Rien ne se perd » Cloe Mehdi

by

Editeur : J’ai Lu

Livre : ICI

Sur les murs de la cité, des tags pleuvent qui pleurent un enfant perdu. Ils clament « Justice pour Saïd », abattu après un contrôle d’identité par un policier jamais condamné. Abandonné de tous, recueilli par un tuteur au passé louche, Mattia, onze ans, s’interroge sur les drames qui l’assaillent et la sensation de culpabilité qui semble peser toujours plus lourd sur ses épaules. Dans un monde de menaces incessantes – violences policières, injustice, haines et solitude -, comment lever le voile sur la vérité? Si tout finit toujours par se transformer, Mattia le sait rien ne se perd, jamais.

 

L’avis d’Alouqua

⭐⭐⭐⭐⭐

Si je vous dis : dérapage de la police … est-ce que cela vous parle ?

Mattia a 11 ans, et c’est à travers ses yeux que nous découvrons l’auteur, que nous découvrons l’horreur qu’engendre une injustice. Mattia n’a que 11 ans, et pourtant si mûr dans sa tête. Si je devais lui donner un âge par rapport à ce que j’ai lu, il me serait impossible de le faire, mais ce qui est certain, c’est qu’il en a bien plus, mais où est donc la jeunesse qu’il devrait vivre, où est cette insouciance qu’il devrait avoir comme tout les enfants de son âge ?

Mattia est un tout jeune garçon, plus jeune que mes deux fils, et il m’a touchée de par sa manière de penser, de réfléchir. On se dit que beaucoup trop d’enfants n’ont malheureusement plus cette insouciance qu’ils devraient avoir, les problèmes d’adultes devraient rester chez les adultes, et ne pas atteindre nos enfants. Mais pour Mattia, comment aurait-il peut en être autrement avec c la vie qu’il mène ?

Rien ne se perd est le reflet de la misère humaine, de toutes les tendances qui durent telles la dépression, le suicide, les bavures policières, l’injustice. Sans pour autant être un roman qui tire vers la rébellion, ni vers le cri de la vengeance, Cloé Mehdi nous donne matière à réfléchir, à ouvrir les yeux sur tout ce que les gens ne montrent pas, toutes ces petites choses qui détruise une vie, qui pourrissent la société, qui la gangrène depuis tellement longtemps. Pourtant rien ne change, l’injustice et les bavures policières ont été, sont, seront toujours présentes, toujours d’actualité.

Rien ne se perd est le genre de livre qui vous marque, qui laisse une trace en vous que vous le vouliez ou non, dans 10 ans vous vous souviendrez encore du « petit » Mattia. Peut-être un jour rencontrerez-vous une situation de ce genre et vous vous direz que finalement la fiction et le réel sont relativement proche. Vous l’aurez compris, je vous recommande chaudement ce livre qui ne peut laisser le lecteur indifférent.

Merci aux éditions J’ai Lu pour leur confiance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *