Journal d’une fille débordée #1 – L’année de l’intox » Suzy-K Quinn

by

Editeur : J’ai Lu

Livre : ICI

Mon rêve : Un bébé, une jolie maison, un jardin plein de jeux en bois, un petit carré potager. M’éclater à faire des gâteaux. Me marier en blanc… Ma vie en vrai : 10 kilos de plus qu’avant ma grossesse, une fois nue et après avoir fait pipi, une chambre (petite) chez mes parents, un ex-fiancé envolé avec ma meilleure amie ! Mais comme disait ma grand-mère : « Le but n’est pas de s’abriter des orages, mais d’apprendre à danser sous la pluie ».

 

⭐⭐⭐⭐

Avec Journal d’une fille débordée, nous suivons Juliette durant une année complète à travers ses journées souvent bien remplies.

Entre Nick, son futur mari, qui ne trouve pas de boulot fixe, leur fille qui est difficile et ne fait toujours pas ses nuits, Helen, sa belle-mère, qui s’incruste un peu trop, … , des journées bien remplies comme vous le constatez. Au départ, je m’attendais à une lecture plus légère, mais avec la vie que mène Juliette, ce n’est pas simple de tout le temps rire ou même d’en trouver le temps. Cette vie pourrait être celle de n’importe qui, vous, moi, notre voisine, notre sœur, une amie, c’est cela qui rend ce livre plus réel que fictionnel. Le journal de Juliette pourrait être le mien ou le vôtre. Il pourrait être aussi celui de l’auteure, pourquoi pas.

Une chose m’a pourtant perturbée durant ma lecture, non pas le fait que ce soit présenté en journal intime, mais bien le fait que la tournure des phrases est parfois étrange, comme s’il manquait des mots. Ce n’est pas que ce soit une grosse gêne, mais c’est un peu perturbant au début, par la suite on se fait au style de l’auteure, et le reste passe tout seul. Par contre, c’est vrai qu’il y a moins d’humour que ce à quoi je m’attendais avant de débuter le livre, mais bon, quand on y regarde bien, dans notre vie il y a plus de moment sérieux que des moments de grosses rigolades.

Eh puis il y a Alex, oh oui Alex, j’en veux bien un dans mon entourage … il est charmant, plein d’attentions envers Juliette, bourré de charisme, les femmes ne peuvent s’empêcher de se retourner sur son passage, et pour ne rien gâcher, il est riche. Si Juliette ne voit en lui qu’un ami, lui c’est totalement différent en ce qui le concerne, il faudrait peut-être qu’elle se décide à ouvrir les yeux, elle pourrait enfin voir que le bonheur peut se trouver en face d’elle alors qu’elle ne le remarque pas et ce depuis des années.

Avec ce premier tome, nous sommes dans le ton pour la suite, j’espère juste qu’il y aura un peu plus de moments où l’humour sera présent, c’est ce qui m’a le plus manqué ici. Bien que ce ne soit pas vraiment gênant, cela rend la lecture un peu moins légère que ce que l’on pourrait s’attendre à découvrir en lisant le résumé.

Merci à Eric Poupet et aux éditions J’ai Lu pour leur confiance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *