Le début de la faim » Nil Borny

by

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

« C’est la fin du monde ! On va tous y rester et crever dans d’atroces souffrances et… une bombe atomique me kiffe ?! La vie est vraiment fantastique ! »

Un étrange phénomène se propage dans la capitale française et sa banlieue, transformant la majorité de la population en monstres avides de chair humaine. Pour une raison inconnue, certains survivants ne présentent aucun symptômes.
L’épidémie est vécue à travers les yeux de femmes et d’hommes que rien ne prédestinait à se rencontrer.
Mathieu, Natacha et Louis vont se croiser d’une manière bien singulière. Se croyant bien à l’abri, ils apprendront que les hordes de morts-vivants qui sillonnent les rues sont loin d’être leur seul problème.
Malgré eux, ils vont s’immerger jusqu’aux origines du mal.

Le Début de la Faim est également le récit d’une histoire d’amour déguisée en roman apocalyptique.

 

L’avis d’Alouqua

⭐⭐⭐⭐

Je ne suis pas spécialement fan de tout ce qui se rapproche des zombies, pourtant le résumé me tentait, donc je me suis lancée malgré tout. Finalement, je ne le regrettes pas, l’auteur ne tombe pas dans la facilité, ni les zombies clichés, et cela m’a surprise, parce que en général, lorsque l’on connaît un zombie on les connaît plus ou moins tous, alors pour réussir à m’étonner, je dis chapeau à l’auteur.

Ce qui m’aura particulièrement marquée, c’est ce mélange humour/zombie, c’est clair que je ne m’attendais pas à ce que ce mélange soit aussi addictif, aussi prenant à lire. Comme vous le voyez, ce livre fait plus de 400 pages, et pourtant je n’ai pas vu les pages défiler. Par moment j’ai crains quelques longueurs, car à force d’intégrer de l’humour, j’ai eu un peu peur que cela ne devienne lourd et que je finisse par ne plus vouloir continuer. Heureusement, ce ne fut pas le cas, l’auteur a très bien dosé le tout, cela nous donne un livre avec une intrigue bien ficelée, avec de l’humour chez les zombies.

La grande question lorsque l’on découvre l’histoire, c’est de savoir qui va survivre, qui va résister et sera encore présent à la dernière page. Moi qui aime pouvoir m’attacher aux personnages … ici impossible car on ne sait pas si la page d’après il sera encore de ce monde. Malgré tout, j’ai adoré ma lecture, et c’est le principal, l’auteur m’a fait passer un agréable moment. Apparemment il va y avoir une suite, eh bien je serai au rendez-vous.

Pour certaines scènes, j’ai franchement rigolé en tentant de les imaginer devant moi, par moment c’est juste trop poelant, par contre, faites gaffe aux éclaboussures, eh oui, le sang cela laisse des traces ! Je pense qu’il ne faut pas spécialement être un adepte du genre zombie pour aimer ce livre, d’après moi il peut plaire à tout style de lecteur sans se restreindre aux seules personnes accroc aux zombies affamés.

Alors, qui va oser se lancer ?

Merci à l’auteur et au site Simplement.Pro.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *