Celle qui donne du rythme » S. N. Lemoing

Editeur : Autoédition

Kindle : ICI

Olivia, monteuse dans l’audiovisuel, se rend à un festival où elle a été nommée pour un prix.
Durant la soirée, elle fait la connaissance de Mathieu, un charmant réalisateur, et tous deux se mettent à jouer au chat et à la souris.
Qui gagnera cette épreuve de séduction ?
__________________________________________________________________
Cette nouvelle a été écrite dans le cadre d’un concours à thème sur la sexualité féminine.

 

⭐⭐⭐⭐

Ce n’est pas la première ni dernière parution que je découvre de SN Lemoing, simplement parce que j’aime beaucoup sa plume, et que jusqu’à aujourd’hui, elle a su satisfaire mes attentes.

Avec Celle qui donne le rythme, elle nous fait entrer dans le monde du cinéma, mais pas le cinéma comme nous pourrions nous y attendre. Olivia n’est pas actrice, elle n’est pas devant les caméras, mais plutôt derrière, elle est monteuse. De son travail dépend le résultat final. Bien que ce boulot la comble, il manque quelque chose à sa vie, une chose assez importante, il lui manque l’amour. Des coups d’un soir, si elle le veut, elle n’a pas de difficulté pour en avoir, mais l’amour, celui avec un grand A, celui qui vous donne des frissons, qui vous donne envie de vous surpasser pour une autre personne, celui-là, brille par son absence qui se fait de plus en plus lourde dans la vie de la jeune femme.

Alors qu’un des films dont elle c’est occupée est primé, elle est également en lice pour la catégorie meilleur monteur. Lors de cette soirée, elle rencontrera un homme charmant, un réalisateur, avec qui elle passerait bien un peu de temps. Mais est-il celui qui lui donnera ce qu’elle attend ?

Cette histoire très courte, pourrait franchement servir de base pour un bon roman. Déjà de par son métier, Olivia est une héroïne à part, mais l’auteure explore un domaine qui n’est pas assez présent, et ce, même dans la littérature dite érotique, du moins de ce que j’ai déjà pu en lire jusqu’à aujourd’hui. On y croise souvent le plaisir au masculin, mais qu’en est-il de la vision féminine du plaisir ?

Je ne vous en dévoile pas plus, mais vous ne devriez pas hésiter à vous plonger dans l’univers de l’auteure, que ce soit avec cette nouvelle érotique, ou avec une de ces précédentes parutions, elle ne pourra que vous satisfaire vous aussi, tout comme elle le réussi si bien avec moi.

Merci à SN Lemoing ainsi qu’au site Simplement.Pro.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *