Monsters in the dark #1 – Larmes amères > Pepper Winters

by

Âmes sensibles, s’abstenir !

Tess Snow a tout pour être heureuse : une brillant avenir professionnel et un petit ami fou amoureux d’elle.
Pour l’anniversaire de leur rencontre, Brax lui offre un voyage surprise au Mexique. Plages de sable blanc, cocktails exotiques, soirées torrides : tous les ingrédients sont réunis pour des vacances de rêve. Mais très vite, c’est la descente aux enfers : Tess se fait kidnapper. Captive terrifiée, elle se mue en farouche insoumise. Mais son courage ne lui épargnera pas l’horreur.
Brax la retrouvera-t-il avant qu’elle ne soit brisée ? Ou le nouveau maître de Tess changera-t-il sa vie à jamais ?

PARU LE 23 MAI 2018 AUX EDITIONS MILADY

LIEN D'ACHAT - ICI


L’avis de Marlène – Note 5/5

Comme vous pouvez le constater sur la couverture, cette saga s’adresse à un public adulte et averti. La dark romance est un genre qui fait encore débat et il vaut mieux être sûrs que vous ayez le cœur bien accroché avant de vous lancer dans ce genre de récit. Pepper Winter débarque en France avec la saga [Monsters in the dark] et je peux vous assurer que ce premier opus annonce une série où l’excellence du style égale l’addictivité de l’histoire. En gros, [Larmes amères] annonce la couleur, ce premier tome m’a totalement convaincue et je suis ravie de pouvoir vous en parler.

A l’instar des meilleurs thrillers, la saga [Monsters in the dark] se place en tête des dark romance que j’ai pu lire. Sachez que l’histoire recèle un côté très sombre où la violence physique et psychologique est assez présente. Je vais d’abord vous expliquer pourquoi j’aime lire ce genre d’histoire… Tout d’abord, il faut un certain équilibre, ce que j’aime c’est l’aspect psychologique de ce genre de récit, il faut savoir que le but n’est pas de cautionner les sévices que notre héroïne va vivre mais bien de voir comment elle va s’en sortir, comment cette expérience va changer sa vie et comment elle va rebondir après avoir vécu l’enfer. Bref, j’aime les histoires qui me poussent hors de ma zone de confort, j’aime ressentir une multitude d’émotions et lutter avec mes sentiments contradictoires.

Maintenant, revenons un peu sur le contenu de l’histoire. Tess s’envole pour le Mexique avec son petit ami Brax pour fêter l’anniversaire de leur rencontre. Tess est toute excitée à l’idée d’avoir du temps avec Brax, car leur quotidien est rythmé par les études et le travail, ce qui leur laisse peu de place pour l’intimité de leur couple et Tess est bien décidée à profiter de son homme… Hélas le paradis va se transformer en véritable enfer dès le moment où Tess se fait kidnapper. Impossible pour elle de perdre espoir, elle va lutter pour sa survie au péril de sa vie, car si Tess possède un courage sans limite, elle s’apercevra très vite qu’elle pourrait bien vivre l’horreur malgré tout. Se relèvera-t-elle d’une telle épreuve ? S’acclimatera-t-elle à sa nouvelle condition ? Se pourrait-il qu’elle découvre une part d’elle-même lors de sa captivité ?

Pepper Winter met la barre très haut avec ce premier tome. Dire que je suis bluffée serait un euphémisme car j’ai ressenti tellement d’émotions contradictoires allant du désespoir à la colère en passant par le trouble et la confusion. J’ai lu ce livre en apnée, littéralement, l’ambiance est lourde, pesante, angoissante et traumatisante. L’autrice brouille les pistes, je ne savais pas où j’allais, si j’allais pouvoir survivre à cette lecture. J’ai de suite ressenti énormément de compassion pour Tess que l’on nommera « esclave ». Cette héroïne est une battante, c’est une jeune femme qui se sous-estime. J’ai aimé son tempérament de feu, son introspection nous démontre qu’elle n’est pas sûre d’elle, qu’elle méprise une certaine facette de sa personnalité qui ne demande qu’à s’épanouir. C’est un véritable prisme à mille facettes. Tess est captivante, elle ne lâche rien mais en même temps elle perd ses repères. Tess se cherche et cette expérience traumatisante aura un impact inimaginable sur elle. Je ne peux quasiment rien vous dire sur les autres personnages sans mettre en péril l’effet de surprise de ce roman. Forcément j’ai envie de vous parler du personnage masculin mais il faut ce mystère pour que vous appréciiez ce roman comme il se doit. Je peux vous confier que mon avis sur ce « héros » a énormément évolué, que mes certitudes ont sans cesse été remises en question. J’ai vraiment vraiment été dans tous mes états à cause de lui. C’est un homme sombre et complexe rongé par des ténèbres que personne ne voudrait entrevoir… Pepper Winter a su le rendre charismatique et magnétique malgré sa cruauté et son imprévisibilité. Les personnages secondaires qui peuplent ce roman ne sont pas nombreux ce qui leur confère une place de choix. Là encore, moulte émotions en ce qui les concerne, de la hargne à la naissance de sentiments plus doux mais pas moins troublants.

L’intrigue sous haute tension m’a captivée du début à la fin. C’est un véritable thriller érotique et psychologique que nous livre Pepper Winters. Violence, sexe et tourments vous attendent et attention, âmes sensibles s’abstenir. L’autrice est allé assez loin dans l’horreur, accrochez-vous car notre héroïne va vivre l’enfer et certaines scènes sont très dures à lire. Ce roman secoue énormément et je peux vous dire que le travail de l’autrice est excellent. Le scénario est surprenant, angoissant, haletant. La tension sexuelle est une véritable arme de destruction, la psychologie est extrêmement bien mené. Il y a un véritable cheminement dans l’histoire, tant sur le fond que sur la forme. J’ai particulièrement aimé le rythme qui ne laisse pas une minute de répit aux personnages et aux lecteurs. J’ai dévoré ce roman, même si j’ai parfois eu besoin de reprendre mon souffle pour poursuivre. L’autrice laisse ses lecteurs dans le flou, le récit s’intensifie page après page. Des indices nous sont donné au fur et à mesure pour aiguiser un peu plus notre curiosité sur l’issue finale.

Le contenu de ce roman est vraiment destiné à un public adulte, même s’il reste fictionnel, dans le monde, les kidnappings sont légions et des femmes subissent les tortures dont notre héroïne va faire l’objet, mais gardez à l’esprit que l’autrice s’est servie d’un contexte particulièrement dur pour tisser la toile de son histoire et cela fonctionne diablement bien. Jusqu’à l’épilogue j’ai été sur des charbons ardents.

Dans ce récit, la romance est omnisciente, elle naît dans un univers fait de violence, où les émotions deviennent vite malsaines. Le côté thriller se mêle à un érotisme assez poussé, cela rend l’histoire encore plus sombre et tortueuse. Je n’en reviens toujours pas de l’intelligence de cette histoire. De la façon dont l’autrice nous dévoile la personnalité de ses personnages. Elle met en lumière les fantasmes inavoués de notre héroïne, elle nous pousse à essayer de comprendre où est la limite à ne pas franchir. J’ai vraiment été captivée par sa façon d’aborder une histoire si controversée mais qui au final conserve un fil rouge hyper maîtrisé. Les révélations m’ont achevée et j’ai hâte de poursuivre avec l’opus suivant.

En bref, je reste étourdie par ce premier opus. Pepper Winters nous offre une dark romance qui m’a subjuguée avec des rebondissements et des révélations de taille. C’est un véritable thriller érotique qui se mue en quelque de plus complexe où les sentiments s’invitent dans cet univers fait de violence, de larmes et de désespoir. Si vous aimez les récits hors normes, si vous pensez avoir le cœur bien accroché et que vous vous sentez aptes à apprécier ce récit propose alors foncez, je vous assure que vous ne le regretterez pas. Une dark romance incontournable et terriblement addictive.


Extraits

Contrairement à d’habitude, je vous propose plusieurs extraits pour illustrer ce que cette histoire propose aux lecteurs. Bonne lecture !

D’emblée, j’étais conquise par le Mexique.

Toute ma vie, j’avais été persuadée que j’étais timide, mal aimée, jusqu’au jour où je m’étais révélée en danseuse sensuelle, pleine de sombres désirs. Ce voyage me permettrait de découvrir qui j’étais réellement, de me trouver. De cesser d’être une fille sans personnalité se coulant dans l’image à laquelle on voulait qu’elle corresponde. J’allais grandir. M’affirmer.


Mon odorat se réveilla en premier.

Le toucher, le goût, l’ouïe, la vue, tous mes autres sens demeuraient endormis. Mais comment aurais-je pu ignorer la puanteur ?

Des relents ammoniaqués de sueur et d’urine. Des odeurs corporelles et de poubelle.

Mon estomac se révulsa.

Brax ! 

Oh mon dieu, Brax… Était-il vivant ou mort ? Tout ce sang… Un étau me broya la poitrine. Brax était resté là-bas, au café, seul et en détresse. Le reverrais-je ? Toutes sortes de pensées horribles se bousculaient dans ma tête. Une migraine pulsait à mes tempes.

La peur me nouait la gorge, fétide, écœurante. Cette brute n’avait pas hésité à me frapper. Ces hommes étaient violents. Contre eux, je n’avais aucun espoir. J’étais faible, je le savais. J’aurais préféré qu’ils me tuent. A leur merci, Dieu seul savait quel calvaire m’attendait.


Lâche prise, au moins un temps. Il n’y a pas de mal à te laisser faire s’il te traite correctement.

Ces paroles me choquèrent ; toutefois, elles n’étaient pas dépourvues de bon sens. Pourquoi ne pas oublier Tess, temporairement ? Jouer le rôle de la parfaite esclave, Tess disparaîtrait, Esclave prendrait sa place. Je serais un jouet mais rien ne m’empêcherait de continuer à chercher un moyen de m’enfuir.


J’étais furieuse qu’il ait réussi à prendre possession de deux de mes sens, si ce n’était trois. Il avait dompté mon corps et sacrifié mon esprit sur l’autel du plaisir érotique. Je ne supportais plus d’être trahie par ma chair.


Q avait levé le voile sur un tabou. Il m’avait montré que j’aimais être dominée. Véritablement, pas juste dans des jeux de rôles édulcorés.


Il plissa les yeux. Nos âmes communiquaient, dans leur langage.

Je veux te faire du mal. 

Je veux te posséder.

Je veux te dévorer.

Je veux que tu m’appartiennes.

Je suis déjà à toi.

A qui appartiennent ses désirs ? Moi ou lui ? Lequel de nous deux inspire ces pensées à l’autre ?

Je remercie les éditions Milady pour cette lecture. 

1Pingbacks & Trackbacks on Monsters in the dark #1 – Larmes amères > Pepper Winters

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *