Clash #4 – Passion irrésistible » Jay Crownover

Editeur : Harlequin

Livre : ICI

Deux cœurs brisés. Un désir irrépressible.

Se faire discrète, presque invisible, se tenir à distance, toujours sur ses gardes… Voilà ce qu’est devenue la vie de Poppy depuis qu’elle a été trahie par l’homme qui avait juré de l’aimer et de la protéger. Alors quand Hudson Wheeler, avec ses airs de bad boy et son charisme fou, surgit dans sa vie, elle ne peut s’empêcher d’être méfiante et… excitée ? Oui, pour la première fois depuis des années, elle se sent irrésistiblement attirée. Et, face à cet homme qui ne semble plus voir qu’elle, elle sait qu’elle a un choix à faire : mettre à nouveau son cœur en danger, ou disparaître…

 

???

Je trépignais d’impatience depuis quelques mois pour découvrir l’histoire de Poppy et Wheeler… Franchement, le peu que l’on avait vu d’eux dans le tome précédent m’avait totalement enchantée. Je savais déjà que j’allais adorer ce roman, et cela n’a pas loupé.

Poppy est une femme merveilleuse qui a vécu l’enfer… depuis elle s’évertue à être discrète et elle se tient à l’écart du monde qui l’entoure. Elle porte encore les stigmates de ce qu’elle a vécu avec son ex-mari mais Hudson Wheeler lui donne envie de sortir de sa coquille… Mais peut-elle prendre le risque de s’attacher de nouveau à un homme ? Peut-elle mettre son cœur en danger ?

Comment vous faire part de mon amour pour cette histoire ? Poppy et Wheeler m’ont vraiment mis des étoiles plein les yeux. Jay Crownover, cette magicienne arrive toujours à faire battre le cœur à toute vitesse. C’est sans doute le plus addictif de tous les [CLASH], peut-être parce que c’est celui qui clôture toute la série ^^

Dès les premières pages, je me suis prise d’affection pour Poppy, elle est tellement adorable et son évolution m’a donné du baume au cœur, j’ai trouvé que Jay Crownover a été très cohérente avec son personnage féminin, elle n’en fait pas une victime mais plutôt une femme forte… Poppy avance par étape et ce fut vraiment vivifiant de la voir reprendre sa vie en main. Il faut dire qu’avoir Wheeler comme motivation ça aide, mais notre héros a aussi des choses à gérer de son côté et cela met une légère barrière entre lui et Poppy. Wheeler doit faire face à une nouvelle de taille qui va bouleverser son quotidien, et il ne se sent vraiment pas prêt du tout. C’est un homme qui a souffert dans le passé, et il a certaines peurs concernant son avenir. J’ai trouvé cet homme attachant et diablement sexy. Sa façon d’être avec Poppy m’a fait tomber quelque peu amoureuse de lui… Ce n’est pas un personnage simple a décrypter, il est tout en nuance et ce fut un bonheur d’apprendre à le connaître.

Dans cet opus, l’ambiance est vraiment très addictive. Comme à son habitude, Jay Crownover nous offre une introduction où elle nous livre quelques secrets sur l’écriture de l’histoire de Poppy et Wheeler, j’adore ce moment où je débute un de ses romans. On est direct mis en condition.

La romance en fera rêver plus d’une. Nos deux héros sont faits l’un pour l’autre et l’autrice a su me faire ressentir énormément d’émotions, toutes plus intenses les unes que les autres.

L’intrigue est sans grande surprise et pourtant cela fonctionne toujours aussi bien avec Jay Crownover parce qu’elle est entière et elle défend toujours les causes qui lui sont chères. On devient très vite accro à ses hommes tatoués, des bad boys au grand cœur.

J’ai refermé ce livre avec un sentiment de pleine satisfaction, totalement in love avec ce grand final. L’autrice n’omet pas de revenir sur les personnages que l’on a suivi depuis le premier opus de sa saga « Marked Men », qui reste une de mes préférées dans le genre.

En bref, l’histoire d’amour de Poppy et Wheeler est totalement irrésistible. Jay Crownover nous démontre encore une fois qu’elle s’investit à fond dans l’écriture de ses romans, à son image, elles sont généreuses et pleine de beaux messages… J’ai adoré tous les tomes de la saga [CLASH] que je ne cesserai pas de conseiller à toutes les lectrices.

Une main enroulée sur la nuque de Wheeler, je caressais tendrement ses cheveux auburn qui étaient étonnamment doux sous mes doigts. L’autre était pressée contre la tête de lit capitonnée au-dessus de ses épaules tatouées. Je m’agitai sur son sexe raide qui, j’en étais certaine, possédait des pouvoirs magiques. Je savais que j’étais un peu ivre de passion à cause de la quantité astronomiques d’orgasmes qu’il m’avait donnés, mais je n’avais couchée avec personne capable de me consumer de l’intérieur et d’arrêter le temps. Les minutes se transformaient en heures et les heures me semblaient être des jours où je ne voulais rien d’autre que lui.

Le sexe avec Wheeler n’avait rien à voir avec le pouvoir et le contrôle, même s’il ne cessait de me répéter que c’était à moi de décider de ce qui se produisait ou ne se produisait pas. Il ne me permettait jamais d’oublier que c’était moi qui tenait les rênes et imposais le rythme, ce qui expliquait pourquoi je le chevauchais de nouveau comme s’il était mon attraction préférée à la fête foraine.


Merci à Mélanie et aux éditions Harlequin pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *