Clash #2 – Passion coupable » Jay Crownover

Editeur : Harlequin

Livre : ICI

Une fille à papa, sans diplômes, sans travail, menteuse et petite délinquante. Avett n’a aucune illusion sur l’image que se fait d’elle son avocat bien sous tous rapports. Quaid Jackson, rasé de près, costume à deux mille dollars, sex-appeal à damner une sainte – ce qu’elle est très loin d’être –, est sans doute le seul à pouvoir lui épargner la prison aujourd’hui. Alors qu’elle s’est juré de revenir sur le droit chemin, coucher avec l’homme qui tient son avenir entre ses mains serait sans doute la plus mauvaise décision possible… Mais n’est-ce pas sa spécialité ? Si elle en est là aujourd’hui, c’est parce qu’elle a toujours été incapable de faire le bon choix…

 

L’avis d’Alouqua

⭐⭐⭐⭐, 5

Dans le premier opus de Clash, nous faisons déjà la rencontre de Quaid, et franchement je ne le supportais pas, il avait certaines manières d’agir qui ne me plaisaient pas trop. Du coup je ne savais pas trop comment aborder ce tome-ci qui lui est consacré. Mais au final, tout va bien, j’ai changé d’avis à son sujet, et ce, assez rapidement en fait.

C’est vrai qu’il paraît prétentieux, imbu de sa personne, on a l’impression qu’il se croit supérieur aux autres, qu’il est arrogant. Malgré tout, si on prend la peine de chercher ce qui se cache derrière cette apparence, on y trouve un homme totalement différent, et lorsque l’on connaît les raisons qui l’ont poussés à agir de la sorte, eh bien on ne peut s’empêcher de l’apprécier et même d’avoir envie d’encore mieux le comprendre.

D’un autre côté, nous avons Avett, une jeune femme qui est incapable de faire les bons choix, si aujourd’hui elle se retrouve assise face à Quaid, ce n’est pas pour rien, ses mauvaix choix l’y ont conduite. De ce que l’on apprend d’elle au départ, je pensais que je n’arriverais pas à l’apprécier, et pourtant, au fil des pages, elle a su se faire une place, j’ai pu mieux la comprendre, mieux comprendre pourquoi elle a fait certains choix, certes mauvais, mais elle avait ses raisons. Avett est avec une petite frappe toxico qui l’a entraînée dans un tourbillon de choix encore plus mauvais que ceux qu’elle avait déjà pu faire avant, mais là les bornes sont dépassées, et c’est carrément un braquage au bar de son père, Brite, que l’on a appris à connaître dans le troisième tome de Marked Men. Mais les apparences sont trompeuses, et si elle se retrouve impliquée dans ce braquage, elle n’en est pas pour autant l’auteure, elle n’y participe pas, mais se trouve sur les lieux et c’est son boyfriend qui a failli faire pas mal de dégâts.

Que ce soit Avett ou Quaid, chacun est victime de son passé, à différents niveaux, mais leur mal être remonte à pas mal d’années en arrière. L’un et l’autre ont eu leur lot de souffrance, alors il est temps de voir devant et arrêter de toujours faire de ce passé la base de ce qu’ils sont. Le passé ne les définissent pas et ils restent maître de leur avenir, même si l’un et l’autre vont avoir pas mal de boulot pour y arriver, après tout la rédemption se mérite, elle ne se prend pas.

Si ce tome est au final autant prenant que le précédent, c’est vrai que j’ai un peu moins accroché, pas tant que cela vu que je donne quand même 4,5/5 au lieu de 5/5, mais c’est quand même un demi point de moins 😉 Après tout, Jay Crownover a réussi à me faire apprécier deux personnes pour lesquelles se n’était franchement pas gagné avec moi, alors rien que pour ce point, je dis déjà bravo et surtout que je ne peux que continuer à aimer ce qu’écrit cette auteure, elle fait chaque fois « Jeu, Set et match » avec moi 🙂

Merci à Mélanie et aux éditions Harlequin pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *