Premières lignes #21

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivants :

*[Les écorchés #4 – Révolte] de Tillie Cole paru aux éditions MILADY

*[La nature du désir #1 – Les cartes en mains] de Joey W. Hill paru aux éditions JUNO PUBLISHING


Volé enfant par la mafia du crime géorgien Arziani, 152 a été élevée et conditionné à être une Mona la plus servante des esclaves Arziani de Blood Pit.

Magnifique et gentille, elle a été sous l’influence de la drogue de type B et sous la direction de Maîtresse Arziani, la sœur du Maître des fosse de sang, pendant une grande partie de sa vie, jusqu’à ce que le Maître l’appelle en Géorgie.

Il la veut sous son contrôle total, et le Maître obtient toujours ce qu’il veut.

Mais quand 152 est donné comme prix pour le redoutable champion du combat de la mort de la fosse de sang, 152 découvre soudainement que les hommes qui paraissent les plus brutaux peuvent posséder le cœur le plus gentil. Et l’amour peut naître, même en vivant dans cet enfer.

La liberté, la famille, l’amour, 152 devra se battre pour ce qu’elle veut et finalement faire un choix impossible.


*PREMIÈRES LIGNES*

PROLOGUE

901

Les fosses de sang,

Georgie,

lieu inconnu

Le sable crissait sous mes pieds tandis que je remontais le tunnel au pas de course, les oreilles emplies du vacarme des milliers de spectateurs riches et assoiffés de sang qui martelaient du pied le sol, au-dessus de moi. Je sentis mes muscles tressauter alors que je serrais mes kindjals, mes fidèles dagues cosaques. Mon sang s’embrasa dans mes veines, m’emplissant d’une terrible envie de meurtre, et je dis tournoyer mes armes au creux de mes paumes.


Lauren est un docteur avec une attitude saine envers le sexe, sans honte de ses penchants comme dominante sexuelle. Elle veut de l’amour et une famille, mais elle commence à croire qu’il n’y a pas de M. Parfait prêt à rester à ses côtés dans la maladie et la santé… et être menotté, dépouillé et frappé avec une cravache.

Puis son amie Lisette l’invite à passer un long weekend sur une île privée. Il s’avère que Lisette ne peut pas venir avec elle, mais Lauren décide d’y aller de toute façon, avec personne pour compagnie sauf Joshua, le gardien de l’île, et son ami Marcus. Bien que les deux hommes soient beaux, c’est Joshua qui attire l’attention de Lauren, et pas seulement parce que Marcus préfère les hommes.

Quelque chose dans les yeux orageux de Josh l’attire. Lorsque Marcus organise un jeu de soumission et de contrôle entre tous les trois qui durera tout le week-end, Lauren saisit l’occasion. Josh la submerge avec sa volonté de se soumettre aux désirs de son corps, mais son cœur veut découvrir les secrets derrière ces yeux. Elle va devoir démolir ses défenses et lui faire tout donner. Et c’est une Maîtresse qui n’accepte pas un « non » comme réponse…


*PREMIÈRES LIGNES*

—Bon sang, Lisette, ne t’inquiète pas tant. Lauren lança son sac marin à l’avant du bateau et commença à attacher la bâche au-dessus de ses affaires.

—J’avais l’habitude de camper seule dans les Montagnes Bleues quand j’étais à l’université. Et tu as dit que je serai parfaitement en sécurité là-bas, que la seule raison pour laquelle vous fermez tous vos portes à clé, c’est pour maintenir à distance les occasionnels pêcheurs aux mains poisseuses. Elle se redressa, les yeux brillants et tendit son doigt.

—L’île est là-bas. Je ne serai qu’un point, mais très visible, quand j’atteindrai le dock.

—Mais Thomas pourrait t’emmener avec le baleinier. Tu sais, faire de la voile comme ça, toute seule, ce n’est pas prudent. Et je me sens si mal, parce que je croyais que…

—Ne recommence pas. Lauren prit la main de son amie.

—Je suis contente qu’on t’ait demandé de faire ce tour de séances de dédicaces pour ton livre. Aussi étrange que cela puisse paraître, et autant j’apprécie être avec toi, je crois que j’ai besoin d’être seule pendant quelque temps. Je vais m’allonger sur la plage, me préparer mes repas et lire des livres jusqu’à ce que je tombe de sommeil.

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *