Séparés » Elodie Koenigshoven

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Une lettre anonyme. Une photo. Un secret inavouable. Alex, expatrié en Allemagne depuis dix ans, se voit contraint de rentrer en France dans son village natal de Marboué pour l’enterrement de sa mère, avec qui il n’avait plus de contact. Au même moment, Nathalie, son amie d’enfance qu’il n’a pas revue depuis le lycée, reçoit une étrange lettre anonyme accompagnée d’une photographie datant de 1951. Sur le cliché, trois enfants : le père d’Alex, et deux inconnus. Pourquoi cette lettre ? Et qui sont ces enfants que personne ne semble connaître ? Réunis par des événements qui les dépassent, les deux amis vont tenter de trouver des réponses. Mais ce qu’ils s’apprêtent à découvrir est bien loin de tout ce qu’ils auraient pu imaginer… A travers les mystères et les silences, ce roman voyage dans le temps et l’histoire pour nous emporter vers les méandres d’un passé familial sombre et inextricable.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Comme pour ma précédente chronique, je suis passé très près du coup de cœur avec ce thriller.

Quand les secrets du passé reviennent des dizaines d’années après avoir eu lieu, quand vous pensez connaître vos parents, quand du jour au lendemain toute votre vie se voit basculer. Alors qu’il revient dans son village natal pour enterrer sa mère, Alex ne s’attend certainement pas à ce qui va suivre, lui qui pensait connaître ses parents, se rend compte que finalement ce n’est pas vrai. Lui qui pensait connaître sa famille, il est loin du compte.

Une photo, une lettre, comment ces deux petites choses peuvent changer la vie d’une personne ?

Va alors débuter un jeu de piste afin de trouver chaque pièce manquante de ce puzzle géant, c’est une image, mais je trouve que cela ressemble véritablement à un puzzle géant dont les pièces sont éparpillées, et que pour enfin avoir les réponses, celui-ci doit être complet. Ce ne sera pas simple de toute les faire coïncider, mais heureusement Alex n’est pas seul, il y a Matt (son frère) et sa femme, il y a également Nathalie (amie d’enfance d’Alex). Parfois, une réponse peut amener tellement d’autres questions

Elodie Koenigshoven possède une plume terriblement addictive, à partir du moment où j’ai lu la première page, je n’ai pu m’arrêter, et sans blague aucune, je l’ai dévoré, il me fut simplement impossible de faire la moindre petite pause, impossible de poser ma liseuse. Il me fallait savoir le fin mot de l’histoire. Honnêtement, pour un premier livre, je dois dire que je suis épatée, que ce soit dans le style ou encore dans le travail effectué sur les personnages et l’histoire, c’est un sans faute. Si vous cherchez un thriller à vous mettre sous la dent, ne cherchez pas plus loin, vous l’avez trouvé.

D’un côté, Alex ressentait une terrible tristesse d’avoir perdu ses deux parents. Mais de l’autre, les savoir à nouveau réunis le réconfortait, eux qui avaient été si heureux et si amoureux dans le passé.


Merci à Elodie pour sa proposition de service presse.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Un commentaire sur “Séparés » Elodie Koenigshoven

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *