Les héritiers #5 – Le royaume en danger > Erin Watt

by

Depuis que Hartley Wright a rencontré Easton Royal, sa vie n’est plus la même. Elle se découvre des ennemis à chaque coin de rue. Lorsque se produit l’accident qui lui vole ses souvenirs, elle ne peut plus faire confiance à personne, pas même au garçon aux yeux bleus qui lui promet que tout ira bien.

Parce que, si la mémoire de Hartley est pleine de trous, son instinct lui dit que Easton est dangereux. Elle ne sait pas s’il va la sauver ou la détruire. Le chaos qu’il apporte partout où il va est trop dur à gérer, les sentiments intenses qu’il évoque sont trop confus pour être démêlés. Easton veut qu’elle se souvienne. Hartley pense qu’il vaut mieux oublier. Elle a peut-être raison.

PARU LE 16 MAI 2018 AUX EDITIONS HUGO NEW ROMANCE

LIEN D'ACHAT - ICI


L’avis de Marlène – Note 5/5

Et voilà, ce tome marque la fin de la saga [Les héritiers]. C’est l’heure du bilan et des adieux. Avant de débuter ma lecture, j’étais pleine d’appréhensions. J’avais peur que ce soit le tome de trop comme beaucoup. J’ai aussi vu passer beaucoup de déceptions sur la toile mais j’avais toute confiance car cette saga je l’ai dans la peau depuis le début. C’est donc avec le cœur lourd que je quitte nos héros.

En commençant cette saga, j’ai tout de suite été séduite par Easton Royal. Dans l’opus précédent, on le découvre torturé et un peu perdu. Sa rencontre avec Hartley va bouleverser son petit monde et je vous avoue que je me suis sentie encore plus proche de son personnage. Easton est mon chouchou malgré ses mauvais côtés car j’ai tout le temps perçu son bon fond. Ce cinquième opus nous démontre vraiment quel homme il peut devenir. Easton est généreux et aimant, il avait besoin qu’on lui remette les idées en place, il avait besoin d’une Hartley dans sa vie. Dans la fin du tome 4 on peut dire que les auteures ont su nous laisser sur une scène angoissante et je me demandais ce qu’elles allaient nous réserver ! On peut dire que la gravité de l’accident va entraîner des rebondissements intéressants qui pourraient bien remettre tout en question. Hartley souffre d’amnésie et elle ne sait plus du tout sur qui compter. Elle va se retrouver au cœur de moult manipulations mais saura-t-elle identifier ses alliés ? Easton est totalement démuni entre ses sentiments pour Hartley et sa loyauté pour sa famille il va devoir faire des choix cruciaux.

Une fois de plus, j’ai dévoré ce cinquième tome. Je peux vous dire que celui-ci imprime un rythme infernal qui m’a totalement captivée. Alors oui, je me suis demandé si les rebondissements n’étaient pas trop tirés par les cheveux car il faut dire qu’il arrive pas mal de choses dans ce roman. Nos héros ne sont pas épargnés et le suspense reste à son comble. C’est indéniable, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde avec cette saga et la seule chose que je déplore avec les derniers opus c’est le manque de Reed. J’avoue que son absence à causé une sorte de manque pour moi. Et gourmande comme je suis j’aimerais énormément lire la nouvelle qui concerne Gideon et Savannah.

Ce roman marque un tournant dans la saga, nos personnages se retrouvent à devoir assumer leurs actes. J’ai vraiment aimé Easton dans ce roman, il se dévoile enfin, il ne joue plus et c’était hyper appréciable. Le masque tombe et il se révèle. Je savais qu’il avait tout pour me plaire, malgré l’univers dans lequel il navigue, Easton reste un jeune homme avec des qualités indéniables. On retrouve tous les autres personnages pour notre plus grand plaisir, les coups bas et les manipulations en tout genre sont de mise et forcément cela crée de sacrés tensions. Nos personnages sont beaucoup plus réfléchis et ils gagnent en maturité même s’ils restent privilégiés ils sont davantage confronté aux conséquences de leurs actes.

Ce tome nous est narré par Easton et Hartley. Ce fut vraiment génial de savoir ce que notre héroïne pensait. Surtout dans la situation où elle se retrouve. J’ai pu mieux l’apprécier et m’attacher à elle. Ce fut pour elle le parcours du combattant, totalement perdue sans ses souvenirs. Ses émotions à fleur de peau m’ont énormément touché et j’ai adoré le duo qu’elle forme avec Easton malgré elle. La romance est vraiment belle et pleine de sentiment.

Les auteures ont terminé la saga sur énormément de suspense, de rebondissements et d’émotions. Je ne me suis pas forcément demandé si l’ensemble était crédible car l’univers de cette saga est déjà quelque peu surréaliste alors à mes yeux cette suite était vraiment dans la continuité de la série. Je l’ai trouvé aussi sympa que les autres opus et je garderai un merveilleux souvenir de cette histoire.

En bref, un grand final assez surprenant qui ne perd pas en addictivité. J’ai adoré cette saga du premier au dernier tome. Easton m’a laissé une belle impression avec ce dernier opus, étant donné que c’était mon chouchou je peux vous dire qu’il garde sa place sur le podium. Cette saga phénomène m’aura marquée et j’avoue que si j’ai dû apprivoiser les personnages par moment et bien j’en reste totalement sous le charme en terminant ce roman. Elle Kennedy et Jen Frederik ont su trouver la recette pour ravir les fans de new romance. Si vous n’avez pas encore découvert la saga [Les héritiers] c’est le moment 🙂


Extrait 

-Hart, halète-t-il.

-East, je soupire.

Les surnoms que nous nous sommes donnés ont une signification sentimentale que ne pourrons jamais exprimer à voix haute par crainte du ridicule. Mais là, à ce moment précis, on peut y penser. Nous pouvons l’exprimer avec nos corps. Là, il est mon soleil, ma chaleur, mon étoile du berger. Il est mon East.

Comme je suis son âme, son but, son amour. Je suis sa Hart.

Nous prenons chacun le souffle de l’autre et nous le lui rendons lorsque nous ne faisons plus qu’une entité, un cœur, un corps. C’est érotique et addictif, une hauteur dont je ne voudrais plus jamais redescendre. Mais il me rattrape lorsque j’entre dans une spirale où je perd le contrôle. Il m’étreint contre sa large poitrine, ses bras chauds me serrent, il me dit à voix haute qu’il ne me laissera jamais partir, que jamais il n’arrêtera de m’aimer, jamais, jamais, jamais, jamais.

Je remercie les éditions Hugo New Romance pour cette lecture. 
RETROUVEZ MES AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS

LA PRINCESSE DE PAPIER

LE PRINCE BRISE 

LA PRISON DORÉE 

LE PRINCE DÉCHU  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *