Seule la mort est immortelle #1 » Benoit Clement

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Ils s’appellent Jonathan, Sarah, Annabelle, Émile… Un point en commun, celui d’être habités par des êtres chers disparus, par des rêves enfouis, par la vie à faire fleurir… La mort serait-elle un chemin sans issue ou une une porte ouverte sur la vie? Ces nouvelles écrites à l’encre d’espoir pénètrent dans l’âme de ces personnages… Leurs pas laissent des traces dans lesquels d’autres humains trouveront sens à leur vie… Un recueil de lumière qui fait pleurer, mais aussi sourire à la vie.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

En un mot : Wahou !

L’amour, la mort, deux choses tellement différentes, et pourtant lorsque Benoît Clément les assemble, cela devient beau et magique, et non tragique et triste.

Ce recueil ne se lit pas, il ne se dévore pas, il se savoure tel un très grand cru dont on aime sentir l’arome et le garder, tout comme l’amour véritable qui n’a aucune limite, ici la mort n’en est pas une. C’est avec ce recueil que je découvre l’auteur, et franchement j’ai l’impression d’avoir découvert un trésor caché qui ne demandait qu’à se faire trouver. Telle sa couverture qui est remplie de couleur, vous verrez la mort de manière différente et colorée, vous ne la verrez plus comme une véritable fin, plutôt comme une continuité.

Je n’arrive même pas à trouver les bons mots pour exprimer ce que j’ai pu ressentir durant ma lecture tellement ce fut intense, les émotions c’est assez personnel, vous n’aurez peut-être pas les mêmes que moi, peut-être les textes qui m’ont émue aux larmes ne vous toucheront pas. Mais une chose est pourtant certaine, il est impossible de ne rien ressentir, de ne pas aimer ce recueil.

Benoît Clément est ce que j’appelle un magicien des mot, tout simplement.

Merci à Camille et Benoît pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *