Angels can fly #1 – Le chant des murmures » Anaïs Montreau & Sandra Szaja

by

Editeur : Le Quartier des Ecrivains

Livre : ICI

Et si une jeune fille de 17 ans se retrouvait téléportée plusieurs centaines d’années dans le futur, suite à la Catastrophe pendant laquelle ont eu lieu des guerres sans fin qui ont dévasté le monde. Et si… C’est le destin d’Heloa… Belle et mystérieuse, elle est physiquement différente des humains de cette nouvelle civilisation, où le transhumanisme et l’intelligence artificielle règnent. Dans ce monde où la nature a repris ses droits, seules quatre Communautés survivent. Parmi elles, Natis, en Europe, vaste territoire où la vie s’écoule paisiblement… en apparence. Zoé et Leïla sont meilleures amies et elles n’ont jamais connu le monde au-delà des frontières de la ville. L’une compte bien suivre les traces de ses parents, tandis que l’autre veut partir à l’aventure. Mais l’arrivée d’Heloa va tout bouleverser…

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Que dire, si ce n’est : Non mais sérieux ? Elle est où la suite ?

Je peux déjà vous dire que je ne suis pas passée très loin du coup de cœur, et que si le second tome est dans la même trame que celui-ci, c’est sans conteste possible que cela finira dans mes coups de cœur !

Pourquoi ?

Eh bien parce que tout y est, je dis bien TOUT !

Que ce soit une image de couverture juste sublime et qui en un seul regard reflète avec exactitude le contenu de ce premier tome, que ce soit l’histoire en elle-même, que ce soit les émotions, que ce soit la rythme et son intensité, que ce soit le travail sur le décor et l’environnement, que ce soit les personnages et leur diversité, que ce soit le côté psychologique, que ce soit la fluidité et l’addictivité, que ce soit … bon ok je pense que vous avez compris que ce livre est juste une petite merveille du genre !

Honnêtement, j’ai déjà lu quelques livres dans ce genre littéraire qu’est la dystopie, du bon, du moins bon, mais là, sérieusement le niveau est encore un niveau au-dessus de tout ce que j’ai pu lire. Je ne dirai pas que je suis une experte de ce style de livre, mais c’est clair pour moi que si on me demande de choisir un seul livre dans ce genre littéraire, mon choix est rapidement fait et sans aucunes hésitations possible et envisageable.

Rien n’est laissé au hasard, rien n’est non plus le fruit du hasard, le résumé parle principalement de cette jeune fille qui porte le prénom d’Heloa, mais pour moi, son rôle, bien qu’important et mit au premier plan, n’est pas le principal. Les personnages de Leïla ou Zoé, ou encore Ana, ou Thiago, ou le chef des Silencieux, ils ont tous un rôle important. C’est vrai que sans l’arrivée à Natis d’Heloa et sa famille, rien n’aurait pu être possible, énormément de choses se seraient certainement passées autrement.

En tout cas, j’espère que la suite est prévue pour dans pas trop longtemps, j’ai franchement hâte de pouvoir me replonger dans cet univers très complet et ô combien addictif et dangereux !

Quand les deux adolescentes arrivèrent près du lac de Natis, Heloa ne put s’empêcher de s’exclamer :

– Waouh, alors c’est donc ça, le lieu que tout le monde envie à la Communauté ! Un dôme ! Et elle siffla admirative.

Zoé se mit à rire.

– Tu es bête, répondit-elle, c’est-ce qu’il y a à l’intérieur qui fait notre fierté. C’est le seul lac qui subsiste. Tu rigoles mais chaque convoi touristique venant à Nantis est rempli, car tout le monde veut le voir de près.

– Mais il est protégé par un dôme, c’est dommage.


Merci à Pauline et aux éditions Le Quartier des écrivains pour leur confiance.

You might also like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *