Hors de question & Hors de contrôle > Georgia Caldera

PARU LE 25 MAI 2018 AUX EDITIONS J’AI LU POUR ELLE

LIEN D’ACHAT – ICI

Derrière une apparente frivolité et une attitude un brin décomplexée, Sonia dissimule à la perfection sa véritable nature. Seuls les clichés de cette photographe laissent transparaître qui elle est vraiment. Aussi, quand les fantômes de son passé refont surface, menaçant l’équilibre qu’elle a su créer, c’est la panique. Le hasard faisant bien les choses, il la met sur le chemin d’Axel, qui lit en elle comme personne. Ombrageux, dur et fier, il irrite autant qu’il fascine. Mais aux yeux de Sonia, il incarne bien plus. Et la jeune femme sait pertinemment que certains êtres ne peuvent vivre l’un sans l’autre…


❤❤❤❤❤

Vous devez savoir tout de suite que cet intégrale est un vrai coup de cœur pour moi. La couverture est canon et ce gros pavé est à prix tout doux… Ce serait dommage de s’en passer.

J’ai découvert la plume de Georgia Caldera et son style avec ses deux romans [Nos chemins de travers] et [Nos vagues à l’âme] qui ont tous les deux été des coups de cœur. J’adhère totalement aux récits de cette autrice qui prend vraiment soin de ses personnages. Dans [Hors de question] et [Hors de contrôle] vous allez faire la connaissance de deux héros marqués par la vie, deux âmes singulières qui m’ont particulièrement touchée.

Vous allez découvrir qu’il faut parfois voir au-delà des apparences, vous allez vous sentir très proches de Sonia et d’Axel tout au long de leur histoire qui je vous promet n’a rien de commun avec d’autres romances du genre.

Georgia Caldera aime sortir des sentiers battus, elle met toujours en lumière des thèmes percutants qui rendent ses personnages terriblement humains. Nos deux héros sont de vrais artistes, ils ne rentrent dans aucun moule et cela fait du bien de se fondre dans le quotidien de héros qui nous vendent du rêve malgré la dureté de leur vécu et de leur quotidien. Car après tout que recherchons-nous dans nos lectures ? Personnellement j’aime vibrer aux côtés des protagonistes, j’aime être aux prises avec mes émotions. Et ici ce fut le cas du début à la fin !

Sonia a toujours su cacher sa véritable nature derrière des faux semblants, aux yeux des autres c’est une croqueuses d’hommes, sa vie intime trahie une frivolité qu’elle prend soin de mettre en avant lorsqu’elle est en société mais finalement qui est Sonia ? Son entourage sait-il réellement ce qu’elle dissimule si bien ? Sonia est une héroïne qui m’a vraiment touchée. Son parcours est déchirant, c’est une jeune femme qui a perdu tout son éclat et qui ne sait finalement pas vraiment qui elle est. Sa seule certitude c’est sa passion pour la photo. A travers son métier, elle s’exprime de la manière la plus naturelle qui soit, en sublimant ce que le commun des mortels trouverait sans intérêt. C’est une femme altruiste et peu sûre d’elle. Elle a besoin de prendre confiance en elle, besoin de s’approprier son corps et sa féminité. Sonia est le genre d’héroïne qui me transperce le cœur tellement elle est touchante. Sonia se complaît dans son quotidien, dans ce vaste cinéma qu’est sa vie jusqu’à ce que son passé refasse surface et rouvre tous les blessures qui n’avaient jamais vraiment cicatrisées. C’est à ce moment là qu’Axel entre en jeu… Cet homme mystérieux, irritable mais qui pourtant la fascine. Axel voit très clair dans le jeu de Sonia et entre eux cela va faire des étincelles. Ils n’étaient peut-être pas faits pour se rencontrer mais le destin sait se jouer de nous. Axel est un personnage masculin hyper complexe, c’est clair qu’il faut l’apprivoiser, essayer de l’atteindre sans le brusquer, ce qui sera un véritable tour de force pour Sonia qui perçoit tant de choses en lui. Axel c’est le genre d’homme difficile à attraper mais qui se dissimule aussi sous ses airs de pur connard, désolé y’a pas vraiment d’autre mot pour le qualifier à certains moments… Ce que j’ai aimé avec Axel c’est sa personnalité indéchiffrable, il n’y avait que Sonia pour s’approcher assez prêt de lui pour la comprendre et avancer dans la même direction.

Le couple que Sonia et Axel forment est atypique à bien des égards. Vous découvrirez leur histoire passionnée, chaotique et tumultueuse. Vous vibrerez à leurs côtés. La trame de la romance est magnifique, très réelle et parfois très dure. Georgia Caldera fait dans le sensationnel, dans l’humain et ses récit contemporains flirtent toujours avec une certaine réalité, la fiction semble vivante et palpable. La relation de Sonia m’a fait penser à la naissance d’un papillon, lente et magnifique mais aussi fragile. Les rebondissements m’ont parfois coupés le souffle, me laissant un peu sur le carreau. Ces deux romans sont complémentaires et donc j’étais d’autant plus contente de lire l’intégrale sinon je crois que j’aurais été trop frustrée de devoir attendre pour lire la suite.

Ici le travail psychologique que l’autrice a fait sur ses personnages est magistral. Elle explore les tréfonds de l’esprit humain, ses failles et ses forces. L’histoire n’est pas trop rapide ni trop lente, elle est à la juste mesure pour que cela soit parfait. Le récit est narré par nos deux héros, et heureusement, car franchement les chapitres du point de vue d’Axel nous permettent vraiment de l’apprécier malgré son attitude inconstante. C’est un héros imprévisible ^^

L’intrigue met en lumière des thèmes poignants qui sont décortiqués comme il faut et insérés à un scénario très intense. Vous n’allez pas en revenir. Il y a un véritable cheminement dans ce récit, nos héros avancent pas à pas vers une rédemption longtemps méritée mais vous savez que la vie s’amuse à nos dépends et vous n’êtes pas au bout de vos surprises avec Sonia et Axel.

La plume de Georgia Caldera est fidèle à elle-même, d’une richesse incomparable. J’ai été une fois de plus transportée par les messages que ces romans véhiculent car si la partie divertissement est présente et bien il y a de la réflexion aussi. L’autrice nous met face à notre propre vécu et nos propres choix. La romance n’est pas facile, elle représente à merveille ce qu’est l’amour dans toute sa splendeur et ses difficultés. Son style est toujours aussi vif et incisif, elle tranche dans le vif, elle met ses personnages face à leurs propres démons pour leur permettre d’avancer et tout ça avec finesse et tact. Vous comprendrez très vite lorsque vous découvrirez les thèmes que ce roman aborde 🙂

En bref, j’ai terminé le roman à bout de souffle, mon cœur battant la chamade. Georgia Caldera nous offre une histoire sensationnelle portée par des personnages singuliers et marquants. L’intrigue ne vous laissera pas une minute de répit, préparez-vous à vibrer aux côtés de nos héros. Un sublime moment de lecture que je vous recommande chaudement.


Il aurait aimé prolonger ce tendre baiser encore un peu, parce que c’était probablement ainsi qu’une jeune femme telle que Sonia méritait d’être embrassée.

Mais il perdait le contrôle.

Sans vraiment l’avoir voulu, il tira sur ses cheveux de façon à ce qu’elle renverse davantage la nuque, lui offrant ainsi un meilleur angle d’attaque. Puis il plongea la langue plus en avant dans sa bouche, caressant la sienne de manière appuyée, de plus en plus voracement, la dévorant sans pudeur, tel le voyou qu’il était.

Toute la frustration qu’il s’était si longtemps interdit de ressentir rejaillissait soudain.

Il lui en fallait plus… tellement plus !

A chaque étape franchie, chaque soulagement, chaque délice, le manque s’avivait en lui, attisant sans cesse son appétit.

Il avait une telle faim d’elle !

Son cœur martelait sa poitrine à une vitesse complètement délirante tandis qu’il écartait nerveusement l’un des pans du manteau de Sonia pour y glisser la main, l’arrimant au creux de sa taille. L’autre relâcha ses cheveux et glissa sous son chemisier, à la naissance de ses seins, s’enivrant de la douceur de sa peau à cet endroit.

Le monde extérieur n’existait plus. Il n’y avait plus qu’elle et lui. Et la magie de ce moment. Ces sensations merveilleuses… ces émotions, d’une telle intensité sans précédent.

Bordel, il était dingue d’elle !

Complètement. Totalement. Inexorablement. Fou de Sonia.

Je remercie Myriam et les éditions J’ai Lu pour cette lecture. 

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *