Fausser la donne #4 – Coup de bluff » Moriah Gemel

Éditeur : MxM Bookmark

Kindle : ICI

Dates de parutions du prochain (et dernier) épisode :

#5 Fin de partie : 10/08

Lien reprenant tous les épisodes : ICI

Éric et Jamie continuent d’explorer la liste des fantasmes du soumis. Mais le dominant a de plus en plus hâte que tout se termine pour pouvoir commencer une vraie relation avec son amant.

Mais Jamie doit s’absenter pour des raisons familiales, et avant de partir, il fait part de son désir de repousser encore un peu plus ses limites. Une expérience extrême qui va tout changer…


⭐⭐⭐⭐

Plus nous avançons dans cette saga, plus l’histoire s’intensifie. J’ai trouvé cet épisode légèrement moins poussé que les autres malgré la signification de ce que nos héros vont vivre. Eric et Jamie poursuivent la liste de fantasme, forcément on arrive sur ceux qui ont énormément de sens pour Jamie. Il a toujours ce besoin de repousser les limites mais jusqu’où ira-t-il avec son dominant ?

On comprend très vite avec cet épisode que nos héros n’ont pas une relation dominant/soumis au sens propre du terme. Il s’agit là de préférences sexuelles et de besoin d’abandon et de domination mais leur relation amoureuse prend le pas sur le besoin sexuel et psychologique. Eric a plus que hâte que tout se termine avec cette liste de fantasme, lui ce qu’il veut c’est Jamie, corps et âme et bien au-delà du bdsm. Les doutes subsistent encore et dans cet épisode ils vont aller loin très loin en repoussant leurs limites respectives. Ils vont devoir aussi affronter la distance et le manque, et c’était intéressant de comprendre comment ils allaient dépasser leurs émotions.

Moriah Gemel va toujours un peu plus loin même si j’ai ressenti moins d’engouement à la lecture de cet épisode, il faut dire que la pression de la suite était assez présente, l’étau se resserre et je me suis sentie fébrile. J’ai été fascinée par les sensations que cette lecture m’a procuré, j’ai pu ressentir la gêne d’Eric et la transe de Jamie. C’était à la fois grisant et perturbant. J’ai adoré les frontières qu’ils ont exploré mais le plus gros reste à venir et je ne sais pas si j’en ressortirais indemne mais j’ai toute confiance en l’autrice alors advienne que pourra.

En bref, un épisode qui repousse les limites et qui expose clairement les sentiments qui lient Eric et Jamie. Nos deux héros n’ont de cesse de me faire frissonner, j’aime particulière l’aspect du bdsm que Moriah Gemel met en lumière, respect et sûreté sont les maîtres mots et même si l’on reste assez éloigné du milieu bdsm en tant que tel je me sens bien plus proche de ce que nos héros explorent.

– Embrasse-moi, lui dit finalement son compagnon, lorsqu’il devient clair qu’Eric ne va pas le lâcher avant un moment. S’il te plaît, s’il te plaît, embrasse-moi, ça m’a manqué, tu m’as manqué…

⭐⭐⭐⭐

Lors de ma lecture de cet épisode, j’ai eu l’impression que l’auteure voulait dépasser les limites de ses personnages, les faire frôler les limites, allant jusqu’à dépasser le niveau assez soft du BDSM que Jamie et Eric nous offre depuis le début. Cette frontière est mince, très mince, un rien et tout peut partir en vrille sans retour possible.

Eric et Jamie sont à un tournant de leur relation, ils savent qu’ils s’aiment, là n’est pas la question, mais cette histoire de liste de fantasmes à réaliser les poussent dans leurs retranchements, les poussent presqu’au-delà de leurs limites. Dans cet épisode, j’ai trouvé que la relation dominant/soumis n’était pas loin de devenir malsaine. Eric, le dominant de ce couple, m’a émue. Jamie, le soumis, a eu à endosser un rôle qui n’est pas le sien, en général c’est Eric qui rassure, mais ici, suite à l’absence qu’il ont enduré, la réalisation du fantasme a exacerbé les sensations, les émotions.

Leur couple est une évidence, leur complicité n’est plus à prouver, la confiance mutuelle est le ciment qui consolide leur amour.

Bon, ok, c’est vrai que cet épisode m’a moins touchée, mais je suis pourtant certaine de ne pas être déçue par le final.

Je pense que si ce n’était pas sous forme d’épisode, je n’aurais pas eu cette petite baisse dans mon ressenti, c’est justement le fait de la coupure et du temps d’attente entre les épisodes qui fais que forcément il y a des baisses, on accroche plus à certains épisodes et moins à d’autres. Ce qui ne change pas le fait que j’ai hâte de pouvoir découvrir le final 🙂

Retrouvez nos avis sur les épisodes précédents :

#1 Mise aveugle

#2 Tricher n'est pas jouer

#3 Suivre le jeu

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *