Maudite ! » Denis Zott

Editeur : Hugo Thriller

Livre : ICI

Marseille. En face du stade Vélodrome, le dixième étage des Mimosas est en flammes. C’est l’appartement de Tony Beretta, petit dealer mais légende parmi les supporters ultras de l’Ohème.
Une jeune femme, blessée, parvient à s’échapper du brasier. Luce, seize ans, une gueule d’ange, enceinte jusqu’aux yeux, n’est pas partie les mains vides : elle s’est enfuie avec l’argent et la drogue de Tony.

Et l’argent et la drogue, ça attire du monde. Canari, le flic pourri de la BAC. Les hommes de main de Tony. Ceux du Libyen, jeune caïd qui a pour ambition de renverser les anciens, tel le vieux Topin. Et même Yasmina, l’infirmière trop belle pour être innocente, qui veille sur Luce et ses jumeaux. Impossible, pour Luce, d’espérer se sortir seule de ce piège qu’est devenue sa ville.

Mais à qui faire confiance, et comment survivre et protéger ses bébés, quand sa propre mère dit d’elle qu’elle est maudite, et que son ange protecteur pourrait bien s’avérer être un démon ?
Pour trouver la lumière, Luce n’aura d’autre choix que de faire face à ses pires cauchemars.

 

⭐⭐⭐⭐

Durant ma lecture de Maudite de Denis Zott, j’ai eu l’impression de tomber dans un univers tellement sombre qu’aucune lumière ne réussirait à percer. Une immersion totale dans la ville de Marseille, mais pas forcément le bon côté de Marseille, plutôt ce qu’il y aurait de pire.

Drogue, petit banditisme, gros banditisme, dealer, flics véreux, violence, comme vous le constatez, un petit concentré de ce qu’il y a de mieux dans une grande ville ! Définitivement pas le genre de thriller à lire avant de visiter cette ville, vous risqueriez d’avoir toujours tendance à vous retourner et vous n’auriez jamais l’esprit tranquille durant votre visite.

Bien que ce ne soit pas le premier roman de l’auteur, c’est avec celui-ci que moi je le découvre, et franchement j’ai bien envie d’ajouter son premier roman à ma très longue PAL, j’ai envie de voir si il est aussi intense que celui-ci.

Je trouve que le choix de l’auteur de mettre une jeune fille de 16 ans au milieu de tout de joyeux bordel est plutôt risqué, cela aurait bien pu très rapidement partir en vrille et devenir du grand n’importe quoi. Pourtant, le résultat donne un thriller vraiment prenant à lire. Le choix des personnages m’a donné l’impression que l’auteur voulait faire un condensé de ce qu’il y a de pire sur cette planète, tout ce que l’homme peut faire de plus dégueulasse, là aussi c’est assez risqué mais le résultat est franchement bien dosé, bien que j’ai souvent eu envie de rentrer moi-même dans le livre et d’en secouer (ou pire) plus d’un qui ont eu le don de mettre mes pauvres nerfs à rudes épreuves ! J’ai terminé ma lecture sans me rendre compte que j’avais retenu mon souffle à plusieurs reprises.

Certains passages sont réellement difficiles, et pourtant ils reflètent une part de réalité qui est le lot de pas mal de personnes. Ce qui me fait me poser des questions sur l’inspiration de l’auteur, comment ce roman peut-il sonner si vrai ? Les chapitres assez cours donnent une intensité telle que l’on ne peut s’empêcher de les enchaîner l’un à la suite de l’autre, et honnêtement, je suis arrivée très rapidement au bout de ce thriller en un temps record.

Je pense que tout le monde sait ce qu’est une cocotte minute ? Eh bien c’était mon état en arrivant à la dernière page, il aurait fallu un petit rien pour me faire lâcher toute cette pression que j’avais accumulée au fil des pages. Heureusement je l’ai lu en soirée, lorsque mes enfants étaient bien tranquillement installés dans leurs chambres, parce que ils ont l’art de venir me demander quelque chose quand ce n’est pas le moment et je ne sais pas comment j’aurais réagi si cela avait été le cas lorsque j’étais plongée, immergée même, dans ce thriller.

Ames sensibles et petites natures, je ne vous recommanderai de passer au-dessus de votre appréhension, parce que vous louperez un excellent moment de lecture digne des films que nous pouvons voir sur grand écran.

Merci à Marie et aux éditions Hugo & Cie pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *