La liberté de t’aimer » Mary Mathews & Amélie C.Astier

by

Editeur : J’ai Lu

Livre : ICI

Contrairement à ses habitudes de solitaire, Travis embarque dans son camion un auto-stoppeur, Mack. Mack est aussi différent de Travis qu’on peut l’être : solaire, beau comme un dieu, ouvertement homosexuel, terriblement désirable et attachant. Troublé malgré lui, Travis, qui ne veut que du sexe sans attaches, s’efforce de garder Mack à distance et de le traiter avec froideur. Car s’il passe sa vie sur la route, seul au volant de son camion, c’est qu’il cache un secret qui lui interdit le véritable amour. Mais la tension monte dans la cabine. Et la route est longue…

 

L’avis d’Alouqua

💖💖💖

Avec La liberté de t’aimer, Amélie et Mary nous offre une romance incroyablement belle, bien que pas de tout repos. Elle nous donnent également deux fins à l’histoire de Travis et Mack, je ne vous cache pas que la première des deux m’a vue la terminer en larmes. Je ne vous explique même pas à quel point je les ai détestées d’avoir écrit cette fin, oh  mon dieu, comme je vous ai détestées !!! Mais je vous ai à nouveau aimées avec la seconde 😉

Mack et Travis sont deux hommes complètement différents, si vous les placez l’un à côté de l’autre, vous vous dites automatiquement que c’est impossible qu’il puisse un jour se passer quelque chose entre eux. Pourtant, le destin fera qu’ils vont se rencontrer, que Travis qui n’a jamais pris personne dans son camion, va proposer à Mack de l’emmener, il ne sait pas à ce moment-là que faire entrer cet homme dans sa vie, même si ce n’est que quelques jours, va tout bouleverser en lui, va bouleverser sa propre manière de voir les choses. D’un autre côté, Mack ne se doute pas non plus que monter dans le camion de Travis va le mettre à rudes épreuves.

Travis est un homme qui c’est fixé plusieurs règles dans la vie, certaines sont simples et logiques, d’autres un peu moins. Au départ, il est plus que mystérieux, il ne parle presque pas, encore moins de lui-même, alors placez-le dans la cabine d’un camion avec Mack qui lui est du genre moulin à paroles, je vous laisse imaginer le résultat. Le fait qu’il ne parle pas beaucoup, ne nous empêche pas de deviner une souffrance au fond de lui, on a envie qu’il se dévoile, qu’il s’ouvre un peu. Si le lecteur le remarque, Mack également, mais sa manière de voir la vie est tellement à l’opposé de Travis, qu’il ne peut s’empêcher de poser des questions, de vouloir connaître son compagnon de voyage. Mack aime aller vers les autres, il aime parler aux autres, il aime être entouré tout simplement, alors que Travis est du genre loup solitaire qui préfère la solitude de son camion.

Ce road-trip qu’ils vont faire ensemble, va les révéler, en même temps ils ont largement le temps vu le nombre de kilomètres qu’ils vont parcourir. A plusieurs reprises je pensais que Travis allait en avoir ras le bol, au point de laisser Mack à la prochaine aire de repos. Je vous avoue qu’une personne dans le style de Mack peut très vite se montrer insupportable, je n’aurais certainement pas eu la patience de Travis si j’avais été à sa place, c’est même plus que certain. Entre eux, on ne peut nier qu’il y a de l’attirance, du désir, mais le voyage étant ce qu’il est, ce n’est pas simple de le réaliser avec un tel feu au fond de soi sans finir par se brûler.

Cette histoire se passe presque en huit-clos tout le long, il y a de temps en temps d’autres personnes lors des haltes pour les moments de repas et repos, mais sans cela ils sont uniquement à deux tout le temps, l’intensité monte crescendo, en douceur, il y a parfois quelques couac entre eux, mais jamais rien de bien méchants au final. Que ce soit Travis pour qui on ressent cette souffrance intérieure, ou pour Mack qui paraît toujours sûr de lui, les points de vues alternés nous donnent la possibilité de mieux les connaître, de mieux les comprendre. On a envie de faire un gros calin à Travis alors qu’on aurait plutôt tendance à vouloir museler Mack, pourtant les opposés s’attirent, ils ne feront pas exceptions à cette règle, mais à quel prix ?

En ce qui concerne la fin, ou plutôt les fins, pour la première, eh bien comme je le dis plus haut, je l’ai terminée en larmes, c’est juste impossible de rester insensible. Mais il est impossible également de deviner cette fin, de deviner quel secret Mack cache au fond de lui, de deviner le réel pourquoi de son périple, et franchement je suis restée sur le c.. en la découvrant, oh punaise ce que j’ai pu avoir envie de tout foutre en l’air. Du coup, j’ai un peu hésité avant de me lancer dans la lecture de la seconde fin, si celle-ci avait été du même genre que la première, les auteures auraient eu définitivement ma peau. Mais ouf ce n’est pas le cas, et j’en fus soulagée. Si vous me demandez de choisir une des deux, ce sera la deuxième qui est plus dans le happy end, mais la première est intéressante également, bien que mon stock de kleenex a bien baissé à cause d’elle.

Je ne peux pas ne pas placer un mot sur les passages plus érotiques, ils sont assez hot, mais jamais dans la vulgarité, n’oubliez juste pas que c’est une romance MM et non homme/femme. Par contre, je peux vous certifier que certains de ces passages ont carrément fait faire le grand huit à ma libido, mais j’adore le grand huit 😉

Alors pour terminer, je vous dirai que j’ai lu certains avis avant de me lancer, simplement parce que je suis tombée dessus en allant sur Amazon pour préparer l’image de cette chronique. C’est une chose que je fais rarement, mais les avis que j’ai lu ne montre pas l’intensité de cette histoire, ils ne montrent pas tout ce qui en ressort, car non ce n’est pas une romance classique, ce n’est pas une romance de plus au pays de l’amour, le scénario est recherché, travaillé, profond, léger par moment. Enfin voilà, tout cela pour dire qu’il ne faut pas s’arrêter aux avis d’autres lecteurs, que la manière dont moi je ressors de cette lecture est un putain gros coup de coeur, alors que si on se fie à ces avis, jamais je n’aurais cru mettre plus qu’un 4 étoiles.

Merci aux éditions J’ai Lu pour leur confiance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *