Legal Lovers #1 – Au jeu du désir » Lisa Childs

by

 

Editeur : Harlequin

Livre : ICI

« Je te mettrai à nu. »
Simon n’en croit pas ses yeux. Bette Monroe, sa sensuelle secrétaire, serait le traître qui lui dérobe des informations confidentielles ? Pour quelle autre raison aurait-il surpris la jeune femme dans son bureau, tard dans la nuit ? Pour en avoir le cœur net, il n’a qu’une solution : la séduire afin de la pousser à se confesser. Mais ce que Simon n’avait pas prévu, c’est le plaisir que semble prendre Bette à ce petit jeu de séduction…

 

⭐⭐⭐⭐

Au jeu du désir est le premier tome de la saga Legal Lovers qui apparemment compte 4 tomes au total.

Bien que ce premier opus donne le ton pour la suite, je trouve que l’on est trop dans le cliché de l’arroseur arrosé, cependant, grâce à la plume fluide et sans chichis de Lisa Childs, je trouve que cela passe sans trop de problème. C’est vrai que c’est un « classique » avec le truc du tel est prit qui croyait prendre, mais cela fait parfois du bien aussi de se retrouver avec ce genre de lecture assez légère et parfaite pour une lecture de vacances au bord de la plage bien installée sur un transat sur le sable. Rien d’innovant au pays de la romance en tout genre, mais une histoire malgré tout prenante à lire car il n’y a pas que la romance, il y a également cette affaire de taupe dans la société, et le lecteur se prend au jeu de découvrir si c’est réellement Bette ou si c’est une autre personne.

Au bout de deux années à travailler comme assistante juridique pour Simon, Bette décide de donner sa démission pour enfin se concentrer sur sa réelle passion, sur ce qu’elle a toujours voulu faire mais que par faute de moyen financier elle avait dû faire uniquement en dehors de ses heures de travail. Bette, c’est la bête noire de sa famille, fille de pasteur, elle n’a pas voulu suivre le chemin tracé par son père, elle a voulu prendre son envol et cela n’a pas vraiment plu à sa famille qui l’a reniée suite à cela. Elle a dû lutter pour joindre les deux bouts chaque mois, mais plus maintenant et c’est principalement grâce à sa volonté de réussir dans ce qui la passionne, ce qu’elle va pouvoir faire maintenant qu’elle ne va plus travailler pour Simon.

Simon est un coureur de jupon, il ne veut pas d’attaches, avec aucune femme. D’ailleurs, Bette a dû en consoler pas mal depuis qu’elle travaille pour lui, elle a dû les calmer au téléphone, leur faire envoyer des fleurs. Elle sait comment se comporte son patron avec les femmes, cependant elle a de la chance car il ne l’a jamais vraiment regardée. En tout cas c’est ce qu’elle croit, parce que Simon a toujours gardé un œil sur elle même s’il n’a jamais voulu tenter quoi que ce soit car elle travaille pour lui et pourrait se retrouver dans un tribunal pour harcèlement, chose qu’il ne peut concevoir lui qui est lui-même avocat. Simon, c’est le genre d’homme sur qui toutes les femmes se retournent, pourtant il n’a pas eu une vie des plus rose, c’est un enfant de la rue, il a dû lutter chaque jour pour survivre, sa réussite est sa plus grande fierté. Alors la personne qui ose s’en prendre à la seule chose qui compte pour lui, il ne peut laisser passer une telle chose, il doit absolument débusquer cette taupe. C’est ainsi qu’il va découvrir Bette dans son bureau alors qu’elle n’a rien à y faire, bien quelle soit apparemment là pour déposer sa démission sur le bureau de son patron, il n’est pas persuader qu’elle soit innocente, il va alors décider de la séduire, pour découvrir la vérité.

Mais attention Simon, le jeu de la séduction peut devenir un jeu dangereux !

Durant cette première aventure, nous faisons également connaissance avec ses collègues et seuls amis, des gars qu’il a connu durant la période où il vivait dans la rue, les seules personnes en qui il a une confiance totale. Les prochains tomes leurs seront d’ailleurs consacrés. Un lien très fort et spécial uni Simon à ses amis, un lien que rien ne peut briser.

Le jeu de séduction qui va se mettre ne place entre Simon et Bette est des plus torrides, ils vont très vite devenir accro aux moments de pur plaisir, cependant, Simon n’oublie pas que cette femme est peut-être la taupe qui donne des informations à leurs concurrents, ce qu’il ne peut tolérer. Pourtant, il en vient à oublier ce fait lorsqu’il est avec elle, en elle, et petit à petit, les choses vont prendre une toute nouvelle ampleur, il va apprécier sa compagnie, il va rechercher sa présence auprès de lui. De son côté, Bette n’est pas certaine de ne pas tomber amoureuse de son patron, elle a peur que cela arrive, mais ne peut empêcher ce désir de lui qui brûle en elle comme un brasier. Le fait d’avoir les deux points de vue nous donne l’occasion de mieux comprendre les appréhensions de chacun, de mieux les cerner et c’est un plus des plus agréables.

Ronan est celui que j’ai le moins apprécié, il a ce petit truc qui fait que l’on préfère le détester, qui donne l’impression qu’une muraille est construite autour de lui. Le prochain tome lui étant consacré, j’espère que mieux le connaître m’aidera à l’apprécier plus que ce n’est le cas maintenant. Affaire à suivre donc 🙂

Merci à Mélanie et aux éditions Harlequin pour leur confiance.

1Pingbacks & Trackbacks on Legal Lovers #1 – Au jeu du désir » Lisa Childs

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *