La valse des souvenirs » Garrett Leigh

by

Editeur : MxM Bookmark

Kindle : ICI

Version papier disponible le 24/09 : Précommande

Jodi Peters est une créature solitaire et son job de web designer n’aide pas. Il sort deux fois par semaine pour déjeuner avec son ex, qui est devenue sa meilleure amie, et de temps en temps dans un bar gay douteux pour une aventure sans lendemain, et c’est bien suffisant pour lui, non ?

Puis, il rencontre Rupert O’Neil, un pompier fraîchement divorcé. Ce dernier est visiblement seul et perdu, mais il est aussi le plus gentil des mecs que Jodi ait jamais rencontré. Ajoutez à cela le courant grisant qui passe entre eux, et Jodi ne peut s’empêcher de tomber éperdument amoureux. Il lui propose de partager son appartement douillet sur Tottenham, un véritable sanctuaire où ils pourraient créer une famille à leur manière… et pendant quatre années, la vie lui semble parfaite.

Jusqu’à ce qu’un cruel coup du sort ne lui arrache tout ça. Un moment de distraction et Jodi se retrouve à se battre pour une vie dont il ne se souvient pas, brisant ainsi le cœur de Rupert. Jodi ne le reconnaît pas… et n’en a pas envie. Alors qu’il reste très peu de l’homme qu’il aime, Rupert se raccroche aux quelques bribes de foi qu’il a encore et prie pour que Jodi puisse apprendre à l’aimer une seconde fois.

 

 

⭐⭐⭐⭐⭐

En tournant la dernière page, je me suis sentie submergée par mes émotions, tout au long de ma lecture, j’ai eu le temps de bien connaître Jodi et Rupert, de m’attacher à eux, de m’immerger dans leur relation. Mais ce n’est pas tout … au fil des pages, je suis carrément tombée amoureuse de Rupert, et je jure que cela n’a rien à voir avec le fait qu’il soit pompier !!! Bon ok un peu quand même, mais tellement peu par rapport à ce que j’ai ressenti pour lui en tant qu’homme, en tant que père, en tant qu’amant. Rhoooo et puis j’ai totalement craqué sur la petite Indie, sa fille haute comme trois pommes, elle est juste trop, j’ai eu envie de la croquer. Nooooooon je ne suis pas cannibale !

J’étais tellement en totale immersion dans leur histoire, que de 300 pages, j’ai eu l’impression de n’en lire qu’une grosse centaine, je suis arrivée au bout sans rien comprendre, je n’ai pas vu les pages défiler, une véritable addiction ! Garrett Leigh m’a littéralement conquise, je suis fan de sa plume, non seulement fluide et addictive, mais également sensuelle et veloutée.

Rupert va vivre sa première relation homosexuelle avec Jodi, il a déjà été marié et il a eu une fille de ce mariage. Dans la première partie de La valse des souvenirs, nous allons vivre leur histoire, leur première rencontre, mais pas en direct, nous le ferons à travers les souvenirs et pensées de Rupert. Jodi ayant eu un accident, il se retrouve dans le coma, et cette partie nous permet de comprendre ce lien qui les unit, qui relie leurs âmes et leurs cœurs. Par la suite, nous sommes après le réveil de Jodi, une partie assez difficile pour Rupert qui va devoir se refaire une place dans la vie de l’homme qu’il aime qui l’a oublié et qui ne veut pas se souvenir. Je suis obligée d’avouer que cette partie a failli avoir raison de moi à plusieurs reprises, honnêtement, je ne sais pas du tout la manière dont je réagirais si je devais un jour me retrouver dans cette situation.

Faut-il rester et se battre pour l’amour qui nous lie à l’autre personne ? Faut-il faire une croix sur cet amour ? Comment accepter que la personne que l’on aime puisse ne plus vous reconnaître ? Lorsque l’on ne se souvient pas, ne reste t-il pas malgré tout quelque part au fond de nous une minuscule étincelle qui permettrait que notre mémoire revienne ? Que faire et que dire pour réanimer la mémoire ? Tellement de questions !

Je ne vais pas vous donner les réponses, mais vous recommander de les découvrir en compagnie de Rupert, cet homme pour qui vous ne pourrez que craquer, cet homme qui vous touchera, qui exacerbera vos émotions. C’est juste impossible de ne pas craquer, de rester insensible face à une telle histoire. Préparez-vous à un moment intense dont vous risquez de vous souvenirs durant un long moment !

Il embrassa le cou et le torse de Jodi sans attendre de réponse. Jodi se tortilla au fur et à mesure que Rupert descendait de plus en plus bas, agrippant la couette, les draps, recherchant aveuglément quelque chose, n’importe quoi, auquel se retenir. Il trouva les cheveux de Rupert et enfonça ses doigts dedans, grattant son cuir chevelu avec ses ongles.


Merci à Johanna et aux éditions MxM Bookmark pour leur confiance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *