Premières lignes #35

 

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivants :

*[INTERNATIONAL GUY #3 – COPENHAGE] de Audrey Carlan à paraître aux éditions HUGO NEW ROMANCE.

*[GENERATION CAPTIVE] de Axelle Colau à paraître aux éditions AU LOUP.

 

Un homme au service des femmes.

Une nouvelle mission pour Parker Ellis : c’est auprès d’une famille royale qu’il va avoir à exercer ses talents.

Fraîchement débarqué dans la capitale danoise, le jeune homme doit affronter un problème de taille : 2 soeurs, 1 prince héritier, 1 couronne.

Comment apprivoiser une princesse qui ne veut pas devenir reine et pense ne pas en avoir les capacités, même si elle est très amoureuse du futur roi ?

Et comment faire entendre à une autre que celui-ci ne l’aime pas ? Notre expert va devoir user de toute sa diplomatie.

Premières lignes

Je suis dans un pétrin royal. En tout cas, c’est le sentiment prédominant qui saisit mes entrailles quand je feuillette l’énorme dossier en ma possession sur la famille royale Kaarsberg et l’héritier du trône danois. La royauté danoise à une histoire très riche, mais plus j’essaie de comprendre quel prince descend de quelle lignée et quelle princesse est censée devenir reine, plus mon besoin d’alcool se fait pressant.


2026, seize ans après la catastrophe qui a bouleversé l’Europe et transformé certains enfants en « Sensibles », dotés de pouvoirs à peine imaginables…
Les Sensibles, maintenant adolescents, sont toujours parqués dans les Camps. Grégoire est l’un des seuls à être encore en liberté. Allié de la Résistance, il infiltre le Camp de Lyon pour y récupérer des informations. Son but ultime : retrouver son frère jumeau, enlevé quelques années auparavant.
Ana n’a jamais connu que les orphelinats et le Camp de Lyon. Isolée et maltraitée par le chef de la prison, elle ne cherche même plus à s’enfuir et attend la mort. Lorsque Grégoire débarque dans son monde, Ana entrevoit un espoir de recouvrer la liberté. Pour elle, il sera prêt à tout. Pour les Sensibles, est-ce le début de la rébellion ?

Premières lignes

– Bon courage !

Grégoire grogna en sautant au bas de la fourgonnette. Il claqua la portière et se faufila dans une ruelle. La voiture s’éloigna rapidement, plus de retour en arrière possible. Désormais, il était seul pour accomplir la mission que lui avait confiée la Résistance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

8 commentaires sur “Premières lignes #35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *