Challenge 2018 – [Marathon 1film par jour] » Jour 5/7

by

Voici un challenge non littéraire que j’ai découvert via Instagram au moment de sa 3ème édition.

Ce marathon est organisé par La Kritikeuze, et il est assez simple 🙂 En effet, il suffit de regarder et/ou critiquer un film chaque jour, et ce durant une semaine.

 

 

Date de sortie : 28/02/2018

DVD : ICI

Résumé :

Marc Lagnier s’accuse du meurtre de son fils qu’il adorait, mais refuse d’expliquer les raisons de son acte ; il est coupable et veut être condamné par la justice, pas la peine de chercher plus loin. Tristan Delmas, un jeune avocat dévoré d’ambition, est commis d’office pour défendre Marc malgré lui. A la recherche de la vérité, Tristan fouille les zones d’ombres d’une famille Lagnier étouffant sous les non-dits. Dépositaire d’un secret indicible, Tristan ne sortira pas indemne du procès Lagnier.

Bande Annonce

Casting

Il est bien loin le temps d’un Didier Bourdon qui vous fait rire aux éclats. Avec ce film, c’est un rôle sérieux, poignant, prenant. Je ne suis pas spécialement fan de Didier Bourdon, et des Inconnus en général, mais là franchement il est remonté dans mon estime, mieux vaut tard que jamais comme on dit.

Mais pour moi, ce n’est pas Didier Bourdon qui m’a épaté dans La mort dans l’âme, c’est Hugo Becker dans le rôle de Tristan Delmas, l’avocat qui a tout fait pour pouvoir être en charge de la défense de Marc Lagnier. Non seulement il est convaincant dans ce rôle, mais il donne l’impression de s’être totalement imprégné de ce rôle. Pour moi, c’est lui qui porte le film du début à la fin, bien qu’il ne soit pas le seul, mais bon pour moi c’est lui qui donne le ton au film.

On va le suivre dans son bras de fer avec ce père qui a tué son fils, on ne sait pas trop pourquoi il a absolument voulu défendre ce dossier, mais une chose est certaine, il ne verra plus son boulot de la même manière après le procès, comment le pourrait-il d’ailleurs, c’est impossible de sortir indemne d’une histoire pareille. Malgré la difficulté, un client qui ne veut pas parler, un père qui tué son fils, le fit de se faire mal voir parce qu’il est l’avocat de l’assassin. Les regards des autres, assister à la déchéance de la mère de la victime, sa sœur qui veut comprendre, les secrets que renferme cette famille. C’est un film qui montre le côté sombre de l’être humain, qui montre la maladie mentale. Tristan n’est pas le seul a en sortir dans un état différent, le spectateur ne peut que voir la justice différemment, ne peut que voir les avocats différemment également.

Peut-être feront nous plus attention à ce qui nous entoure, peut-être verrons-nous mieux la détresse de certaines personnes qui une fois entrées dans une spirale ne peuvent plus en sortir, ne peuvent voir la lumière et vivent dans l’obscurité et le désespoir.

Et si vous découvriez une telle horreur, comment réagiriez-vous, que feriez-vous à la place de ce père qui aime son fils plus que tout le reste ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *