaires sont tous plus intéressants les uns que les autres. Telles des marionnettes, l’autrice les mets en scène pour notre plus grand plaisir. L’intrigue est bien menée et le scénario ne manquera pas de vous glacer les os. Le côté romance n’est pas vraiment sur le devant de l’histoire, ce sont des sentiments qui vont se frayer un chemin dans le chaos de la vie de nos héros. Le récit n’est pas dénué de sentiments, l’autrice a su faire naître des émotions contradictoires en moi, la peur et le désir se mêlant peu à peu à ce fond très sombre.

L’écriture est prenante, incisive et très addictive. Malgré le fait que l’on soit plus dans une histoire à suspense où la violence et la mort son omniprésentes, je dois dire que la romance est bien tissée, elle s’ancre à merveille dans le quotidien fébrile de Sarai et Victor.

En bref, un premier tome très convaincant  quant à l’addictive de l’histoire. Je n’ai eu aucun mal à me rapprocher des personnages malgré leur personnalité hors norme. La fiction est terriblement bien menée, et ce, en ce qui concerne tous les aspects de l’histoire. Du danger à la naissance de sentiments indésirables. Sarai et Victor n’ont pas terminé de me captiver et j’attends de me plonger dans le second opus avec impatience. Si vous aimez les romantics suspens alors n’hésitez pas mais gardez bien à l’esprit qu’il s’agit avant tout d’un récit plein de rebondissements et plein de danger.


Je suis complètement perdue, submergée par les larmes qui me brûlent les paupières, noyée dans le brouillard de ma colère, de ma haine, de mon chagrin. Je pleure, allongée par terre, le visage contre la moquette. Je ne sais même pas comment je me suis retrouvée dans cette position.

[…]

Au bout d’un certain temps – beaucoup trop longtemps -, je me rend compte que je ne tiens plus le revolver et que je n’ai donc plus le privilège de maîtriser la situation. L’Américain a profité du moment où je me suis effondrée, sous le choc, incapable de supporter plus longtemps de voir Lydia maltraitée par Javier et Izel. Au lieu de la réveiller, j’aurais dû appeler la police avec le téléphone qui se trouvait à quelques centimètres de moi sur la table de nuit, entre les deux lits. Mais je n’avais qu’une idée en tête : savoir ce qu’il avait appris pendant que je me douchais.

J’espérais aussi qu’il accepterait de collaborer et de m’indiquer où se situe le domaine de Javier, pour avoir quelque chose de concret à dire aux flics. Mais j’ai compris qu’il ne le fera pas.

Je remercie les éditions Milady pour cette lecture. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *