Santori #1 – Le retour » Maris Black

Editeur : MxM Bookmark

Livre : ICI

La Saga Kage continue…
Michael Kage Santori vient d’hériter d’un hôtel prospère et de millions de dollars. Il est en passe de devenir un champion de MMA. Les choses ne pourraient pas mieux se dérouler entre lui et son amour d’université, Jamie Atwood, surtout dans la chambre à coucher où celui-ci est plus qu’enthousiaste à l’idée de laisser Kage évacuer son agressivité sur lui. Kage semble tout avoir, mais il faut payer un sacré prix pour connaître le succès et le bonheur.
Après tous les traumatismes d’enfance qu’il a enduré sous le contrôle de son oncle, Peter Santori, il est étonnant que Kage ait toujours un soupçon de santé mentale. Et maintenant, à cause de lui, Jamie est un meurtrier. Plus que tout au monde, Kage veut être un homme bien. Il veut mériter l’amour de Jamie, mais le destin a d’autres idées en tête. L’héritage de son oncle exerce une emprise sur lui et continue de le traîner de plus en plus profondément dans un terrier apparemment sans issue.
Le pire, c’est que Kage sait qu’il va attirer Jamie avec lui et il préférait mourir plutôt que de laisser cela se produire.

 

⭐⭐⭐⭐

N’ayant pas lu la première trilogie, j’avais très peur de me sentir perdue, de maquer de pas mal d’informations. Pourtant, j’ai été relativement à l’aise tout au long de ma lecture, bien entendu j’avais quelques lacunes sur les personnages, mais franchement ce ne fut pas réellement une gêne car Maris Black donne quelques pistes qui m’ont permis de m’y retrouver facilement, même si c’est vrai que je trouve qu’il vaut mieux avoir lu la précédente trilogie pour bien tout comprendre.

Ce qui me fait dire que c’est mieux de lire cette précédente trilogie, c’est qu’en débutant ce premier opus de Santori, on sait qu’il y a eu un drame, quelque chose de grave c’est produit précédemment, et c’est seulement au fil des pages que l’on comprend ce qu’il c’est passé et les conséquences que cela peut avoir sur les personnages et leurs futurs respectifs.

Suite à la mort de son oncle, Kage va hériter d’un hôtel fleurissant, mais il va également apprendre lors de la lecture du testament, qu’il vaut maintenant une fortune car son oncle n’avait pas que cet hôtel, mais bien d’autres choses également, comme une galerie d’art par exemple. Cependant, Kage n’est pas convaincu que tout soit parfaitement légal, il va donc tenter de mener sa petite enquête. Kage n’a pas encore fait son coming-out, c’est lors d’une sortie avec Jamie, qu’ils vont se faire voir par des paparazzis, de là Kage ne voit pas d’autre solution que de le faire, mais à sa manière, et cela va avoir quelques répercussions d’ailleurs, mais pour lui et Jamie, le principal est qu’ils ne doivent lus se cacher, ils peuvent très bien se promener main dans la main sans que cela choque car maintenant tout le monde sait que la star UFC Michael Kage est gay et qu’il est avec Jamie.

Kage est un homme que je trouve parfois difficile à cerner, cela peut venir du fait que je n’ai pas lu la première trilogie, il paraît fort et solide, mais peut se montrer très sensible et prendre très vite la mouche. Ce qu’il va vivre dans ce premier tome n’est pas simple, alors qu’il devrait tout avoir pour enfin être heureux avec l’homme qu’il aime, par moments j’ai eu l’impression  qu’il avait plus tendance à sombrer et à s’enfoncer dans la noirceur. C’est vrai qu’il doit faire face à pas mal de responsabilités du jour au lendemain, qu’il va se retrouver avec des menaces posées sur son bureau à son attention, que certaines personnes travaillant maintenant pour lui ne semblent pas des plus honnêtes. Il se retrouve dans un sac de nœud dont le chemin pour en sortir ne risque pas d’être une belle ligne droite, ce serait plutôt des chemins sinueux avec en plus des obstacles à franchir. Quant à Jamie, il en vient à douter de sa relation avec Kage, il a l’impression que l’homme qu’il aime s’éloigne de lui et qu’il en ignore la ou les raisons.

La deuxième partie est consacrée principalement à Peter Santori, l’oncle de Kage de qui il a hérité la fortune. Kage va très vite se rendre compte que finalement il ne connaissait pas grand chose de cet homme qui l’a pourtant élevé. On y découvre un Peter totalement différent de ce que les gens pensent savoir de lui. Cet homme qui paraissait tellement froid, voir glacial, va se révéler être à l’opposé de cette apparence, et c’est à travers des carnets intimes de son oncle que Kage va découvrir qui il était vraiment.

Bien que je n’ai pas lu la première trilogie, j’ai hâte de pouvoir retrouver Kage et Jamie, d’en savoir plus sur Peter Santori, de voir comment va pouvoir évoluer la relation Kage/Jamie qui semble être en péril. Egalement beaucoup d’autres choses que je ne peux malheureusement vous dévoiler sans vous spoiler.

N’oubliez pas que nous sommes ici dans une histoire avec une relation Men/Men, donc si cela vous gêne, si l’acte sexuel en lui-même vous gêne, alors ne vous lancez pas dans cette aventure, car Maris Black nous offre également pas mal de scènes torrides en plus d’une histoire bien écrite et totalement addictive, la preuve je suis déjà accro alors que je n’ai pas toutes les infos et que j’ai quelques lacunes.

Merci à Johanna et aux éditions MXM Bookmark pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *