Legal Lovers #2 – Dangereuse attirance » Lisa Childs


Editeur
: Harlequin

Livre : ICI

Il est à sa merci.

Que diable lui arrive-t-il ? Chaque fois que Ronan croise Muriel Sanz, une vague de chaleur s’empare de son corps. Pourtant, il a toutes les raisons de se méfier de la belle top-modèle… Car, depuis qu’il a ruiné sa réputation au cours d’un procès houleux, il est persuadé qu’elle fera tout pour se venger de lui. Mais, à en juger par les regards brûlants dont Muriel le couve, sa sentence pourrait être bien plus agréable que prévu…

 

⭐⭐⭐

Autant j’ai apprécié le premier opus de la saga Legal Lovers, autant celui-ci me laisse dubitative. Avec Dangereuse attirance, j’ai plus eu l’impression de lire un livre érotique où ce n’est que sexe pour sexe, et que la romance soit passée loin derrière.

Je pense que Ronan et Muriel aurait pu avoir une histoire moins mouvementée au niveau charnel sans pour autant en devenir gnangnan. Ce n’est pas non plus que chaque relation qu’ils ont sert réellement l’histoire, au contraire, moi qui aime lorsque les auteurs font monter la température, ici j’ai survolé quelques passages. J’en suis venue à me faire la réflexion : Arf non pas encore ! ils sont pires que des lapins ces deux-là. Et honnêtement j’en ai eu un peu marre et j’ai failli abandonner ma lecture à cause de ces scènes à répétition, et beaucoup trop nombreuses.

Ce qui me dérange avec ce second tome, c’est non seulement le trop plein de sexe, mais également le fait que tout le reste soit relégué loin derrière. Dans le premier tome, on découvre qu’il y a une taupe qui sévit dans les locaux de Street Legal, mais la relation Simon/Bette n’a pas surpassé ce soucis de trouver qui est la taupe, alors qu’ici, oui l’auteure revient un peu sur le sujet, mais j’ai plutôt eu l’impression que c’était totalement secondaire, un simple détail. Cela m’a réellement gênée, peut-être que cela ne sera pas votre cas, mais c’est trop important pour que je puisse donner une meilleure note. En fin de tome, nous n’en savons pas plus qu’en fin de premier tome en ce qui concerne cette fameuse taupe, par contre nous savons tous ce que Ronan et Muriel aime faire à la moindre occasion, se sauter dessus afin de se procurer plusieurs orgasmes à la suite.

Je ne suis pas contre le sexe, mais ils faut que cela serve l’histoire, et non que cela gave le lecteur, là je suis clairement en surdose. J’ai eu l’occasion de lire des parutions érotiques où il y avait moins de scènes de sexe qu’ici avec Ronan et Muriel ! Je vais être totalement honnête avec vous, j’ai un peu peur pour la suite de cette saga, je ne vous cache pas que j’ai une appréhension en ce qui concerne les deux autres tomes, j’espère me tromper, et que ce sera uniquement celui-ci qui renferme un tel niveau de relations charnelles.

Ronan ne m’avait pas convaincue dans le premier tome, il ne l’aura pas fait ici non plus, malgré tout, je reste curieuse de découvrir Stone et Trevor, malgré mes appréhensions, mais surtout, je veux savoir qui est cette foutue taupe qui tente de saboter Street Legal. Une vengeance ? Un ancien client mécontent ? Un client adverse qui veut les faire payer ? Une simple histoire d’argent ? L’ex d’un de nos quatre avocat ? Tellement de possibilités envisageables et possibles que cela donne le tourni !

Muriel avait passé presque toute sa carrière à présenter des collections de lingerie et des maillots de bain, ce qui l’avait obligée à oublier sa pudeur très jeune. Mais le regard de braise de Ronan Hall lui donnait l’impression d’être encore plus nue que jamais. #Muriel


Merci à Mélanie et aux éditions Harlequin pour leur confiance.

Retrouvez mon avis sur le premier tome :

#1 Au jeu du désir

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *