L’indéniable charme d’un voleur de coeur » Céline Mancellon

by

Editeur : Milady

Livre : ICI

Cael Morgan, avocat et trentenaire accompli, a tout pour être heureux. C’est en tout cas ce dont il est convaincu quand il rentre chez lui après le mariage de son ami d’enfance – un ami pour qui il a toujours éprouvé des sentiments troubles.
Quelle n’est pas alors sa surprise de trouver un inconnu tranquillement en train de prendre une douche, dans sa salle de bains ! À son grand désespoir, Cael se rend vite compte qu’en réalité, il connaît cet invité surprise à l’allure de punk… et que ce garçon semble bien décidé à s’incruster, quitte à bouleverser son précieux quotidien.
Et si c’était le destin qui lui avait envoyé ce voyou au regard indolent pour l’aider à comprendre que sa vie idéale ne l’était peut-être pas tant que ça… ?

Ce roman a été précédemment publié, dans une version non révisée et très différente, sous le titre de: Le Squatteur.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

L’indéniable charme d’un voleur de cœur, c’est une histoire juste parfaite, comme j’aime les savourer.

Cael et Ian se connaissent depuis toujours, en effet, Cael et Mark (le frère ainé de Ian) sont amis depuis de nombreuses années, Cael était présent lorsque Ian est arrivé de la maternité dans les bras de sa mère, il n’était alors qu’un petit être nouveau né. Cael l’a vu grandir.

Cael et Ian sont deux personnes très touchantes, pour diverses raisons, chacun les siennes. C’est clair que ce n’est pas gagné d’avance pour eux, déjà il faudra que Cael accepte enfin qui il est réellement, qu’il comprenne qui il est, qu’il comprenne que la vie ce n’est pas que le boulot. Lui qui a que vie bien rangée, imaginez un peu ce que peut faire comme dégâts l’arrivée de la tornade Ian dans son quotidien !!! Il va avoir les nerfs à rude épreuves le pauvre, mais s’il faut en passer par là pour enfin accéder au bonheur, n’accepterait-il pas plus facilement ? Mais comme tout le monde le sait, on ne sait jamais à l’avance, malheureusement !

Si Cael m’a touchée avec toutes ces questions qu’il se pose, Ian m’a carrément foudroyée, il a juste de la chance d’être gay parce que je dois bien avouer que j’aurais pu lui faire subir pas mal de choses, pas trop désagréables … un peu hors propos là, non ? … Ian, Ian, Ian … Cael a toujours fait partie de sa vie, depuis déjà de nombreuses années son cœur ne bat que pour lui, ses émois ne sont que pour lui, mais Cael n’en sait rien, n’en devine rien. Ian c’est fait une promesse, il réussira à conquérir l’homme qui fait battre son cœur, l’échec n’est pas envisageable, mais avant de réussir, il va devoir se battre, non seulement contre Cael lui-même à qui il va devoir ouvrir les yeux, contre son frère Mark (je ne vous en donne pas les raisons, il faudra le faire par vous-même), mais également contre lui-même pour ne pas tout faire foirer en voulant aller trop vite.

Dès que j’ai lu le résumé, je savais que j’allais passer un agréable moment, il faut bien dire que la plume de Céline Mancellon est juste magique lorsqu’il s’agit de faire battre les cœurs. Mais pas que, car tout est parfait, du début à la fin, les personnages, l’intrigue, la manière de nous emmener du point A au point B, de nous prendre par la main à partir du premier mot jusqu’au dernier, de nous faire prendre le grand huit des sensations, de nous retourner. Eh oui, la plume est belle et bien magique (non non, pas de faute à belle). Pour moi, Céline est une auteure avec laquelle je sais que je ne serai pas déçue, avec laquelle je sais que ma lecture va être agréable et totalement addictive, pour moi c’est tout simplement une valeur sûre 🙂

– Est-ce que… Cael ? Est-ce que ça t’excite ? lui demandai-je dans un murmure.

Il ne me répondit pas tout de suite, m’auscultant d’abord de ses yeux semblables à deux perles aussi noires que du charbon. Soudain , il me saisit les cuisses et se pressa entre, contre mon entrejambe qui commençait à peine à débander. Je lâchai un hoquet de surprise.

– Est-ce que ça répond à ta question ? me lança-t-il, l’œil obscur.

Il existait un gouffre de tourments dans ses iris ressemblant à de l’onyx poli. Mais il y avait une chose que je ne pouvais ignorer et qui me rendait ivre de joie… Il était dur.


Merci à Stéphanie et aux éditions Milady pour leur confiance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *