Madame X > Jasinda Wilder

by

Je suis Madame X.

Je suis la meilleure dans mon domaine.

Engagée pour métamorphoser les fils incultes et superficiels de riches et puissants hommes d’affaires, Madame X est à la pointe du raffinement et de la culture. Elle les éduque et leur apprend à avoir confiance en eux, à s’exprimer correctement et à savoir se comporter dans le beau monde. C’est un professeur sévère et exigeant.

Mais derrière ce vernis sophistiqué, Madame X est une femme à la dérive, piégée par un sombre passé dont elle a tout oublié et par la protection d’un homme séduisant qui prétend posséder son corps… et son âme. Madame X le craint et le désire violemment à la fois.

Et même si les murs de son penthouse dans lequel elle surplombe Manhattan la rassurent, elle rêve aussi d’évasion. Mais elle ne connaît rien ni personne. Jusqu’au jour où cet autre homme apparaît…

PARU LE 14 MARS 2018 AUX EDITIONS LE LIVRE DE POCHE ROMANCE

LIEN D'ACHAT - ICI


L’avis de Marlène – Note 4/5

Pour écrire cette chronique, j’ai presque eu le syndrome de la page blanche. J’ai indéniablement apprécié ma lecture, mais je ne sais pas vraiment mettre des mots sur ce que j’ai ressenti.

En lisant le résumé je ne m’étais pas imaginé la teneur de l’histoire. J’ai presque envie de parler de dark romance, car j’ai eu du mal à saisir la notion de « romance » et « d’amour » dans ce premier opus. Car oui, c’est bien le premier tome d’une trilogie et la suite n’est pas encore disponible en France.

Alors finalement qu’en ai-je pensé ?

Et bien, Jasinda Wilder nous revient avec un récit sulfureux et sombre qui surf sur la vague de la dark romance. Madame X, notre héroïne est une femme sans passé, elle a tout oublié et vit recluse dans un penthouse qui apparient à Caleb Indigo, son protecteur… Je dirais même son propriétaire, puisqu’il estime que Madame X lui appartient. Madame X est une femme qui paradoxalement a énormément de prestance. Elle a un job particulier, elle éduque et métamorphose les fils incultes et superficiels de riches hommes d’affaires. C’est un professeur attentif qui n’hésite pas à remettre à leur place les petits fils à papa… Elle excelle dans son domaine mais une fois ses activités terminées et bien… elle est seule dans son penthouse, jusqu’à ce que Caleb daigne venir la voir pour posséder son corps…

Mes sentiments envers cette histoire sont troubles, à l’image de l’intrigue. Je peux vous dire que Jasinda Wilder nous livre une histoire totalement surprenante, je ne savais vraiment pas où j’allais avec ce livre. Les révélations tombent au fil des pages et ce fut le choc, littéralement… Je suis coite face à certains rebondissements qui nous dévoilent la véritable teneur du récit.

Les personnages de ce premier opus ont eu le don de me mettre en déroute. Madame X est une femme qui en impose dans son rôle professionnel, mais dans sa vie intime c’est la désolation. Elle ne sait pas qui elle est… Elle ne sait pas mettre de mot sur sa relation avec Caleb… Mais quelle relation ? Que sont-ils l’un pour l’autre ? Madame X a attisé ma curiosité, je dois dire que je me suis focalisée sur elle car j’ai très vite détesté Caleb. Il ne m’a inspiré que du dégoût et je l’avoue de l’intérêt malsain. J’avais envie de tout savoir sur lui mais en gardant une certaine réserve car c’est clair je ne l’aime pas. Il m’a plongé dans une transe sombre et j’ai ressenti de la colère envers lui. Son personnage apporte une sorte de noirceur à l’histoire qui s’allie à un érotisme très malsain. Notre héroïne est déchiré entre les réactions de son corps et ce qu’elle ressent humainement parlant. Elle désire Caleb mais elle le déteste également. Elle n’aime pas ce qu’il fait d’elle. Et plus le temps pas et plus elle ne supporte plus cette situation.

Il y a pas mal de chose que j’ai aimé à la lecture de ce roman. Tout d’abord, la narration est qui est vraiment exceptionnelle. C’est difficile à expliquer et puis je ne souhaite pas vous gâcher la découverte, mais c’est tout aussi déroutant que le contenu de ce livre. Tout est étourdissant, je me suis laissée porter sans essayer de contrôler mes réactions, et ce fut vraiment étrange par moment. Je peux dire que j’ai aimé ce roman, parce que honnêtement, il nous sort de l’ordinaire. L’auteure met en place un scénario imprévisible avec des événements totalement ahurissants. Je peux vous dire que le scénario ne manquera pas de vous faire rendre folles. J’ai aimé l’évolution de l’histoire, plus j’avançais et plus j’étais captivée par les personnages et leur destin. L’entrée en scène de « l’autre homme », Logan m’a vraiment mise sur des charbons ardents. J’avais enfin la petite excitation que j’attendais depuis le début. C’est un personnage qui instille l’espoir dans la vie de Madame X et pourtant rien ne sera facile.

Je souhaite attirer votre attention sur le fait que ce n’est pas une romance a proprement parler. L’érotisme est assez malsain, tout comme la relation de Madame X avec Caleb. J’ai eu du mal à me sentir à l’aise avec l’ensemble de l’histoire, j’aime lorsque l’amour est de la partie, et ici, certes il y a beaucoup d’émotions mais à mes yeux aucune démonstration d’affection, tout reste stérile et comme formaté. Nos héros sont liés par un événement un peu flou et on ne peut pas dire qu’il forme un couple. Donc gardez bien à l’esprit que l’univers est assez sombre, le sexe est très présent et les scènes sont explicites et parfois un peu dénuée d’humanité. L’intrigue nous offre un suspense insoutenable, du sexe perturbant psychologiquement. C’est d’ailleurs ce que j’ai particulièrement aimé, l’aspect psychologique de ce roman. Une héroïne sans passé, ni réelle identité. Un héros froid et antipathique. Un scénario totalement surprenant.

Retrouver la plume de Jasinda Wilder avec ce roman m’a légèrement perturbée. Il faut dire que l’on est à des années lumières de sa précédente trilogie donc ne vous basez pas sur ce que vous avez déjà lu d’elle. Ici le registre est totalement différent et ce n’est pas un point négatif au contraire mais bon soyez sûres d’aimer sortir de votre zone de confort, car ce sera assurément le cas avec ce roman.

En bref, une lecture sombre et déroutante. Des personnages qui attisent la curiosité. Une intrigue des plus originale avec une narration en accord avec la singularité de l’histoire. [MADAME X] c’est sexuel, dérangeant, troublant et imprévisible. Jasinda Wilder nous offre un premier opus très psychologique avec un scénario qui m’a clairement captivée. La suite va se faire attendre c’est certain. Je recommande à toutes les amatrices de littérature érotique.


Extrait 

-Si douée, X. Si belle. Est-ce que cela t’a plu ?

-Oui.

Ce n’est pas un mensonge. Pas entièrement, en tout cas.

Physiquement, je suis tellement ébranlée que je tremble. Physiquement, des répliques me secouent encore et le moindre contact me fait frissonner. Physiquement, oui, cela m’a plu. Je ne peux pas empêcher que cela me plaise.

Pourtant… il y a un endroit en moi, un puits plus profond qu’aucun autre, où les vérités auxquelles je n’ose même pas penser vivent cachées, enterrées pour toujours. C’est là, tout au fond, là où ces vérités résident, qu’une part de moi rêve… d’absolution, de liberté, de pouvoir faire un geste sans que personne le sache, de prononcer un mot sans la moindre arrière-pensée.

Mais je ne peux pas laisser tout ça remonter à la surface. Je suis passée maître dans le contrôle de soi, après tout. Je peux repousser un orgasme indéfiniment. Je pourrais vivre sans respirer jusqu’à ce que l’on me dise de respirer ou de m’évanouir. Je peux rester assise, immobile, pendant des heures, jusqu’à ce que l’on me dise de bouger. Je sais que je suis capable de toutes ces choses. J’ai appris le contrôle total à la plus dure des écoles.

Et donc à cet instant, c’est un jeu d’enfant pour moi que de blottir mon corps contre ce corps dur, tendu et musclé, feignant l’intimité.

Je remercie Léa et les éditions Le Livre de Poche pour cette lecture. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *