Le parc aux impudiques » Lorys V.

by

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Eduardo, jeune gay barcelonais, se sent tout à fait épanoui. Il adore son nouveau métier de détective privé, et file le grand amour avec Johan, son compagnon. Pour sa nouvelle enquête, il va devoir entamer une filature dans un endroit un peu spécial, un lieu de rencontres homosexuelles surnommé « Le parc aux impudiques ».
La nuit, pendant que la ville dort, de nombreux homosexuels se retrouvent dans le parc et cherchent des inconnus avec lesquels maintenir des relations homosexuelles. Eduardo, romantique et fidèle, a du mal à s’intégrer à ce nouveau lieu. En observant les mœurs du parc, il découvre un monde à part, qui provoque chez lui un certain rejet. Mais avec le temps, il rencontre également des personnages attachants qui lui permettent de questionner ses préjugés, et il va vivre avec eux des aventures déroutantes. Tandis que son enquête avance, lentement, et qu’il s’habitue progressivement à la vie du parc, il va aller de surprise en surprise. Sa vie privée et sa vie professionnelle vont vivre des rebondissements que jamais il n’aurait pu imaginer…

(Certains passages contiennent du sexe gay explicite et peuvent heurter un public sensible)

 

⭐⭐⭐⭐

Bien que je trouve dommage de ne pas lire Tous derrière Hector avant celui-ci, je ne dirais pas que c’est absolument indispensable pur la compréhension des événements, de mon point de vue, Le parc aux impudiques peut se lire sans difficultés si l’on a pas lu la première « aventure » d’Edouardo.

Avec cette nouvelle enquête, toujours aussi prenante à lire et riche en rebondissements, j’ai trouvé que les scènes érotiques avaient un autre sens que le sens premier que nous leurs donnons. J’ai trouvé qu’il y avait tout un enjeu psychologique derrière chacune d’elle, que celles-ci font avancer Edouardo, le font évoluer. Tout comme lui, nous deviendrons parfois plus spectateurs qu’acteurs. L’auteur nous montre ici que derrière chaque relation charnelle peut se cacher autre chose que le plaisir et le désir, il peut y avoir une réelle souffrance, cachée, mais souffrance tout de même.

J’ai aimé voir l’évolution d’Edouardo et Johan séparément, mais également ensemble en tant que couple. Les questionnements ne trouvent pas forcément de réponses mais poussent cependant à la réflexion. Si j’ai un peu moins accroché à cette aventure, je ne l’en ai pas pour autant moins appréciée, j’ai juste eu un peu plus de mal à entrer dedans, j’avais plus l’impression d’être totalement spectatrice, de tout voir de l’extérieur, et cela m’a un peu perturbée malgré tout.

Néanmoins, j’ai tout autant aimé la plume de l’auteur, fidèle à lui-même, il est assez constant dans ses parutions, et c’est un très bon point. J’ai même ressenti une évolution dans son écriture, moins de répétitions, plus de travail sur les personnages en eux-mêmes. J’espère qu’une autre enquête d’Edouardo est prévue au programme car, mine de rien, il me manque déjà, lire deux de ses aventures à la suite quelque part cela marque un peu, on s’attache beaucoup plus que si nous ne lisons qu’un seule de celles-ci.

 

Lorsque j’arrive, il me prend longuement dans les bras, en me donnant des petits bisous dans le cou et en m’assurant que je lui manque ces jours-ci, et qu’il aimerait m’avoir auprès de lui une nuit entière, et non seulement pour le dîner.

Puis très vite, l’une de ses mains descend jusqu’à la ceinture de mon pantalon, et il commence à l’ouvrir, donnant immédiatement un aspect sexuel à notre rencontre.


Merci à Lorys V. pour sa confiance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *