Investigations #1 – L’homme de l’ombre » HelenKay Dimon

by

Editeur : J’ai Lu

Livre : ICI

Depuis plus de dix ans, Emery recherche en vain sa cousine Tiffany, disparue du jour au lendemain sans laisser de traces. Son enquête l’amène à se tourner vers Wren, un homme intriguant qui agit secrètement pour le compte de grands noms de la politique. Il semble être le seul à pouvoir résoudre cette énigme. Mais ce professionnel au passé trouble a bien des raisons de rester dans l’anonymat. Prendra-t-il le risque de s’exposer aux regards des autres afin de retrouver Tiffany ? Pour aider Emery, qui l’attire irrémédiablement, sans doute que oui…

 

L’avis d’Alouqua

⭐⭐⭐⭐⭐

Vu l’intensité de ce premier tome de la saga Investigations, je ne doutes pas que la suite va à nouveau me ravir. Une chose est certaine, c’est que je ne m’attendais pas, après avoir lu le résumé, que ce serait aussi intense, que ce soit dans l’action, dans la romance, mais également dans la globalité de cette histoire.

Je découvre HelenKay avec ce livre, et elle a une plume envoûtante, addictive, entraînante. Ce livre fait un peu plus de 400 pages, mais j’étais tellement à fond dans ma lecture, que je ne les ai pas vues défiler, j’ai littéralement dévoré cette aventure à l’érotisme tout à la fois sage, piquant et évident. Lorsque le déroulement de l’histoire devient plus sérieux, plus stressant, quelques touches d’humour nous aident à relâcher un peu de pression, à souffler un peu, à nous coller un sourire aux lèvres. Honnêtement, tout les ingrédients sont réunis pour faire un excellent livre que les amatrices de romance ne pourront qu’aimer et dévorer comme je l’ai fais.

Lorsqu’une personne que l’on aime, que ce soit en amour ou en amitié, c’est toujours une chose atroce, mais lorsque celle-ci disparaît des écrans radars, sans laisser aucune traces, c’est un véritable cauchemar. C’est ce que vit Emery depuis treize ans maintenant. Elle n’a jamais pourtant perdu espoir d’enfin connaître la vérité sur la disparition de sa cousine alors qu’elle n’était qu’une adolescence ayant toute la vie devant elle.Combien de fois n’a t’elle pas entendu son père lui dire de laisser tomber, qu’elle avait simplement fugué, malgré tout elle veut savoir, et qui ne voudrait pas connaître la vérité ? Emery est une femme touchante dans sa quête de vérité, mais touchante également en tant que personne, elle travaille à retrouver les identités des Jane et John Doe, vous savez les personnes sans identités que l’on peut en général retrouver à l’hôpital ou à la morgue mais qui n’ont pas de papiers d’identités. Elle a déjà aidé à résoudre pas mal d’affaires, mais en ce qui concerne sa cousine, elle n’arrive à rien, ce n’est pas fautes de ne pas essayer pourtant.C’est dans les documents qu’elle possède et qui concernent la disparition de sa cousine, qu’elle verra apparaître pour la première fois le nom de Wren, elle va alors mener sa petite enquête pour savoir qui est ce Wren et ce qu’il a à voir avec l’enlèvement (car elle est certaine que ce n’est pas une fugue mais bien un enlèvement). Après tout, si son nom figure dans ces dossiers, ce ne doit pas être pour rien, il y a forcément une raison, elle finit par être persuadée que c’est lui qui la enlevée.

Wren … aaah Wren … un homme que le mystère enveloppe, il dégage une aura à la fois apaisante, autoritaire, dangereuse. Sa première rencontre avec Emery se fera sans qu’elle sache sa véritable identité, de par son métier, il reste dans l’ombre, une poignée de personne sait qui il est réellement, mais elles se comptent sur les doigts des deux mains.Malgré tout, tout comme Emery, je me suis sentie attirée par lui, j’ai eu envie de savoir ce que cachait tout ce mystère. Savoir se qui se trouve sous les costumes et les cravates. Il faut dire qu’il est la tentation incarnée, comment lui résister ? Et tout comme Emery, il m’a attirée comme un aimant, comme un papillon vers la lumière. Lorsque le masque tombe, que l’on commence à comprendre cet homme, il serait préférable de prendre nos jambes à nos cous et de partir très loin, et malgré tout, on n’a pas envie de bouger d’un iota.

Ce que l’on a vécu par le passé, fait de nous les personnes que nous sommes aujourd’hui. Le passé de Wren, l’a amener là où il est aujourd’hui, l’a fait devenir cet homme énigmatique qui au fond cache une réelle souffrance que l’on a envie de panser. Comme disait un de mes fils lorsqu’il était encore haut comme 3 pommes, c’est un gentil-méchant. Il n’accorde pas facilement sa confiance, mais lorsque c’est le cas, c’est jusqu’au bout et sincère.

Dans les personnages secondaires, il y en a un en particulier que j’aurais aimé mieux connaître, c’est Garret, le bras droit et meilleur ami de Wren, lui aussi il est plutôt mystérieux, à un degré différent, mais il est tout aussi intriguant, et il a un humour toujours bienvenu, il a l’art de remettre les choses à leurs places, de dire ce qu’il pense. C’est un peu le pilier qui nous soutient lorsque l’on en a besoin. C’est un homme assez discret mais dont on ressent la présence dès qu’il entre dans une pièce.

L’homme de l’ombre, est un premier tome à découvrir sans hésiter, en tout cas je ne vous cache pas que moi, je me suis régalée 🙂

Merci à Myriam et aux éditions J’ai lu pour leur confiance.

3Pingbacks & Trackbacks on Investigations #1 – L’homme de l’ombre » HelenKay Dimon

  1. […] mes avis sur les tomes précédents : #1 L'homme de l'ombre #2 L'homme de […]

Leave a reply to Investigations #2 – L’homme de main » HelenKay Dimon – Le monde enchanté de mes lectures Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *