Fractured love > Ella James

by

À 27 ans, Evie s’apprête à faire sa rentrée en tant qu’interne en chirurgie, à l’hôpital. Un jour particulier dans la carrière de cette brillante jeune femme. D’autant qu’un étudiant fait sa rentrée en même temps qu’elle : Landon. Le garçon qu’elle n’a jamais oublié.

Dix ans plus tôt, cet orphelin avait été placé et accueilli à bras ouverts dans la famille d’Evie. Avec leurs cheveux blonds et leurs yeux gris, on aurait pu les prendre pour un frère et une sœur. Sauf qu’ils ne l’étaient pas… et qu’ils ont vécu une intense relation passionnelle.

Jusqu’au jour où les parents d’Evie les ont surpris dans les bras l’un de l’autre et ont mis le jeune homme à la porte. Evie ne s’en est jamais vraiment remise. Aujourd’hui encore son cœur s’enflamme, au risque d’être blessé encore plus cruellement…

La passion d’un premier amour ne s’éteint jamais.

PARU LE 11 AVRIL 2018 AUX EDITIONS CITY - EDEN ROMANCE

LIEN D'ACHAT - ICI


L’avis de Marlène – Note 3,5/5

Avec ce roman, Ella James nous offre une romance très addictive. J’ai dévoré ce roman en moins de deux heures. J’ai aimé découvrir l’histoire d’Evie et Landon. L’auteure met en lumière leur idylle en deux parties. Vous allez vivre leur rencontre, la naissance de leurs sentiments, le déchirement de leur séparation et l’intensité de leurs retrouvailles dix ans plus tard.

Dès les premières pages, j’ai compris que cette histoire allait me plaire, j’aime beaucoup suivre les personnages sur plusieurs années, même si ici l’ensemble a manqué d’approfondissement. Il faut dire que le roman est assez court. Ce livre a vraiment deux tonalité, la première partie qui nous narre la naissance de l’histoire d’amour, on rencontre nos personnages à l’âge de dix-sept ans et honnêtement je me suis tout de suite attachée à Evie et Landon. Leur amour m’a touché et j’ai trouvé que l’auteure avait réussi à retransmettre la moindre émotion. J’adore les premiers amours, j’ai particulièrement aimé la première partie du récit. Je l’ai d’ailleurs dévoré. Très vite on retrouve nos personnages à l’âge adulte et on découvre ce qu’ils sont devenus. Globalement l’ensemble est rafraîchissant, l’univers hospitalier nous propulse dans une ambiance à la Greys anatomy ce qui est vraiment addictif. L’intensité est de mise, Evie et Landon sont sous le choc. Les années ont passées mais qu’en est-il de leurs sentiments ?

Qu’en pensez-vous ? La passion d’un premier amour peut-elle survivre après tant d’années et de non-dits ?

Ella James a réussi à me faire passer un très bon moment avec ce livre. Je dois dire qu’elle reste pas mal en surface en ce qui concerne les thèmes abordés mais son écriture rend l’histoire très agréable à lire et surtout hyper addictive. Je n’ai eu aucun mal à m’attacher aux personnages, Evie est une jeune femme adorable, elle est altruiste et généreuse. J’ai ressenti son coup de foudre pour Landon et ce fut un véritable feu d’artifice pour moi car cela sonnait juste. J’ai eu du mal à la reconnaître dix ans plus tard, surtout parce que l’on ne sait pas vraiment tout ce qu’elle a traversé après sa séparation avec Landon. Je pense que si le roman avait été plus long je me serait forcément sentie plus proche d’elle. Landon quant à lui est vraiment un personnage particulièrement attachant. Son histoire est poignante et j’ai été plus accrochée à lui par rapport à Evie.

L’intrigue est divisée en deux parties qui ont chacune une tonalité bien différente. Le scénario a de bonnes bases pour emporter le lecteur mais certains aspects de l’histoire manquait clairement de développement, surtout par rapport aux thématiques abordées. En terminant le roman, j’ai ressenti comme un manque. Parce qu’il restait pas mal de zones d’ombres à éclaircir. Parce que j’ai senti que certaines choses ont été pardonnées trop facilement. Voilà, c’est cela, il y avait trop de facilité dans ce roman alors que certains situations avaient clairement besoin d’être plus réfléchies.

La romance quant à elle m’a vraiment comblée parce que le lien qui unit Evie et Landon est perceptible, puissant et indéfectible. On sent l’amour entre eux et j’ai aimé comment leur histoire s’est tissée. Il y a beaucoup de sentiments dans ce roman, et j’ai aimé que nos héros soient confrontés aux conséquences de leurs choix, qu’ils aient été faits sciemment ou non.

La plume d’Ellie James est vraiment efficace, son écriture m’a plu et la double narration nous permet de bien comprendre nos héros et de mieux les cerner au fil des pages.

En bref, une romance très addictive mais au dénouement un peu facile. Malgré ce petit bémol, je peux vous conseiller cette romance qui ne manquera pas de vous émouvoir. L’ambiance est assez riche grâce au récit en deux parties. N’hésitez pas à vous laisser tenter par l’histoire d’Evie et Landon.


Extrait

Je n’ai jamais rien voulu autant que la bouche de Landon sur la mienne. Je veux le sentir, l’écouter… le toucher.

-Je veux sentir tes mains sur moi, grogne-t-il, et les miennes sur toi. Je veux des choses que je ne devrais pas vouloir, te garder ici avec moi dans ce champ pendant des heures, juste nous deux, pour que je puisse… Ev, pour la dernière fois, va-t-en.

Mon corps est en feu. Je m’entends lui dire :

-Je ne pourrais pas partir, même si je le voulais.

Landon gémit et c’est son seul avertissement avant que ses lèvres atterrissent sur les miennes, ses mains caressent mon cou et ébouriffent mes cheveux. Il me presse contre lui en m’embrassant. Mon corps frémit, comme pour supplier sa bouche de parcourir chaque parcelle de ma peau.

Je sais alors – tandis qu’il me tient dans ses bras durs et musclés, que nos bouches ardentes se livrent une tendre bataille – pourquoi on appelle ça « tomber » amoureux.

J’ai l’impression d’avoir sauté sans parachute et de m’accrocher à lui par réflexe. Besoin de me retenir à lui.

Nos baisers frénétiques sont entrecoupés de pauses haletantes. Les mots fusent.

-Oh, Landon.

-Pardonne-moi.

-Ne demande pas pardon.

Nous nous embrassons pendant une éternité, violemment, je finis sur ses genoux, et je sens nos corps se consumer l’un pour l’autre, dans mes poumons. Je n’arrive plus à respirer sans expirer son nom.

-Evie, murmure-t-il entre chaque assaut. Evie…

J’adore sa façon de dire ça. Comme une prière.

Puis, je suis sur lui, et il pose ses lèvres sur mon cou. Ses mains, de mes épaules, glissent vers le bas. Les miennes caressent son ventre musclé et il tressaille, gémit, se tord sous mes doigts.

-Oh bon sang, Evie…

J’embrasse son cou, et Landon recule brusquement.

-Evie… il ne faut pas.

-Pourquoi ?

-Parce que… je… Evie, murmure-t-il d’une voix voilée. Je ne peux pas m’en empêcher. D’être si proche de toi, je vais…

-Quoi ? dis-je dans un murmure.

Il ferme les yeux.

-Je ne me contrôle plus, Evie.

-Je veux que tu ne te contrôle plus.

Alors, il me le prouve, de ses mains et la meilleure partie de lui-même.

Je remercie Marilyne et les éditions City pour cette lecture. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *