Lundi : cible » Aloïs Clark

by

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Fred Robin mène une vie presque normale. Réalisateur de vidéo-clips, il partage un loft parisien avec Olivier, un étudiant en médecine, chante dans une chorale, joue au Bubble Foot avec ses amis proches et vit des aventures amoureuses sans lendemain. Une vie qui pourrait sembler normale si Fred n’était pas sujet à des crises de narcolepsie. A tout moment, la maladie du sommeil peut lui voler sa conscience, lui faire perdre le fil de son existence pendant quelques minutes, même au milieu d’une activité. Une vie qui bascule dans le cauchemar lorsque chaque lundi l’un de ses amis trépasse dans des conditions mystérieuses. Qui prend pour cible son entourage ? Et pourquoi ? Jusqu’où devra-t-il aller pour découvrir la vérité ?

 

⭐⭐⭐⭐

Deuxième parution d’Aloïs Clark que je découvre, et je suis totalement convaincue que j’aime beaucoup son univers ainsi que sa plume, même si j’avoue que j’ai moins réussi à m’immerger totalement dans Lundi : cible.

Cette fois encore, je trouve que l’auteur soulève un sujet assez peu intégré dans les livres, cette fois c’est la narcolepsie. Après tout, ce n’est pas une maladie éteinte, alors pourquoi ne pas en faire un sujet de base pour un roman, voir même une série ? Aloïs Clark ose les sujets peu utilisés, ose s’aventurer, et pour moi, cette audace donne un résultat et une intrigue bien ficelée et prenante à découvrir.

C’est vrai que j’ai trouvé certains personnages moins développés que d’autres, j’aurais aimé en savoir plus, mais l’intrigue est cependant bien menée alors, pour moi, cela rattrape ce petit bémol des personnages. Un amateur de thriller devinera le dénouement, comme je lai fait avant la fin, mais cela n’enlève pas le côté assez prenant de l’intrigue.

Pour ma part, j’ai en tout cas passé un bon moment grâce à l’auteur, j’aime le fait qu’il ose des sujets peu courants dans la littérature. Comme on dit, ça passe ou ça casse, avec moi ça passe 🙂

Réunis dans le loft de Fred, les amis étaient assis autour de la table basse devant des pizzas et des bières.

– Trois potes en trois semaines, ça fait beaucoup, commenta Habib amèrement.

– Le flic a parlé de meurtre ? demanda Olivier à Fred.

– Oui. Même si Elias avait voulu se pendre, il n’aurait pas pu sans l’aide d’un tabouret ou d’une chaise.


Merci à Aloïs Clark ainsi qu’au site Simplement.Pro.

1Pingbacks & Trackbacks on Lundi : cible » Aloïs Clark

  1. […] Aloïs Clark ose les sujets peu utilisés, ose s’aventurer, et pour moi, cette audace donne un résultat et une intrigue bien ficelée et prenante à découvrir…Lire la chronique complète du « Monde enchanté de mes lectures » […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *