L’Appel du renard #1 – Traqué » Charly Reinhardt

Editeur : Milady

Livre : ICI

Après avoir vécu l’enfer en Afghanistan, l’ex-lieutenant Sander Jolan est de retour dans sa petite ville natale du Wyoming. Devenu shérif, il y mène une vie tranquille… jusqu’à ce qu’on découvre dans les bois attenants un corps atrocement mutilé. Sander pense à une bête sauvage, et ce n’est pas le ranger Will MacBoyd qui va le contredire. Le shérif n’a pas le choix : grand solitaire dans l’âme, il doit faire équipe avec ce bel homme mystérieux pour retrouver l’animal.
Ce qu’ignore Sander, c’est que Will sait qu’il ne s’agit pas d’une simple bête, mais d’un métamorphe, comme lui-même. Car Will fait partie d’une meute de renards installée non loin, et il est là pour retrouver le coupable avant qu’il ne trahisse leur existence. Mener l’enquête tout en poussant Sander sur une fausse piste ne va pas être facile, sans compter l’irrésistible et inexplicable attraction qui va naître entre les deux hommes, à leur corps défendant…

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Oh punaise de punaise de punaise !!! Je suis complètement sous le charme !!! Je proteste ! C’est loiiiiiiiiiiin Novembre pour découvrir la suite ! Par contre si je pouvais poser une question à Charly Reinhardt … Est-ce que par hasard tes oreilles n’auraient pas eu quelques sifflements avant-hier et hier ? Si oui, je te rassure, ce n’est que normal, je t’ai juste traité de tout les noms d’oiseaux que je connais … 😉 Déjà au départ, comment j’aurais pu faire pour résister à ce premier tome ? Charly y réuni plusieurs choses que j’aime, à savoir la romance, la romance érotique, la bit-lit, et surtout des hommes qui feraient fondre la banquise !

Charly Reinhardt nous offre ici un univers totalement addictif du début au dernier mot, dernier mot qui donne inexorablement envie au lecteur de poursuivre l’aventure, une histoire cohérente, des personnages riches et complets, un rythme où rien n’est laissé au hasard. En général, lorsque je lis des histoires de métamorphes, ce sont des loups, ici ce sont des renards, ce qui a eu pour effet que j’ai pris encore plus de plaisir à découvrir leur fonctionnement, bien qu’il se rapproche assez de celui des loups au final, mais wow quel régal !

L’intrigue est menée de main de maître et tambour battant, il n’y a aucun moment de relâche, les petits moments où l’humour fait son arrivée permettent au lecteur de relâcher un peu la pression que cette intrigue donne. Si à une ou deux reprises, j’ai pu avoir quelques doutes par rapport à cette personne qui met la meute en péril, je suis obligée d’avouer que je m’étais trompée.

Les deux personnages principaux, que ce soit Sander ou Will, ne peuvent que plaire, ils sont plus que charismatique, un peu comme des aimants qui attirent vers eux, alors que franchement, rien que leurs présences nous plonge dans un univers dans lequel le lecteur a envie de s’évader. Ni l’un ni l’autre n’a eu la vie simple, pas pour les mêmes raisons, mais tout aussi marquantes malgré tout. Sander, c’est les combats qui l’on transformés, comme tout les soldats, personnes ne revient jamais comme il est parti, mais il a également cette souffrance en lui, celle de ne jamais réellement avoir accepté qui il est, ses origines. Quant à Will, mi-humain mi-métamorphe, vous devez bien vous doutez que déjà par cette nature, cela n’a pas dû être facile pour lui, il n’est pas humain, mais il n’est pas non plus totalement métamorphe, son grand-père, l’ancien alpha, lui a d’ailleurs bien fait comprendre et il en a payé le prix, un prix trop élevé pour un enfant qui vient de perdre ses parents.

Un univers bit-lit dans lequel j’ai adoré me plonger, que ce soit pour son décor, son intrigue, ses personnages, tout m’a plut du début à la fin, et si l’auteur a eu les oreilles mises à mal, c’est que c’était mérité, mais j’aime être torturée de cette manière durant ma lecture. Si en plus on rajoute cette couverture dont je suis totalement fan, je ne peux que vous dire de foncez rapidement faire connaissance avec la meute, avec Will, avec Sander, avec Tyler, avec Solas, avec Grand Ma (je l’adore, dans ses réflexions elle me ait un peu penser à ma propre grand-mère), Céleste, ainsi que tout les autres personnages qui sont tout aussi intéressants.

Vivement la suite, moi je vous le dis 🙂

Merci aux éditions Milady pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

4 commentaires sur “L’Appel du renard #1 – Traqué » Charly Reinhardt

    1. Oh oui il est génial, j’ai franchement hâte de pouvoir lire la suite 🙂
      Je confirme très agréable à regarder, mais à connaître également 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *