J’aurais mieux fait de me taire (Boomerang thérapie) » Janette Paul

by

Editeur : J’ai Lu

Livre : ICI

Trop boire à une soirée d’entreprise ? Très mauvaise idée ! Que fait Amber, encore endormie, sur le siège passager d’un 4×4 qui file à travers le bush ? Elle qui a en horreur le camping, les moustiques et la nourriture bio… Soudain, le film de sa soirée trop arrosée lui revient : elle a foutu sa carrière en l’air et demandé à sa sœur de l’emmener dans le désert, là où son père, qu’elle n’a jamais connu, vit peut-être encore… Comment échapper à ce cauchemar et revenir quelques heures en arrière ?

 

⭐⭐⭐, 5

Commençons par ce qui fâche ! Pour moi, il y a quelques longueurs qui auraient pu être évitées, certains passages auraient pu être raccourcis sans pour autant porter préjudice à l’histoire. Ces deux points font que j’ai eu envie de ne pas terminer ma lecture lorsque je suis arrivée à environ la moitié, cependant j’ai persévéré parce que je n’aime pas abandonner une lecture. Un autre point qui a fait que je n’ai pas adhéré totalement, c’est le fait que j’ai plus apprécié et accroché à certains personnages secondaires que les principaux, ce qui n’est pas logique et qui a desservi le roman, en tout cas pour moi. Tout est un peu trop prévisible à mon goût et du coup je me suis moins impliquée dans ma lecture.

Par contre, là où j’ai pris mon pied, c’est dans le road-trip, eh oui j’ai visité l’Australie grâce à la plume de Janette Paul, en compagnie d’Amber et les autres. Et là c’est grandiose parce que j’avais l’impression d’y être et non que j’étais en train d’imaginer le décor. C’est le point qui m’a fait mettre une note plus haute que celle que je voulais mettre en me basant uniquement sur l’histoire. L’humour également relève le niveau de ma note.

Alors, c’est vrai que je n’ai pas totalement adhéré, cependant je ne peux nier que si je retire les points négatifs de l’équation, l’histoire en elle-même a vraiment un bon potentiel, au final ce n’est que mon avis et j’ai vu de belles notes pour ce livre sur le net, ce qui me rassure sur le fait qu’il plaît et que mes points négatifs ne le sont pas pour tout le monde. Malheureusement avec moi cela n’a pas trop collé et j’en suis la première désolée. Peut-être que s’il y avait eu moins de longueur, le reste ne m’aurait pas posé autant de problème, je ne fais ici qu’une supposition.

Quoi qu’il en soit, ne vous arrêtez pas à mon avis, regardez sur le net les avis beaucoup plus positif que le mien, peut-être vous convaincront-ils mieux de vous lancer dans cette lecture. En tout cas j’ai fait un beau voyage en Australie et c’est ce point que je garderai en mémoire principalement.

Merci à Eric Poupet ainsi qu’aux éditions J’ai Lu pour leur confiance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *