Soaring Blue » Chloe Saffy

Editeur : Atlantica

Livre : ICI

Roman érotique illustré Biarritz, un été languissant. Gabrielle Delestré, journaliste de 26 ans, est envoyée sur place pour écrire un article sur les nouvelles tendances de la ville. Cette ville qu elle a quittée il y a maintenant six ans, évocatrice de relations familiales complexes et d un passé oublié. Belle, observatrice et secrète, c est à fleur de peau que Gabrielle retrouve les rues et les plages familières et lointaines. Elle y croise une population estivale bien loin de ses préoccupations, et des hommes auxquels elle se donne parfois, sans jamais s abandonner, prenant sans rien lâcher. Dans ce décor estival élégant où règne une violence sourde, minérale et écumante, Gabrielle croit mener le jeu. Jusqu à ce que tout s emballe…

Illustrations de Johana Laforgue

 

⭐⭐⭐⭐

L’été touche à sa fin … les vacances se terminent … le train train quotidien va se remettre en place … Cela vous dirait de prolonger un peu ? Allez je vous embarque avec moi, nous allons rejoindre Gabrielle à Biarritz 🙂

Déjà, parlons peu, mais parlons bien. Je suis totalement fan de la couverture, à celle-ci, ajoutez les illustrations dans le livre-même, et wahou, un véritable régal pour les yeux ! Celles à l’intérieur du livre sont en noir et blanc, mais elles sont franchement super bien réalisées.

Parlons un peu décor. Je ne connais pas du tout la ville de Biarritz, hormis ce que j’ai déjà pu en découvrir dans certains films ou encore dans les livres si l’histoire se passe de ce côté. Mais honnêtement, j’ai eu l’impression que Chloé Saffy connaissait très bien le coin. Par curiosité, je suis allée sur le net et j’ai fait quelques recherches sur Biarritz après avoir terminé ma lecture, j’ai eu l’impression de prolonger l’aventure, l’impression que j’allait voir surgir Gabrielle sur une des photos. Suite à cela, je peux certifier que l’auteure connait plutôt très bien le coin d’ailleurs, et que le décor qu’elle donne à son roman n’est pas inventé, bien au contraire. Si vous ne connaissez pas cette ville, je vous recommande déjà de vous plonger dans Soaring Blue, vous aurez l’impression d’y être tout en étant chez vous (ou ailleurs).

Je vais maintenant vous parler de Gabrielle, notre personnage principale. Elle est journaliste pour un magazine, elle vit à Paris mais on apprend dès le départ qu’elle vient de Biarritz, ville où veut l’envoyer sa chef afin de faire un article sur l’attrait touristique, ville où elle n’a pas forcément envie de se retrouver après en être partie quelques années plus tôt. La voilà donc de retour « chez elle ». Plus que de devoir pondre un article vantant la ville et les endroits à voir ou fréquenter, j’ai trouvé que c’était beaucoup plus que cela pour notre jeune femme, elle va d’ailleurs en apprendre plus sur elle-même, sur son passé, sur son père qui vit toujours là. Tout ce que l’on apprend en même temps qu’elle, va nous permettre de mieux comprendre pourquoi elle c’est expatriée. Elle a beau tenter de se faire croire le contraire, ce retour aux sources va clairement l’aider à se comprendre elle-même. Je me suis très vite attachée à elle, par moments j’ai eu envie de la serrer dans mes bras pour la rassurer, lui donner un coup d’ondes positives.

Soaring Blue est classé dans les livres érotiques, car oui Gabrielle n’est pas contre le fait de prendre du bon temps, et elle a bien raison, mais pour moi, ce n’est pas simplement de l’érotisme, ce n’est pas du sexe pour du sexe. Chacune des relations charnelles qu’elle va avoir durant son passage à Biarritz lui permet de s’ouvrir un peu plus (mwais je suis clairement dans le jeu de mot là), sa rencontre avec Damian va avoir une toute autre dimension, va lui faire comprendre plusieurs choses. Non non , je vous vous en dirai rien, juste que ce fut clairement la partie du livre que j’ai préférée.

J’aurais bien prolongé mon séjour à Biarritz, mais Gabrielle devant revenir sur Paris, je n’allais pas y rester seule !

Ce que j’ai apprécié, c’est que l’auteure nous livre également l’article que Gabrielle a écrit, en général, lorsque je croise un personnage qui doit écrire un article, nous n’en savons pas plus, nous ne savons pas ce qu’il ou elle a écrit. Je trouve que cela donne l’occasion d’encore mieux comprendre ce que Gabrielle a voulu faire ressortir avec cet article.

Je termine avec un petit mot sur la plume qui m’a permis de voyager, de découvrir une ville autrement. J’ai adoré le style de Chloé Saffy, un style qui se lit simplement, un style sans chichis, sans exagération. Un style que j’ai aimé, tout simplement.

Alors, qui va maintenant faire le voyage en compagnie de Gabrielle ? Surtout n’hésitez pas à nous envoyer une petite carte postale si vous y pensez 🙂

Elle s’éloigna tout en ayant l’intuition de ce qui se passait dans son dos; Maxime détaillait le mouvement de son corps, le balancement de ses hanches. Elle se demanda s’il regardait le galbe de ses mollets, s’il essayait de deviner quels sous-vêtements elle portait sous sa robe. Elle sentait ce cannibalisme optique de prédateur que même la présence de ces fils n’arrêtait pas.


Merci à Chloé pour sa proposition de service presse et aux éditions Atlantica pour l’envoi du livre.


Pour encore mieux plonger dans l’univers des vacances, je vous joins la playlist de Gabrielle 🙂

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *